Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Bleau

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • après 1851 – avant 1861 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

La maison Bleau est une maison de ferme construite entre 1851 et 1861. Cette habitation de plan rectangulaire, à un étage et demi, est coiffée d'un toit aigu à deux versants retroussés, dont l'avant coiffe une galerie de pleine largeur. La maison Bleau fait face à la rivière des Prairies. Elle se situe dans l'arrondissement municipal de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles à l'extrémité nord-est de la ville de Montréal.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment ainsi qu'à une partie du grand terrain gazonné et boisé.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Montréal) 2008-12-15
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Bleau présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Elle est une des rares maisons de ferme en bois construites avant 1900 à subsister à Montréal. La maison Bleau témoigne de l'ancienne vocation agricole de la pointe est de l'île. L'agriculture y commence vers 1670 lorsque les premières terres sont concédées par les Sulpiciens. La famille Bleau poursuit la vocation agricole du site de la maison durant sept générations. Cependant, elle prend fin dans les années 1960 lorsque les lieux sont achetés par une congrégation religieuse. La maison témoigne de la pratique de transmission du patrimoine familial en milieu rural par donation. En outre, la séparation de la maison Bleau en deux logements distincts est visible par la présence de deux portes d'entrée sur la façade avant. Cette division témoigne d'une autre pratique courante de l'époque, soit la cohabitation de plus d'un ménage sous un même toit.

La maison Bleau présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale reposant sur sa représentativité en tant que maison québécoise d'inspiration néoclassique. Ce type de résidence domine le paysage rural du Québec dans la seconde moitié du XIXe siècle. Son architecture découle de l'influence formelle du néoclassique, style introduit par les Britanniques, sur la maison rurale d'inspiration française, elle-même adaptée aux nouvelles manières de se loger au XIXe siècle. La maison Bleau illustre bien cette synthèse, d'abord par son plan rectangulaire, son corps de logis légèrement dégagé du sol, son toit à deux versants droits aux larmiers retroussés percés de lucarnes et son revêtement de planches à clins. Les apports néoclassiques sont visibles notamment par sa composition symétrique sur trois côtés, sa galerie couverte sur la pleine largeur de la façade avant, ses deux cheminées inscrites dans les murs pignons et ses chambranles qui encadrent les ouvertures. La maison Bleau est un témoin bien conservé d'un jalon important de l'architecture domestique au Québec.

La maison Bleau présente en outre un intérêt patrimonial pour sa valeur paysagère. Elle s'implante en marge de la rivière des Prairies sur de grands espaces gazonnés et boisés d'arbres matures. Le terrain longe le boulevard Gouin Est, tracé fondateur de l'île qui, dans ce tronçon, conserve sa faible largeur et sa forme sinueuse. Le site préserve toujours son caractère champêtre et rappelle ainsi son ancienne fonction agricole.

Source : Ville de Montréal, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Bleau liés à ses valeurs historique, architecturale et paysagère comprennent, notamment :
- le volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi, le solage légèrement dégagé, le toit aigu à deux versants retroussés et la galerie de la façade principale coiffée de l'avant-toit;
- les matériaux, dont les fondations en pierre des champs, la charpente en pièce sur pièce, le parement de planches à clins et les ouvertures en bois;
- les ouvertures, dont les deux entrées en façade, les fenêtres rectangulaires à battants et à grands carreaux, les lucarnes à pignon, la trappe extérieure et les deux soupiraux;
- l'ornementation, dont les poteaux élaborés de la galerie et les aisseliers décoratifs, les chambranles et les planches cornières;
- la situation en bordure de la rivière des Prairies;
- l'implantation de la maison en retrait de la voie publique;
- le vaste terrain gazonné et planté d'arbres;
- le chemin en gravier menant à la maison.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Bleau est une maison de ferme construite entre 1851 et 1861; elle se situe sur la pointe est de l'île de Montréal. L'habitation s'élève sur un terrain acquis en 1721 par un premier membre de la famille Bleau, le cultivateur Laurent Bleau. Avant la construction de la maison en bois actuelle, la propriété agricole se transmet selon la tradition de donation à trois autres générations de la famille Bleau. De père en fils, la propriété passe en 1843 aux mains de Léon Bleau. En 1851, lui et sa famille habitent une maison de pierres et en 1861, ils vivent dans une nouvelle maison de bois. Celle-ci est probablement assise sur les fondations de la précédente. Toutefois, sa date de construction est incertaine; elle se situe entre 1851 et 1861.

En 1896, Léon Bleau cède la partie du terrain qui inclut la maison à son fils Joseph. En échange, ce dernier doit subvenir aux besoins de son père et de ses soeurs, en plus de ceux de sa propre famille grandissante. Pour faciliter cette cohabitation, la maison est divisée en deux logements distincts quelques années plus tard. La propriété demeure au sein de la famille Bleau jusqu'en 1960, année où elle est acquise par la congrégation des Petites Filles de Saint-Joseph. La Ville de Montréal en devient propriétaire en 1971. Avec la création du parc régional de la Pointe-aux-Prairies en 1982, la maison et une bonne partie de l'ancienne terre de la famille Bleau sont acquises par la Communauté urbaine de Montréal. Restaurée au début des années 2000, la maison Bleau redevient la propriété de la Ville de Montréal en 2002. Depuis plusieurs années, elle abrite en résidence des artistes en arts visuels.

La maison Bleau est citée en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Arrondissement municipal :

  • Rivières-des-Prairies - Pointe-aux-Trembles

Adresse :

  • 13200, boulevard Gouin Est

Localisation informelle :

Située dans le Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies.

Latitude :

45° 41' 53.2"

Longitude :

-73° 30' 40.0"

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 159 474 Ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Communauté urbaine de Montréal. Architecture rurale. Répertoire d'architecture traditionnelle sur le territoire de la Communauté urbaine de Montréal, 13. Montréal, Communauté urbaine de Montréal, Service de la planification du territoire, 1986. 421 p.
  • Remparts. Étude historique et patrimoniale de la maison Bleau, 13200, boulevard Gouin Est. Montréal, Ville de Montréal, 2007. 27 p.
  • Ville de Montréal. Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine. Bureau du patrimoine et toponymie. Analyse de la valeur patrimoniale de la maison Bleau. Montréal, Ville de Montréal, 2008. 18 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013