Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Lavallée

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Saint-Jean-Port-Joli

Date :

  • 1893 (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Magasins généraux)
  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Voir la liste

Images

Carte

Description

La maison Lavallée est une résidence d'inspiration Second Empire construite en 1893. Cette demeure en brique, de plan rectangulaire à deux étages, est coiffée d'un toit mansardé à quatre versants percé de lucarnes. Sa façade présente une galerie de pleine largeur. La maison Lavallée est implantée dans le noyau villageois de la municipalité de Saint-Jean-Port-Joli.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Jean-Port-Joli) 2007-06-04
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Lavallée présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Datant de 1893, elle s'inscrit dans le courant de l'architecture Second Empire. Développé en France, ce style devient populaire sous le règne de l'empereur Napoléon III (1808-1873), notamment avec la construction du Nouveau Louvre (1852-1857). Introduit d'abord en Angleterre et aux États-Unis, où il connaît une grande vogue, il apparaît ensuite dans l'architecture canadienne à la fin des années 1860. D'abord employé dans l'architecture institutionnelle et publique, le style gagne ensuite les faveurs des architectes et du grand public; il influence grandement l'architecture domestique. La bourgeoisie souhaite en effet s'identifier aux valeurs de stabilité, de prospérité et de puissance que l'État et ses institutions expriment à travers ce style. La maison Lavallée est caractéristique du style Second Empire par son toit mansardé à quatre versants percé de lucarnes à pignon ainsi que par son ornementation élaborée comprenant une corniche à consoles, le garde-corps en fonte et le portail. La valeur architecturale de la maison Lavallée repose aussi sur son association avec Charles Bernier (1864-1930). Construite en 1893, la maison Lavallée est vraisemblablement dessinée par cet architecte. En effet, elle fait partie des nombreux bâtiments résidentiels et publics de style Second Empire à Saint-Jean-Port-Joli dessinés par Bernier. Il est l'un des élèves de Joseph-Ferdinand Peachy (1830-1903), qui introduit le style Second Empire à Québec. Bernier travaille d'abord dans la région de Québec et s'établit ensuite à Montréal.

La maison Lavallée présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur sa représentativité par rapport à un type d'établissement commercial. Le magasin général naît avec la formation des premiers villages. Très répandu dans les milieux ruraux nord-américains, il s'agit d'un endroit où sont conservées, exposées et vendues des marchandises de toutes sortes, allant de la nourriture au bétail. Maillons de l'économie rurale, les magasins généraux sont aussi des lieux de convivialité. Comme dans de nombreux autres cas, la fonction commerciale de la maison Lavallée est jumelée à sa fonction résidentielle. La valeur historique de la maison repose également sur son association avec la famille Lavallée. Elle appartient successivement à François, Jean-Thomas et Guy Lavallée. Ils sont tour à tour propriétaires du plus important magasin général de Saint-Jean-Port-Joli et des environs pendant près de 100 ans.

Source : Municipalité de Saint-Jean-Port-Joli, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Lavallée liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages, le toit mansardé à quatre versants;
- les matériaux, dont le parement en brique de couleur chamois, la couverture en tôle à baguettes, le bois des éléments architecturaux (ouvertures et ornementation), la fonte du garde-corps;
- ses ouvertures, dont les deux portes à panneaux (avec baies latérales et impostes), les fenêtres à battants à grands carreaux (avec contre-fenêtres à grands carreaux), les appuis et linteaux en pierre des fenêtres, les lucarnes à pignon;
- les éléments décoratifs, dont le portail d'inspiration classique (avec pilastres et entablement), la corniche à consoles, les amortissements des pignons des lucarnes, le garde-corps aux motifs végétaux;
- les trois souches de cheminée réparties de façon symétrique;
- sa galerie de pleine largeur en façade;
- son annexe arrière en appentis.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Lavallée porte le patronyme de la famille propriétaire du magasin général le plus important de Saint-Jean-Port-Joli et des paroisses avoisinantes de 1893 à 1987. François Lavallée fait construire la maison en 1893. Le bâtiment comprend alors des aires résidentielles, ainsi que des espaces réservés au commerce. Lavallée fait ajouter ensuite un hangar, une grange et une étable. Puis, dès 1903, un autre hangar derrière la maison est relié au magasin par un pont couvert situé au deuxième étage du bâtiment principal. En 1910, le propriétaire construit un entrepôt de trois étages à côté de la maison, qui est aussi relié à l'étage supérieur de la maison de la même façon.

La maison Lavallée est vraisemblablement dessinée par l'architecte Charles Bernier (1864-1930). Celui-ci est un élève de Joseph-Ferdinand Peachy, précurseur du style Second Empire dans la région de Québec. Bernier réalise un ensemble de bâtiments dans ce style à Saint-Jean-Port-Joli.

Dans les années 1960, un entrepôt d'un étage est construit à l'arrière de la portion « magasin » de la maison. Les espaces sont aussi réaménagés afin d'accueillir la première succursale de la SAQ du village de Saint-Jean-Port-Joli.

Ayant fait partie du patrimoine de la famille Lavallée depuis 1893, la maison est vendue en 1987. Elle sert ensuite, pendant plus de vingt ans, à héberger des personnes retraitées. La restauration de la maison Lavallée entreprise dès 2000 est achevée en 2007. Elle abrite maintenant une auberge.

La maison Lavallée est citée en 2007.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • L'Islet

Municipalité :

  • Saint-Jean-Port-Joli

Adresse :

  • 63, avenue De Gaspé Est

Latitude :

  • 47° 13' 1.7"

Longitude :

  • -70° 16' 0.8"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
L'Islet Paroisse de Saint-Jean-Port-Joli Absent 143-P
144-P

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • SAINT-PIERRE, Angéline. C'était hier : Saint-Jean-Port-Joli, paroisse civile. Montmagny, Éditions du Savoir, 1994. s.p.
  • SAINT-PIERRE, Angéline. Hommage aux bâtisseurs : Saint-Jean-Port-Joli. Cap-Saint-Ignace, Éditions la plume d¿oie, 2003. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013