Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Manuscrit (Les Tristesses)

Type :

Patrimoine mobilier (Patrimoine documentaire)

Autre(s) nom(s) :

  • Carnet d'Émile Nelligan, 1929
  • Carnet « Daily Reminder 1929 » d'Émile Nelligan
  • Les Tristesses - Carnet d'Émile Nelligan de 1929

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • 1929 – (Production)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Images

Description

« Les Tristesses - Carnet d'Émile Nelligan de 1929 » est un manuscrit rédigé par le poète Émile Nelligan (1879-1941) entre le 11 janvier et le 31 décembre 1929. Le document est un agenda de marque Daily Reminder (1929) de 342 pages recouvert de toile bleue, à l'intérieur duquel Nelligan a écrit au crayon de plomb. Le carnet est signé à plusieurs endroits par le poète, et sa page de garde contient la note « Émile Nelligan, 8000 S. Jean de Dieu near MTL ». « Les Tristesses - Carnet d'Émile Nelligan de 1929 » fait partie d'une collection privée.

Ce bien est classé document patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Document patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2007-11-08
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

« Les Tristesses - Carnet d'Émile Nelligan de 1929 » présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec Émile Nelligan (1879-1941), figure mythique et poète majeur de l'histoire littéraire du Québec et du Canada. Malgré une courte période d'activité littéraire qui s'est échelonnée du printemps 1895 au mois d'août 1899, ce poète romantique, parnassien et symboliste a profondément influencé le cours de la littérature québécoise et canadienne. Certains observateurs ont écrit que son oeuvre comprenant quelque 170 poèmes, sonnets, rondeaux et chansons a fait entrer la poésie canadienne-française dans la modernité. Nelligan a aussi marqué l'imaginaire par son destin tragique. Il a été interné en 1899, soit avant l'âge de 20 ans. Pendant son internement psychiatrique qui a duré plus de 40 ans, il a continué de s'intéresser à la poésie. Séparé de ses manuscrits et affligé par la maladie, il a récité et réécrit des vers au bénéfice de ses visiteurs et du personnel médical. C'est pendant cette période qu'il a rédigé ses carnets d'hôpital (ou d'asile), dont « Les Tristesses » écrit entre le 11 janvier et le 31 décembre 1929 à l'hôpital Saint-Jean-de-Dieu.

« Les Tristesses - Carnet d'Émile Nelligan » présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son importance documentaire et à sa rareté. Les manuscrits signés de la main de Nelligan sont peu nombreux, la majorité de ses oeuvres originales ayant été perdues. « Les Tristesses » est l'un des huit carnets d'hôpital actuellement connus qui ont été rédigés par Nelligan pendant son internement psychiatrique. Ces textes, qui n'étaient pas destinés à la publication, forment une extension de l'oeuvre poétique de Nelligan. Ils nous donnent accès à l'univers de référence du poète et nous renseignent sur une période douloureuse de sa vie. Ils témoignent aussi des fluctuations de son écriture. Dans son carnet de 1929, Nelligan a retranscrit plusieurs de ses poèmes avec certaines variantes, dont Soir d'hiver, Le Tombeau de la négresse, Tarentelle d'automne et Le Vaisseau d'Or, intitulé pour l'occasion Le Vaisseau d'Orput. Le carnet contient aussi des poèmes de ses maîtres à penser tels que Louis Fréchette (1839-1908), Octave Crémazie (1827-1879), Paul Verlaine (1844-1896), Charles Baudelaire (1821-1867) et Edgar Allen Poe (1809-1849). On y trouve également des réflexions de l'auteur sur son quotidien, trois dessins, un texte décrivant les activités de son père et le quartier où il vécut, sept pages de memoranda et quatorze pages de publicités annotées. « Les Tristesses » est le plus ancien et le plus volumineux des carnets d'hôpital de Nelligan.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2013.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques des « Tristesses - Carnet d'Émile Nelligan de 1929 » liés à sa valeur historique comprennent, notamment :
- l'agenda commercial de marque Daily Reminder (1929) de 342 pages recouvert d'une toile bleue;
- l'écriture de Nelligan au crayon de plomb;
- la signature de Nelligan à plusieurs endroits;
- la retranscription des poèmes de Nelligan, dont « Soir d'hiver », « Le Tombeau de la négresse », « Tarentelle d'automne » et « Le Vaisseau d'Or »;
- la retranscription des poèmes des maîtres à penser de Nelligan, dont Louis Fréchette, Octave Crémazie, Paul Verlaine, Charles Baudelaire et Edgar Allen Poe;
- des réflexions de Nelligan sur son quotidien;
- trois dessins;
- un texte décrivant les activités du père de Nelligan et le quartier où il vécut;
- sept pages de memoranda;
- 14 pages de publicités annotées;
- les inscriptions « Émile Nelligan, 8000 S. Jean de Dieu near MTL » en page de garde et « Les Tristesses » sur le contreplat.

