Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Caserne de Parent

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Mauricie

Municipalité :

  • La Tuque

Date :

  • 1947 – (Construction)

Usage :

  • Services et institutions (Casernes de pompiers)

Images

Description

La caserne de Parent est un édifice municipal érigé en 1947. Le bâtiment en brique couvert de planches horizontales présente un plan carré et une élévation de deux étages et demi. Il est coiffé d'un toit en pavillon percé d'une lucarne. Une tour carrée hors-oeuvre flanque le côté gauche de la façade. Une annexe en appentis est adossée au mur latéral droit. La caserne est implantée en léger retrait de la voie publique, sur un terrain dégagé et légèrement dénivelé, dans le secteur de Parent de la ville de La Tuque.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (La Tuque) 2010-04-20
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La caserne de Parent présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le bâtiment rappelle le développement de la localité au milieu du XXe siècle. Le secteur de Parent est peuplé de manière permanente dès 1910. En 1912, la localité sert de terminus temporaire au chemin de fer Transcontinental. En 1920, la compagnie E.B. Eddy ouvre un dépôt à bois. Grâce au développement de l'industrie forestière, les environs connaissent un essor important au cours des années suivantes. Le village de Parent est officiellement érigé en 1947. La caserne de pompiers est construite pendant la même année. Le bâtiment abrite aussi, au deuxième étage, la salle du conseil municipal. Les édifices municipaux de la première moitié du XXe siècle cumulent fréquemment ces deux fonctions. En 2003, le village de Parent est intégré au territoire de la ville de La Tuque. Le bâtiment est agrandi en 2009 pour accueillir un nouveau véhicule. Le journal local occupe aujourd'hui une partie de l'édifice, lequel loge toujours par ailleurs le service d'incendie et d'autres services municipaux. La caserne de Parent témoigne du développement des services du secteur de Parent et rappelle le rôle central de ce type de bâtiment dans les petites localités.

La caserne de Parent présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est représentatif des casernes de pompiers construites en milieu rural. Dans la première moitié du XXe siècle, ces édifices présentent généralement un volume simple à l'ornementation très sobre. La caserne de Parent se rattache à ce modèle par son plan carré coiffé d'un toit en pavillon, ses ouvertures rectangulaires et son ornementation constituée essentiellement des chambranles. Par ailleurs, les casernes de pompiers de cette époque sont généralement dotées de larges portes en façade et d'une tour, à la fois symbolique et fonctionnelle. La tour est en effet utilisée pour faire sécher les tuyaux d'incendie qui sont déroulés et suspendus à l'aide d'un système de câbles et de poulies. Cette structure, visible à bonne distance, signale aussi la présence de la caserne. Celle de Parent est dotée de portes de garage et d'une haute tour hors-oeuvre latérale. Le bâtiment constitue ainsi un exemple représentatif des casernes de pompiers construites dans les petites municipalités.

Source : Ville de La Tuque, 2011.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la caserne de Parent liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en léger retrait de la voie publique, sur un terrain dégagé et légèrement dénivelé situé à proximité d'une voie ferrée, dans le noyau villageois du secteur de Parent;
- son volume, dont le plan carré, l'élévation de deux étages et demi, le toit en pavillon, la haute tour carrée hors-oeuvre et l'annexe latérale en appentis;
- les matériaux, dont le parement en brique couvert de planches horizontales ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures, dont la porte à panneaux, les portes de garage (une à double vantail), les fenêtres rectangulaires et carrées, ainsi que la lucarne à croupe;
- l'ornementation sobre composée essentiellement des chambranles.

Haut de la page

Informations historiques

La caserne de Parent est érigée sur un territoire peuplé au début du XXe siècle. Les premiers colons s'installent dans le secteur vers 1910 à la suite de l'établissement du chemin de fer Transcontinental. Cette voie ferrée devait relier l'Ouest canadien aux ports de la région de l'Atlantique tout en permettant le développement des régions du nord du Québec et de l'Ontario. En 1912, la station de Parent, nommée ainsi en l'honneur de Simon-Napoléon Parent (1855-1920), président de la Commission du chemin de fer Transcontinental, sert de terminus temporaire. En 1920, la compagnie E.B. Eddy ouvre un entrepôt de bois à Parent.

Le secteur connaît un développement économique important au cours des années suivantes grâce à l'essor de l'industrie forestière. Le village de Parent est officiellement érigé en 1947. La caserne de pompiers est construite la même année. Ce bâtiment en brique, doté d'une tour pour faire sécher les boyaux et de larges portes de garage, loge le service d'incendie au rez-de-chaussée et la salle du conseil municipal au second étage.

La caserne de Parent est couverte d'un parement en planches horizontales, probablement à la fin du XXe siècle. En 2003, le village de Parent est intégré au territoire de la ville de La Tuque. En 2009, la caserne est agrandie par l'ajout d'une annexe en appentis servant à abriter un nouveau véhicule motorisé.

La caserne de Parent est citée en 2010. Le journal local occupe aujourd'hui une partie de l'édifice, lequel loge toujours par ailleurs le service des incendies et d'autres services municipaux.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Mauricie

MRC :

  • La Tuque

Municipalité :

  • La Tuque

Adresse :

  • 2, rue de l'Hôtel-de-Ville

Lieux-dits :

  • Parent

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
La Tuque Canton de Lamy Absent bloc 7, lot 4-Ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • s.a. La Tuque: un siècle d'histoire, 1911-2011. La Tuque, Société historique de La Tuque et du Haut-Saint-Maurice, 2010. 1088 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013