Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Moulin Armand-Labrecque

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Moulin Labrecque

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Saint-Damien-de-Buckland

Date :

  • vers 1860 –  (Construction)

Usage :

  • Fonction industrielle, transformation de matières végétales et animales (Moulins à farine)
  • Fonction industrielle, transformation de matières végétales et animales (Scieries)
  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (2)

Inventaires associés (1)

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Le bâtiment aurait été construit au début des années 1860. Érigé en bordure de la rivière aux Billots sur les lots 924 et 926 de la Grande route des Montagnes, aujourd'hui rue de l'École, il serait antérieur à la fondation de Saint-Damien. Le droit de moulange initial fut accordé par Jean-Thomas Taschereau, seigneur de l'augmentation de Saint-Michel. Au cours des ses nombreuses années de services, le moulin aura été tenu par Jules Fradet, Narcisse Drapeau de Frampton, Joseph Brochu fils, Joseph Brochu père, tous deux de Saint-Lazare, Joseph Therrien également de Saint-Lazare, Noël Laflamme, Narcisse Drapeau, puis Napoléon Drapeau par voie d'héritage, Ferdinand Laflamme, Joseph Bouffard, qui était meunier à Saint-Charles, puis enfin, Armand Labrecque, natif de Saint-Nérée, et son fils Ghislain qui en furent les derniers exploitants.

En 1914, on procède à l'installation d'une nouvelle moulange de pierre de 6 pieds de diamètre. Les machines à carder, situées au troisième étage, furent transférées dans la remise à l'époque d'Armand Labrecque. En 1996 et 1997, la Société historique de Bellechasse réalisait deux chantiers de rénovation avec les bénévoles du Mouvement québécois des Chantiers jeunesse. La première année, on a procédé à la démolition du canal d'amenée d'eau en bois peu sécuritaire et reconstruit des murs de maçonnerie formant la cage de la roue. Le moulin a aussi été « soulevé ». La deuxième année, on a refait le toit du moulin de sciage et réaliser des travaux de nettoyage des lieux. Dans le moulin à farine, très exigu, le meunier devait faire preuve d'une extrême habileté pour voyager entre les mouvements d'une machine à l'autre. Les opérations du moulin ont été relancées à petite échelle pour le centenaire de Saint-Damien en 1982, avant d'être interrompues une quinzaine d'années plus tard. Le toit de bardeau de cèdre a été remplacé par un toit en tôle vers 1970.

La grande roue d'eau et le mécanisme pour moudre le grain demeurent intacts à l'arrière du bâtiment. L'équipement de production de bardeau de cèdre est également en place. Celui servant à carder a été vendu. Deux petits logements occupent les anciens quartiers du meunier.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Bellechasse

Municipalité :

  • Saint-Damien-de-Buckland

Adresse :

  • 15, rue de l'École
  • 17, rue de l'École

Latitude :

46° 37' 25.4"

Longitude :

-70° 39' 53.2"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 930 434

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013