Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Salle anglicane du complexe St. James

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Salle communautaire

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Farnham

Date :

  • 1887 – 1888 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Anglicanisme)

Usage :

  • Services et institutions (Hôtels de ville et salles des habitants)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Voir la liste

Images

Carte

Description

La salle anglicane du complexe St. James est un édifice communautaire de tradition anglicane érigé en 1888. Le bâtiment en brique rouge et aux fondations dégagées présente un plan rectangulaire et une élévation d'un étage. Il est surmonté d'un toit à deux versants droits. La façade, aménagée sur un mur pignon, est dotée d'un porche central. L'édifice est implanté en retrait de la voie publique, sur un terrain planté d'arbres matures, dans le noyau institutionnel anglican, au coeur de la ville de Farnham.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Farnham) 2008-09-08
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La salle anglicane du complexe St. James présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le bâtiment rappelle l'établissement et la croissance de la communauté anglicane de Farnham. Les premiers habitants du territoire actuel de la ville s'installent à partir de 1805. Le secteur se développe lentement au cours de la première moitié du XIXe siècle, notamment grâce à la construction d'une scierie en 1827 et d'un moulin à farine en 1840. Au milieu du siècle, la population de la localité est constituée majoritairement d'anglophones de foi protestante ou anglicane. Les anglicans célèbrent d'abord le culte dans un hôtel, mais se dotent d'une église entre 1847 et 1849, grâce à des fonds recueillis en Angleterre. La paroisse Saint-James devient autonome en 1882. En avril 1887, un comité est formé pour la construction d'une salle communautaire, à côté du presbytère. La plus grande partie des fonds nécessaires est obtenue grâce à la vente d'une école anglicane. Les plans de l'édifice sont préparés par le pasteur Thomas W. Mussen, après consultation de W. Robertson et de l'entrepreneur Pierre Gobeille. Ce dernier exécute les travaux qui se terminent en juillet 1888. La communauté anglicane décroît au cours du XXe siècle, mais la salle communautaire continue à servir de lieu de rencontre. Elle rappelle la présence anglicane à Farnham depuis le XIXe siècle.

La salle anglicane du complexe St. James présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle témoigne de l'utilisation des formes inspirées de l'architecture classique dans la conception d'édifices anglicans. Bien que le vocabulaire néogothique soit privilégié pour la construction de leurs lieux de culte de tradition anglicane depuis le milieu du siècle, divers styles sont employés pour d'autres bâtiments paroissiaux, tels que les presbytères et les salles communautaires. La salle anglicane du complexe St. James présente plusieurs éléments tirés du vocabulaire classique, assemblés librement. Le portail cintré, l'ouverture en hémicycle du pignon de la façade et les retours de la corniche à consoles témoignent de cette influence. Le bâtiment constitue un exemple représentatif des édifices religieux érigés au Québec à la fin du XIXe siècle.

Source : Ville de Farnham, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la salle anglicane du complexe St. James liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation dans le noyau institutionnel anglican, formé également de l'église, du cimetière paroissial et du presbytère, et sa localisation en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager planté d'arbres matures, à proximité du centre-ville;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage, les fondations dégagées, le toit à deux versants droits, la façade aménagée sur un des murs pignons et le porche central coiffé d'un toit à deux versants droits;
- les matériaux, dont le parement en brique, les fondations en pierre, la couverture en tôle ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures, dont le portail (composé d'une porte à double vantail surmontée d'un tympan cintré), les fenêtres rectangulaires à guillotine, l'ouverture en hémicycle ainsi que les soupiraux;
- l'ornementation, dont la corniche à consoles, les retours de corniche, les linteaux et les arcs en brique;
- la haute souche de cheminée latérale en brique.

Haut de la page

Informations historiques

La salle anglicane du complexe St. James est érigée dans le noyau institutionnel anglican de Farnham. Les premiers habitants du territoire actuel de la ville s'installent à partir de 1805. Le secteur se développe lentement au cours de la première moitié du XIXe siècle, notamment grâce à la construction d'une scierie en 1827 et d'un moulin à farine en 1840. Au milieu du siècle, la population de la localité est constituée majoritairement d'anglophones de foi protestante ou anglicane. Les anglicans célèbrent d'abord le culte dans un hôtel, mais se dotent d'une église entre 1847 et 1849, grâce à des fonds recueillis en Angleterre. L'église et le cimetière adjacent sont implantés sur un terrain donné par le colonel James Allsopp, de Cap-Santé. Un presbytère est ensuite érigé à côté du lieu de culte. La paroisse Saint-James devient autonome en 1882.

Le 18 avril 1887, un comité est formé pour la construction d'une salle communautaire, à côté du presbytère. La plus grande partie des fonds nécessaires est obtenue grâce à la vente d'une école anglicane pour la somme de 1 000 $. Les plans de l'édifice sont préparés par le pasteur Thomas W. Mussen, après consultation de W. Robertson et de l'entrepreneur Pierre Gobeille. Ce dernier exécute les travaux qui se terminent le 17 juillet 1888.

La salle anglicane du complexe St. James est citée en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Brome-Missisquoi

Municipalité :

  • Farnham

Adresse :

  • 410, rue Principale Est

Latitude :

  • 45° 16' 59.0"

Longitude :

  • -72° 58' 32.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Missisquoi Ville de Farnham Absent P97
P98

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • BERTHIAUME, Alban. Farnham,1851-2001. Sherbrooke, Louis Bilodeau et fils, 2000. 551 p.
  • HAMILTON, Phyllis et al. With Heart and Hands and Voices. Montréal, Price-Patterson Ltd., 1996. s.p.
  • s.a. Farnham, 100 ans: 1876-1976. s.l. s.n., 1976. 68 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013