Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

École Saint-Charles-des-Grondines

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • École Saint-Charles-de-Grondines

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Deschambault-Grondines

Date :

  • vers 1913 – (Construction)

Usage :

  • Services et institutions (Autres résidences de religieux et religieuses)
  • Services et institutions (Écoles primaires et secondaires)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Images

Carte

Description

L'école Saint-Charles-des-Grondines est un édifice scolaire construit vers 1913. Le bâtiment d'un étage et demi se compose de trois volumes rectangulaires accolés, soit un corps de bâtiment principal précédé d'un avant-corps central en façade et prolongé vers l'arrière par une annexe longue et basse. Les volumes sont coiffés de toits à deux versants droits. Le corps de bâtiment principal est surmonté d'un clocheton, alors que son toit comporte deux lucarnes. L'école Saint-Charles-des-Grondines est située en bordure de la rue Principale, au coeur du noyau villageois de Grondines, dans la municipalité de Deschambault-Grondines.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Deschambault-Grondines) 2007-01-15
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'école Saint-Charles-des-Grondines présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment comporte plusieurs éléments l'associant à l'architecture des écoles rurales québécoises de la première moitié du XXe siècle. Toutefois, il intègre certaines composantes plus éclectiques. De 1875 à 1964, le Département de l'Instruction publique gère le système d'enseignement dans la province. Les écoles appartiennent à des commissions scolaires et sont sous la responsabilité de commissaires. Dès 1899, une loi oblige les commissaires à s'inspirer de plans types distribués gratuitement par le Département. Les commissaires peuvent aussi modifier ou soumettre des plans, mais ils doivent être approuvés. Le corps de bâtiment principal de l'école de Grondines, qui est la partie la plus ancienne, reprend les composantes majeures de plusieurs plans types : un plan rectangulaire, un fenêtrage abondant, un solage en pierre légèrement dégagé, un toit à deux versants droits surmonté d'un clocheton et des lucarnes. Comme pour plusieurs écoles en milieu rural à l'époque, le bâtiment est aménagé de façon à pouvoir loger quelques institutrices. Le rez-de-chaussée est réservé aux salles de classe. Certains éléments architecturaux plus éclectiques confèrent également une originalité au bâtiment, comme la fenêtre triptyque à arc cintré sur l'avant-corps central. La section arrière de l'édifice et la galerie couverte en façade sont construites à la fin des années 1940.

L'école Saint-Charles-des-Grondines présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur la continuité de sa vocation scolaire et sur sa pérennité au sein du village de Grondines. La première école du village est construite en 1829, à l'emplacement actuel du monument au Sacré-Coeur. Vers 1913, le bâtiment est jugé désuet et trop exigu. Les élèves emménagent donc dans les locaux de l'école actuelle, plus spacieuse et mieux éclairée. En 1928, l'école accueille 77 élèves de la première à la septième année. Des cours préparatoires à l'école normale, lieux où l'on forme les futures enseignantes, sont aussi offerts aux filles. Entre 1944 et 1966, la communauté des Servantes du Saint-Coeur-de-Marie est responsable de l'enseignement. En 1970, la commission scolaire Grand-Bois est créée; elle regroupe les huit municipalités de l'ouest du comté de Portneuf. Après le départ en 1972 de Guilbault Transport, principal employeur de Grondines, il y a une importante diminution du nombre d'élèves. Au tournant des années 1980, l'école Saint-Charles-des-Grondines est la plus petite école de la commission scolaire avec ses 33 élèves. Les menaces de fermeture sont alors fréquentes. Grâce à l'engagement des parents, de la communauté et de plusieurs bénévoles, l'école garde ses fonctions au fil des années. Elle donne encore aujourd'hui l'enseignement primaire aux enfants du village.

L'école Saint-Charles-des-Grondines présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. L'école est située en bordure de la rue Principale, à proximité de l'église de Saint-Charles-Borromée et du presbytère, ainsi que du cimetière et de la salle paroissiale. Elle est l'une des composantes de ce noyau historique et institutionnel. Cet ensemble institutionnel est typique des villages québécois du début du XXe siècle.

Source : Municipalité de Deschambault-Grondines, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'école Saint-Charles-des-Grondines liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, entre autres :
- les trois volumes rectangulaires accolés, soit un corps de bâtiment principal précédé d'un avant-corps central en façade et prolongé vers l'arrière par une annexe longue et basse;
- les caractéristiques du corps de bâtiment principal, dont le plan rectangulaire, le fenêtrage abondant, le solage en pierre légèrement dégagé, le toit à deux versants, le clocheton et les deux lucarnes à pignon;
- les caractéristiques de l'annexe arrière, dont le soubassement surélevé en béton, le petit porche et l'escalier donnant accès à la porte arrière du bâtiment, le tambour donnant accès à la cave et la marquise sur la façade latérale gauche;
- les matériaux, dont la maçonnerie du soubassement du corps de bâtiment principal, la couverture en tôle pincée et le bois des éléments architecturaux (ouvertures, ornements);
- les ouvertures, dont la fenêtre triptyque à arc cintré de l'avant-corps central, les fenêtres à battants à grands carreaux (rassemblées par trois et quatre sur les murs pignons du corps de bâtiment principal), les lucarnes à pignon, la porte centrale à double vantail surmontée d'une imposte vitrée;
- l'ornementation, dont les chambranles, les retours de l'avant-toit des pignons;
- sa situation en bordure de la rue Principale, au coeur du noyau villageois de Grondines, à proximité de l'église de Saint-Charles-Borromée, du presbytère, de la salle paroissiale et du cimetière.

Haut de la page

Informations historiques

La première école du village de Grondines est construite en 1829, à l'emplacement actuel du monument du Sacré-Coeur. Vers 1913, le bâtiment est jugé désuet et trop exigu. Les élèves emménagent donc dans les locaux de l'école actuelle, plus spacieuse et mieux éclairée. En effet, le bâtiment s'inspire des plans types du Département de l'Instruction publique, qui gère alors le système scolaire. Parmi les caractéristiques majeures de ces plans figurent un fenêtrage abondant, un solage en pierre légèrement surélevé et un toit à deux versants droits.

En 1944, la communauté des Servantes du Saint-Coeur-de-Marie est responsable de l'enseignement. Peu après l'arrivée des religieuses, une section arrière au bâtiment et une galerie couverte en façade sont ajoutées. Dans les années 1950, le parement de planches à clins est remplacé par du bardeau d'amiante, en vogue à l'époque. Les soeurs enseignent et logent dans l'école jusqu'en 1966.

En 1970, la commission scolaire Grand-Bois est créée; elle regroupe les huit municipalités de l'ouest du comté de Portneuf. Au tournant des années 1980, l'école Saint-Charles-des-Grondines est la plus petite école de la commission scolaire avec ses 33 élèves. Malgré les menaces de fermeture, l'école garde ses fonctions grâce à l'engagement de la communauté. Encore aujourd'hui, l'enseignement primaire est donné aux enfants du village et des environs.

L'école Saint-Charles-des-Grondines est citée en 2007. Le bâtiment accueille également, en plus de l'école, la bibliothèque municipale et le centre d'accès à Internet de Grondines.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Portneuf

Municipalité :

  • Deschambault-Grondines

Adresse :

  • 525, chemin Sir-Lomer-Gouin

Lieux-dits :

  • Deschambault

Latitude :

  • 46° 35' 33.6"

Longitude :

  • -72° 2' 35.4"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Portneuf Paroisse des Grondines Absent 99 ptie

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • LECLERC, Laurent. Les Grondines : trois cents ans d'histoire. s.l. Ateliers de Montmagny, 1980. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013