Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Morin, Victor

Type :

Personne (Homme)

Date :

  • 1865‑08‑15 – 1960‑09‑30

Occupation :

  • Auteur
  • Historien
  • Notaire

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (2)

Groupes associés (1)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Saint-Hyacinthe, le 15 août 1865, Victor Morin est le fils de Jean-Baptiste Morin et d'Aurélia Côté.

Morin étudie au séminaire de Saint-Hyacinthe de 1876 à 1884. Il poursuit ses études en droit à la succursale de l'Université Laval à Montréal. Il obtient son baccalauréat en 1888 et est admis à la Chambre des notaires la même année. Il complète un doctorat en 1908 à la même université, où il enseigne le droit notarial et de droit administratif de 1909 à 1939.

Morin entre à la firme de notaires Papineau et Marin à Montréal en 1890. Il connaît une carrière marquante dans le domaine du notariat. Il collabore aux activités de la Chambre des notaires à titre de trésorier, de 1897 à 1930, puis de président, de 1930 à 1933. Il est aussi le fondateur de l'Association du notariat canadien, en 1917, qu'il préside de 1922 à 1926.

Morin participe également à la vie municipale et communautaire. Il est secrétaire-trésorier de la ville d'Acton Vale de 1888 à 1890. En 1909, il participe, à la fondation de l'Association des citoyens de Montréal, un organisme à l'origine d'une importante campagne d'assainissement municipal. L'année suivante, il devient conseiller municipal du quartier Centre (Vieux-Montréal) à la ville de Montréal, poste qu'il occupe de 1910 à 1913. Il participe à la création de la bibliothèque municipale et est membre, de 1915 à 1918, de la Commission de la bibliothèque municipale de Montréal.

C'est cependant dans le domaine culturel que Morin laisse le plus sa marque. En 1915, le notaire est élu président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. Au cours de son mandat, il met sur pied des concours littéraires et relance les soirées folkloriques. Très attaché à l'histoire de la ville de Montréal, il occupe les fonctions de président de la Société historique de Montréal, de 1916 à 1928, et de président du comité de célébration de l'anniversaire de Ville-Marie, de 1917 à 1947. À ce titre, il organise annuellement une visite du Vieux-Montréal, devenant ainsi un pionnier dans la diffusion du patrimoine culturel montréalais. Il est aussi, de 1927 à 1956, président de la Société d'archéologie et de numismatique de Montréal. Il travaille notamment à faire reconnaître le château De Ramezay comme monument d'intérêt national par le gouvernement du Québec en 1929.

Toujours dans le domaine culturel, Morin participe aux activités de quelques éminentes sociétés de recherches, particulièrement au sein de la Société des Dix. En compagnie d'Aegidius Fauteux et de Gérard Malchelosse, il figure parmi les trois membres fondateurs de cette société qui publie les Cahiers des Dix. De plus, il est nommé président, à titre honorifique, de la Société royale du Canada, en 1938 et 1939, et de la Société de bibliographie du Canada, en 1947.

Morin a notamment publié des articles dans les Cahiers des Dix (1935-1960), les Mémoires de la Société royale du Canada, le Canadian Antiquarian and Numismatic Journal, Le Pays laurentien et le Bulletin des recherches historiques. La bibliographie des écrits de Morin est imposante. Ses livres les plus notables sont le Code Morin des assemblées délibérantes (1939) et son Traité d'art héraldique (1919).

Il est décédé à Montréal, le 30 septembre 1960.

Il avait épousé, en 1893, Fannie Côté; puis, en 1896, Alphonsine Côté.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Association des anciens du séminaire de Saint-Hyacinthe. Les anciens du séminaire de Saint-Hyacinthe [En Ligne]. http://www.anciensemsthyacinthe.qc.ca/
  • COURNOYER, Jean. La mémoire du Québec [En Ligne]. http://www.memoireduquebec.com/
  • MAURAULT, Olivier. « Me Victor Morin ». Les Cahiers des Dix. No 26 (1961), p. 13-16.
  • Société de développement de Montréal. Vieux-Montréal [En Ligne]. http://www.vieux.montreal.qc.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013