Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien bureau de poste

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Saint-Jean-sur-Richelieu

Date :

  • 1907 – 1909 (Construction)

Usage :

  • Services et institutions (Bureaux de poste)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Voir la liste

Images

Carte

Description

L'ancien bureau de poste est un édifice de services construit entre 1907 et 1909. L'immeuble en brique, de plan rectangulaire à deux étages, est coiffé d'une fausse mansarde. Il comporte deux tours en façade, une de trois étages à l'angle sud-ouest et l'autre de deux étages à l'angle nord-ouest. Le bâtiment est implanté en bordure d'une intersection, dans le quartier institutionnel du secteur Saint-Jean de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Jean-sur-Richelieu) 2010-09-07
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancien bureau de poste présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le bâtiment témoigne du développement d'un important quartier institutionnel dans le secteur Saint-Jean de l'actuelle ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. Le premier bureau de poste de la localité ouvre ses portes en 1812. Le service postal est déménagé dans le bâtiment abritant aussi le bureau des douanes, sur la rue Richelieu, en 1878. Les espaces s'avèrent rapidement trop exigus pour traiter le volume de courrier. À la suite de plaintes du maître de poste et de citoyens, le ministère des Travaux publics décide de construire un nouveau bâtiment réservé au service postal. Un terrain situé à l'intersection des rues Saint-Jacques et Jacques-Cartier est acheté en 1904 par les autorités gouvernementales à cet effet. Érigé entre 1907 et 1909 derrière l'église Saint-Jean-l'Évangéliste, aujourd'hui cathédrale, le bâtiment s'inscrit dans un vaste secteur institutionnel qui comprenait à l'époque un hôpital, un palais de justice ainsi qu'un marché et une caserne de pompiers. Il est le principal édifice public érigé dans ce secteur au début du XXe siècle. L'ancien bureau de poste, qui accueille de 1963 à 1983 la bibliothèque municipale, constitue ainsi une composante essentielle de ce secteur institutionnel et témoigne de l'importance de ce quartier dans la vie des Johannais et Johannaises.

L'ancien bureau de poste présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est représentatif des édifices publics fédéraux érigés au début du XXe siècle. À cette époque, la construction d'un grand nombre d'édifices publics relève du ministère des Travaux publics, qui confie parfois la conception de ces bâtiments à des architectes privés. Le bureau de poste de Saint-Jean est dessiné par l'architecte johannais J. E. H. Benoît. Afin de répondre aux exigences du ministère qui cherche à construire des édifices à des coûts raisonnables tout en étant dignes de représenter le gouvernement fédéral, Benoît réalise un bâtiment en brique de plan rectangulaire présentant deux tours d'angle. En plus de reprendre le volume des édifices publics de cette époque, l'architecte opte pour une ornementation en pierre d'inspiration néoromane souvent employée au tournant du XXe siècle pour ce type d'édifice. L'ancien bureau de poste témoigne de cette influence par ses ouvertures en arc cintré ornées de claveaux en pierre lisse et à bossages ainsi que par ses portails flanqués de colonnes aux chapiteaux à feuillage. Le bâtiment constitue l'un des rares exemples d'utilisation de ce style architectural dans la municipalité et rappelle les formes privilégiées pour la conception des bureaux de poste érigés en milieu urbain au début du XXe siècle.

Source : Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, 2011.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancien bureau de poste liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en bordure d'une intersection au coeur du secteur Saint-Jean;
- sa localisation dans un quartier institutionnel;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages, la fausse mansarde et les tours d'angle en façade (l'une à trois étages et l'autre à deux étages);
- les matériaux, dont le soubassement en pierre, le parement en brique rouge, ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en pierre et en bois;
- les ouvertures, dont les portes (deux à double vantail) surmontées d'un tympan cintré vitré, les fenêtres cintrées, les fenêtres rectangulaires (certaines jumelées) et les soupiraux;
- l'ornementation, dont les colonnes aux chapiteaux à feuillages, les arcs composés de claveaux lisses et à bossages, les archivoltes, les rosaces, les linteaux, les appuis, les bandeaux, la corniche moulurée, les plaques et les amortissements;
- les escaliers en pierre.

Haut de la page

Informations historiques

L'ancien bureau de poste est situé dans le secteur Saint-Jean de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. Le premier bureau de poste de la localité ouvre ses portes en 1812. Le service postal est déménagé dans le bâtiment qui abrite aussi alors le bureau des douanes, sur la rue Richelieu, en 1878. Les locaux s'avèrent rapidement trop exigus pour traiter l'important volume de courrier. À la suite de plaintes formulées par les citoyens et le maître de poste, le ministère des Travaux publics décide d'ériger un nouveau bâtiment pour le service postal.

En 1904, un terrain situé au coin des rues Jacques-Cartier et Saint-Jacques est acheté à cet effet. Les autorités gouvernementales confient la conception du bâtiment à un architecte local, J. E. H. Benoît. Les travaux sont exécutés par l'entrepreneur M. J. J. Collins, originaire d'Ottawa. Le bureau de poste, achevé en 1909, présente alors une élévation de deux étages et demi et une imposante tour d'horloge.

Les services postaux sont transférés dans un nouveau bâtiment sur la rue Champlain en décembre 1957. L'ancien bureau de poste est transformé en bibliothèque municipale entre 1959 et 1963. En 1968, un incendie détruit le dernier niveau du bâtiment et la partie supérieure des tours d'angle, dont l'horloge. Ces éléments ne sont pas reconstruits et le toit est refait en fausse mansarde. La bibliothèque occupe le bâtiment jusqu'en 1983. L'ancien bureau de poste accueille aujourd'hui des organismes culturels, tels que la Société d'histoire du Haut-Richelieu.

L'ancien bureau de poste est cité en 2010.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Le Haut-Richelieu

Municipalité :

  • Saint-Jean-sur-Richelieu

Adresse :

  • 201, rue Jacques-Cartier Nord
  • 203, rue Jacques-Cartier Nord

Latitude :

  • 45° 18' 22.7"

Longitude :

  • -73° 15' 12.7"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Saint-Jean Ville de Saint-Jean Absent P-153

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • GROUPE DÉCOUVRONS SAINT-JEAN, VILLE HISTORIQUE. Découvrons Saint-Jean, ville historique. Québec, Centre de documentation, Direction de l¿Inventaire des biens culturels, 1978. 227 p.
  • s.a. 150 ans d'histoire, Saint-Jean-sur-Richelieu. s.l. s.n., 1999. 56 p.
  • VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU. « Itinéraire patrimonial, Vieux Saint-Jean ». VILLE DE SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU. Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu [En ligne]. http://www.ville.saint-jean-sur-richelieu.qc.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013