Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Ancien couvent de Sainte-Élisabeth de Hongrie

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Couvent des Soeurs de la Providence

Région administrative :

  • Lanaudière

Municipalité :

  • Sainte-Élisabeth

Date :

  • 1877 (Construction)
  • 1906 (Surélévation)
  • 1915 (Agrandissement)
  • 1979‑04‑09 (Vente)

Période :

  • Le Québec moderne (1867 à 1960)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission caritative et sociale)
  • Patrimoine religieux (Mission éducative)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Couvents, monastères et abbayes)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (5)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Les Soeurs de la Providence ont oeuvré à Sainte-Élisabeth pendant plus qu'un siècle. C'est lors du mandat de la mère Émilie Gamelin, fondatrice des Soeurs de la Providence, que le premier couvent est construit en 1849. À la suite de l'incendie du premier couvent en 1876, un deuxième couvent plus ample est rapidement achevé (1877). En raison de l'essor du village de Sainte-Élisabeth et du rôle important que jouent les Soeurs pour la communauté, le couvent est surhaussé en 1906. Par la suite, une nouvelle aile de quatre étages est construite en briques en 1915 par les frères Pelland. Ceux-ci exploitent une entreprise de menuiserie et de construction importante dans le village, mais également dans la région. Toujours en raison d'une expansion dans les services offerts au couvent, l'école Émmélie-Caron est construite sur le terrain voisin en 1955. Après le départ des Soeurs, le couvent est recyclé en centre d'hébergement. Le couvent est doté de structures qui ont été aménagées pour faciliter les circulations à l'intérieur du couvent et moderniser le site.

Parmi les témoins de l'évolution du couvent, le corps principal (l'aile A) témoigne à la fois du couvent de 1877 et du surhaussement de 1906. L'aile en maçonnerie de brique rouge de 1915 (l'aile D) est également un témoin incontournable de l'évolution du site et de la région bayollaise.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Lanaudière

MRC :

  • D'Autray

Municipalité :

  • Sainte-Élisabeth

Adresse :

  • 2410, rue Principale

Latitude :

  • 46° 5' 46.7"

Longitude :

  • -73° 21' 12.5"

Désignation cadastrale :

  • Lot 4 782 314

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • CHAMPAGNE, Rolland. Histoire de la paroisse de Sainte-Élisabeth : 1798-1998, résumé. Joliette, Édition privée, 2013. 82 p.
  • DUGAS, Alphonse-Charles. Notre belle histoire de Sainte-Élisabeth, co. Joliette. Vol. 1. Saint-Élisabeth, Édition de la Bayonne, 1971. 102 p.
  • GAUTHIER, Louis-Guy, dir., Alphonse-Charles DUGAS et J.-Hector GEOFFROY. L’intendant fidèle; Histoire de la cure de Sainte-Élisabeth de 1798 à 1911. s.l. Réjean Olivier Éditeur, 2013. 254 p.
  • GEOFFROY, J.-Hector. L’éducation à Sainte-Élisabeth de 1798 à 1965.. Joliette, Édition Privée par Réjean Olivier, 1995. 257 p.
  • MARTIN, Marie-Antoinette. L’institut de la Providence : Histoire des filles de la charité servantes des pauvres dites soeurs de la Providence. Montréal, Maison Mère de la Providence, 1925. 544 p.
  • SARTHOU, Manon. Inventaire de couvents et collèges de village. Régions de Montréal, Laval, Lanaudière, Laurentides et Montérégie. Document de présentation. Montréal, Ministère des Affaires culturelles. Direction du patrimoine et direction de Montréal , 1991. 108 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013