Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Pont couvert Grandchamp

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Lanaudière

Municipalité :

  • Sainte-Geneviève-de-Berthier

Date :

  • 1918 (Construction)

Usage :

  • Transport, communication et services publics (Ponts couverts)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Images

Carte

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Sainte-Geneviève-de-Berthier) 2018-07-09
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le pont couvert Grandchamp présente un intérêt patrimonial « pour des motifs emblématique, identitaire et architectural.

Le premier pont couvert Grandchamp fut construit en 1883. Il fut bâti par les ancêtres de la commmunauté et entièrement à leurs frais. Il fut remplacé par un nouveau pont en 1918. Ce dernier bénéficia d'une restauration en 1948 et fut fermé en 1977 pour être ouvert à nouveau le 19 octobre 1996. Son nom nous vient du cultivateur et manufacturier Arthur Cornellier dit Grandchamp. Ce dernier, assisté d'Hercule Lavallée, fut chargé avec plein pouvoir et autorité, de superviser et de voir à l'exécution de tous les travaux de construction du premier pont. […]

Il est identifié comme étant du type Town. On parle de la ferme à treillis brevetée le 28 janvier 1820 par l'architecte et ingénieur Ithiel Town de Thompson, Connecticut, États-Unis. La caractéristique du modèle Town lui vient de ses fermes qui présentent des madriers en bois de pruche triangulés, pour soutenir le pont. On utilise parfois l'expression de croix Saint-André pour décrire l'assemblage de poutres croisées dans les combles. Pour le pont Grandchamp, il s'agit plus précisément d'un type Town élaboré ou Town québécois, terme qui fait référence à l'ajout de poteaux à la verticale à distance régulière donnant ainsi plus de force à la structure. Ces poteaux sont en plus consolidés par des jambes de force dans leur partie attenante à la toiture.

Le 19 octobre 1996, le pont Grandchamp était de nouveau ouvert au public. Il avait été fermé pendant près de 20 ans. Heureusement que les citoyens des environs ont pris en charge la conservation du pont couvert Grandchamp qui, à une certaine époque, n'était plus carrossable et semblait voué à la démolition. Des citoyens, en mars 1987, ont décidé que le pont serait de nouveau ouvert au public et retrouverait son rôle de point de passage entre la rive sud et la rive nord de la rivière Bayonne, d'abord pour les riverains puis pour l'ensemble de la population. L'histoire de la sauvegarde du pont couvert de Sainte-Geneviève-de-Berthier est un haut fait d'action citoyenne qui peut servir de modèle. La Commission de la culture de Sainte-Geneviève-de-Berthier a organisé des corvées pour diminuer les coûts et démontrer aux autorités la responsabilisation, l'implication et la volonté ferme des citoyens à rendre leur pont de nouveau disponible à la circulation. Ils l'ont restauré, consolidé, redressé et en ont aussi réparé le toit. On a souligné que l'on s'était inspiré de l'esprit des corvées d'antan.

Le pont Grandchamp a une valeur patrimoniale incontestable d'autant plus qu'il est le seul pont couvert qui subsiste dans toute la région de Lanaudière. Il fait le délice des artistes qui en ont fait le sujet de leurs oeuvres à plusieurs reprises. Parce qu'il a été sauvé grâce à l'action citoyenne, il s'est enrichi d'une connotation symbolique d'engagement et de solidarité. […] »

Source : Municipalité de Sainte-Geneviève-de-Berthier, 2018

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du pont Grandchamp comprennent notamment:
"- la volumétrie du pont;
- l'emplacement, la symétrie et les dimensions des ouvertures notamment le portique classique;
- les matériaux, notamment le bois brut;
- les couleurs du bâtiment et de tous les éléments le composant: rouge sang de boeuf pour le lambris extérieur et les frontons [et] blanc pour le jambage et l'intérieur;
- les jambes de force en bois;
- les fermes Town de 8 pouces de large et 2 pouces d'épaisseur organisées en structure latérale disposées en treillis triangulés;
- les contreventements, pièces de bois placées en diagonale entre les cordes supérieures;
- le lambris d'entrée qui couvre les extrémités du pont;
- le tablier de pruche: les lambourdes, les travers sous le tablier [et] les grosses croix Saint-André sous les lambourdes;
- les chasse-roues, une pièce d'environ 8 pouces de large et d'une épaisseur variant de 2,5 à 3 pouces tout au long de l'intérieur du pont;
- le lambris extérieur en planches à feuillure et à emboîtement visible;
- les deux culées qui préservent la stabilité du pont;
- les garde-fous d'origine;
- la toiture à deux versants droits: le recouvrement du toit en tôle non-peinte(sic)[,] les chevrons du toit[,] le larmier, l'excédent du toit [et] les planches du toit sous la tôle;
- les cordes supérieures et inférieures doubles, à la base et au sommet des murs;
- le fronton;
- les jambages;
- le linteau;
- les 60 poteaux verticaux (poinçons);
- les 15 poutres transversales qui relient les cordes supérieures."

Source : Municipalité de Sainte-Geneviève-de-Berthier, 2018

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Lanaudière

MRC :

  • D'Autray

Municipalité :

  • Sainte-Geneviève-de-Berthier

Localisation informelle :

Pont enjambant la rivière Bayonne.

Latitude :

  • 46° 5' 33.5"

Longitude :

  • -73° 12' 41.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Berthier Paroisse de Berthier Absent 523

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ARBOUR, Gérald, Fernand CARON et Jean LEFRANÇOIS. Les ponts couverts au Québec. Québec, Les Publications du Québec, 2005. 216 p.
  • THIBAULT, Henri-Paul. Les ponts couverts du Québec : évaluation patrimoniale. Québec, Ministère de la Culture, 1993. s.p.
  • TRUDEAU, Louis. Les ponts de la rivière Bayonne et de ses affluents. Notre-Dame-des-Prairies, Les Éditions Zone Bayonne, 2015. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013