Haut de la page

Informations historiques

Ce manuscrit, intitulé « Les Tristesses » par son auteur, a été rédigé par Émile Nelligan (1879-1941), figure mythique et poète majeur de l'histoire littéraire du Québec et du Canada. Malgré une courte période d'activité littéraire qui s'est échelonnée du printemps 1895 au mois d'août 1899, ce poète romantique, parnassien et symboliste a profondément influencé le cours de la littérature québécoise et canadienne. Certains observateurs ont écrit que son oeuvre comprenant quelque 170 poèmes, sonnets, rondeaux et chansons a fait entrer la poésie canadienne-française dans la modernité.

Le 9 août 1899, la vie littéraire de Nelligan connaît un dénouement tragique. Il est interné avant son vingtième anniversaire de naissance. Il passera le reste de sa vie en institution. Séparé de ses manuscrits et affligé par la maladie, il a récité et réécrit des vers au bénéfice de ses visiteurs et du personnel médical. Il a produit notamment des carnets d'hôpital (ou d'asile), dont huit sont connus à ce jour. Ces manuscrits prennent la forme d'agendas, de cahiers de notes médicales ou de petits calepins.

L'un de ces huit carnets d'hôpital, « Les Tristesses », a été rédigé entre le 11 janvier et le 31 décembre 1929 à l'intention d'une personne dont l'identité demeure inconnue. Le document est un agenda commercial Daily Reminder (1929) de 342 pages recouvert d'une toile bleue. Dans ce document, Nelligan a retranscrit au crayon de plomb plusieurs de ses poèmes avec certaines variantes, dont « Soir d'hiver », « Le Vaisseau d'Or », « Le Tombeau de la négresse » et « Tarentelle d'automne », ainsi que des poèmes de ses maîtres à penser. Nelligan y a aussi consigné des réflexions sur son quotidien ainsi qu'un texte décrivant les activités de son père et le quartier où il vécut. Il a également annoté des publicités et exécuté trois dessins.

Ce carnet est retrouvé par un historien de Montréal en 1999. Avant sa vente à l'encan, l'existence de ce carnet était insoupçonnée.

« Les Tristesses - Carnet d'Émile Nelligan de 1929 » est classé en 2007.

En 2007 et 2008, ce bien est exposé au Musée national des beaux-arts du Québec.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Haut de la page

Documents

Haut de la page

Références

Contributeur de données :

Direction générale du patrimoine

Notices bibliographiques :

  • BERTRAND, Réal. Émile Nelligan. Montréal, Lidec, 1980. s.p.
  • BRISSETTE, Pascal. Nelligan dans tous ses états : un mythe national. Montréal, Fides, 1998. s.p.
  • MICHON, Jacques. Émile Nelligan: oeuvres complètes. Saint-Laurent, Québec, Bibliothèque québécoise, 2006. s.p.
  • MILNER, Nina. « Émile Nelligan (1879-1941) ». Bibliothèque et Archives Canada. Archives de poésie canadienne [En ligne]. http://www.collectionscanada.gc.ca
  • ROBIDOUX, Réjean et Paul WYCZYNSKI. Crémazie et Nelligan, recueil d'études. Fides, Montréal, 1981. 186 p.
  • ROBIDOUX, Réjean et Paul WYCZYNSKI. Poésies complètes, 1896-1941. Saint-Laurent, Québec, Fides, 2004. 414 p.
  • WYCZYNSKI, Paul. Album Nelligan : une biographie en images. Montréal, Fides, 2002. 435 p.
  • WYCZYNSKI, Paul. Émile Nelligan: biographie. Montréal, Bibliothèque québécoise, 1999. 345 p.
  • WYCZYNSKI, Paul. « Nelligan, Émile ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.canadianencyclopedia.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013