Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Monuments de militaires du Royal 22e Régiment décédés entre 1929 et 1960

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • après 1929 –  (Installation du bien commémoratif)

Thématique :

  • Patrimoine funéraire

Usage :

  • Services et institutions (Monuments funéraires)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

Les militaires du Royal 22e Régiment sont présents au cimetière Belmont dans un regroupement de dix-huit petites stèles individuelles qui semblent identiques. La première placée au début de la rangée à gauche mesure 82 cm de hauteur, 38 cm de largeur et 8 cm d'épaisseur. Les stèles sont en granit gris. Elles sont repérables à l'arrière du mausolée de Chauveau, dans deux rangées parallèles. Ces stèles sont placées en ordre croissant de date de décès, soit du décès le plus ancien (1929) au décès le plus récent (1960). Les armoiries du Royal 22e Régiment - comprenant une couronne, un castor et la devise Je me souviens - sont reproduites sur les quatre premières stèles (décès en 1929, 1935, 1938, 1938) avec la croix des forces canadiennes. Le drapeau canadien avec une feuille d'érable et la croix des forces canadiennes sont reproduits sur sept stèles (décès en 1939, 1941, 1941, 1942, 1942, 1942, 1947). La croix des forces canadiennes seule est reproduite sur sept stèles (décès en 1954, 1954, 1955, 1955, 1955, 1954, 1960).

Le lieu de naissance des militaires apparaît sur deux stèles : Limoilou, Québec; Palerme, Italie. Leur date de naissance apparaît sur deux stèles : 21 mars 1897, 11 novembre 1883. L'âge au décès est retranscrit sur neuf stèles : 25 ans 11 mois; 36 ans et 4 mois; 58 ans; 60 ans; 67 ans; 67 ans; 72 ans; 73 ans; 90 ans. La mention « époux » apparaît sur deux stèles : époux d'Armoza Fournier; époux de Gervaise Dubois.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

COURNOYER (2001 : 1431) écrit sous le titre Royal 22e Régiment : « Régiment des Forces armées canadiennes. Repères chronologiques : 1914 Mise sur pied du 22e Bataillon canadien-français composé alors uniquement de volontaires francophones pour aller combattre outre-mer. 1920 (20 avril) Le 22e Bataillon s'installe à la Citadelle de Québec. 1922 (24 juillet) Le corps de musique de l'Artillerie Royale canadienne est transféré de la Citadelle de Québec et incorporée au Régiment; ce corps de musique est alors dirigé par le capitaine Charles O'Neill. 1994 (6 juillet) Le corps de musique du Régiment donne son concert d'adieu; victime de compressions budgétaires, ce corps de musique est démantelé. »

Selon LABBÉ (2008 : 352) : « Les militaires marquent eux aussi ce lieu sacré de leur empreinte particulière avec le regroupement de leurs stèles uniformes sur l'avenue Saint-Nazaire, tel un bataillon au garde-à-vous. Ornées des armoiries du 22e Régiment canadien-français avec le castor au centre (décès entre 1929 et 1938), de l'unifolié jumelé ou non à une croix (décès entre 1939 et 1947), ou encore du seul motif d'une croix (décès entre 1954 et 1960), elles s'alignent, les unes derrière les autres, prônant l'héroïsme anonyme. »

Présence toponymique

Selon LEBEL (1997 : 291), devant le manège militaire, au 805 de la Grande-Allée Est, trois monuments commémoratifs ornent la place George-V, dont celui du Royal 22e Régiment inauguré en 1989 pour souligner le 75e anniversaire du Royal 22e Régiment.
« Sur les murs de granit de ce mémorial sont inscrits les noms des membres du régiment qui ont perdu la vie lors des deux guerres mondiales et de la guerre de Corée. »

LEBEL (1997 : 307) rappelle aussi leur présence au Musée du Royal 22e Régiment qui occupe l'ancienne poudrière française de Chaussegros de Léry et une ancienne prison militaire qui date de 1841.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • Sainte-Foy - Sillery

Adresse :

  • avenue Chapdelaine

Localisation informelle :

À l'entrée, à la croix noire, emprunter l'avenue des Saules-Pleureurs à gauche, tourner à gauche sur l'avenue Sainte-Anne, ensuite à droite sur l'avenue Saint-Nazaire, le regroupement de dix-huit petites stèles individuelles de militaires se trouve sur la gauche, au coin de l'avenue Saint-Édouard, derrière le mausolée de Chauveau.

Latitude :

46° 47' 25.6"

Longitude :

-71° 16' 45.9"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • COURNOYER, Jean. La mémoire du Québec: de 1534 à nos jours: répertoire de noms propres. Montréal, Stanké, 2001. 1861 p.
  • LABBÉ, Thérèse. « L'objet funéraire et son langage ». BRAULT, François et Jean SIMARD. Cimetières : patrimoine pour les vivants. Québec, Éditions GID, 2008, p. 331-413.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013