Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Presbytère de Paspébiac

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Presbytère de Notre-Dame-de-la-Purification

Région administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

Municipalité :

  • Paspébiac

Date :

  • 1929 – (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission curiale)
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Images

Description

Le presbytère de Paspébiac est une résidence à caractère religieux construite en 1929. La maison curiale présente un plan carré et une élévation de deux étages et demi. Elle est coiffée d'un toit en pavillon tronqué. Une galerie couverte surmontée d'un balcon longe la façade. Des annexes à un ou deux étages sont adossées au mur arrière et à un mur latéral. Le presbytère de Paspébiac est implanté en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager planté d'arbres matures, près de la baie des Chaleurs. Il est situé dans le noyau religieux formé également de l'église de Notre-Dame-de-la-Purification et d'un cimetière comprenant un calvaire, dans un secteur ancien de la ville de Paspébiac.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Paspébiac) 2008-09-08
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le presbytère de Paspébiac présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale comme exemple représentatif d'un type d'architecture résidentielle très répandu dans la première moitié du XXe siècle, soit la maison cubique. Ce modèle, communément appelé « Four Square House » aux États-Unis, est mis au point vers 1890. Il est ensuite largement diffusé grâce aux catalogues d'architecture et il devient rapidement très populaire dans toute l'Amérique du Nord, grâce à son volume simple et spacieux. Une ornementation sobre ou élaborée peut y être appliquée. La maison cubique se fait connaître au moment où l'architecture domestique s'industrialise. Son apparition coïncide avec l'arrivée sur le marché de matériaux et d'éléments préfabriqués offerts par catalogue. Le presbytère de Paspébiac constitue un bon exemple de maison cubique, notamment par son plan carré, son élévation de deux étages et demi, son toit en pavillon tronqué ainsi que la galerie couverte surmontée d'un balcon, qui longe la façade principale. Il témoigne de l'utilisation de ce type architectural résidentiel dans la région de la Gaspésie au cours des premières décennies du XXe siècle.

Le presbytère de Paspébiac présente également sur ses valeurs architecturale et historique liées à sa représentativité par rapport à ce type de résidence à caractère religieux. Dans les paroisses du Québec, le presbytère est la demeure du curé, personnage influent et respecté représentant l'évêque et l'Église. Le rez-de-chaussée répond aux fonctions publiques; il compte habituellement un bureau où sont reçus les fidèles. L'étage supérieur est doté d'un caractère plus privé; il abrite les chambres du curé ainsi que celles réservées à l'évêque et aux visiteurs de passage. Le presbytère de Paspébiac rappelle l'importance du presbytère dans la vie paroissiale, notamment par ses dimensions imposantes qui en font une des plus grandes résidences de la localité.

Le presbytère de Paspébiac présente aussi un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et paysagère reposant sur son implantation. Le bâtiment est situé en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager jouxtant l'église et à proximité du cimetière où se trouve un calvaire. Ces éléments forment le noyau religieux de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Purification, aménagé à cet endroit depuis la seconde moitié du XIXe siècle. La localisation du presbytère près de la baie des Chaleurs contribue également à son intérêt.

Source : Ville de Paspébiac, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du presbytère de Paspébiac liés à ses valeurs architecturale, historique et paysagère comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan carré, l'élévation de deux étages et demi, le toit en pavillon tronqué ainsi que la galerie couverte surmontée d'un balcon;
- les matériaux, dont la couverture en tôle posée à la canadienne ainsi que les éléments ornementaux et architecturaux en bois;
- les ouvertures, dont les portes à imposte vitrée et à baies latérales, les fenêtres rectangulaires, les lucarnes engagées à demi-croupe ainsi que la lucarne triangulaire percée d'une ouverture pentagonale;
- l'ornementation sobre, dont les supports et l'entablement, le garde-corps ainsi que le mât;
- les annexes à un ou deux étages adossées au mur arrière ou au mur latéral;
- sa situation en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager, à proximité de la baie des Chaleurs, dans un secteur ancien de la ville;
- sa localisation dans un ensemble paroissial formé également d'une église et d'un cimetière comprenant un calvaire.

Haut de la page

Informations historiques

Le presbytère de Paspébiac est érigé dans la paroisse de Notre-Dame-de-la-Purification, la plus ancienne de Paspébiac. La première église de cette paroisse est construite en 1860, à l'emplacement actuel de l'ancien couvent. En 1879, elle est démolie et un deuxième lieu de culte est érigé sur ce même emplacement. Une maison curiale est vraisemblablement construite à proximité à la même époque

Le presbytère actuel est bâti en 1929 et remplace la première résidence curiale du site. En 1957, l'église paroissiale est détruite par un incendie qui endommage aussi le presbytère. Des travaux de réparation sont effectués sur la maison curiale, puis le lieu de culte est reconstruit en 1959 et 1960.

Le presbytère de Paspébiac est cité en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

MRC :

  • Bonaventure

Municipalité :

  • Paspébiac

Adresse :

  • 11, boulevard Gérard-D.-Levesque Est

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Bonaventure No 1 Canton de Cox Absent 228-1-2-P
228-5-P
228-8
230-P

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • HORTH, Martine. Paspébiac et ses environs. Rimouski, Collège de Rimouski, 1977. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013