Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Presbytère de Saint-Joseph

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Alma

Date :

  • 1901 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission curiale)
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

Le presbytère de Saint-Joseph est une maison cubique construite en 1901. L'imposant bâtiment à caractère religieux en granit, de plan carré et à deux étages et demi, est coiffé d'un toit en pavillon au sommet tronqué. Une galerie le ceinture sur trois côtés et un balcon est aménagé en façade. Des annexes de plan rectangulaire à deux étages s'élèvent à l'arrière du presbytère. Celui-ci est situé dans un ensemble institutionnel, dans l'un des noyaux historiques de la ville d'Alma.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Alma) 2006-12-18
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le presbytère de Saint-Joseph présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. L'édifice est représentatif d'un type d'architecture résidentielle très répandu dans la première moitié du XXe siècle, soit la maison cubique. Ce modèle, communément appelé « Four Square House » aux États-Unis, est mis au point vers 1890. Les catalogues d'architecture favorisent sa diffusion dans toute l'Amérique du Nord. Ce type résidentiel devient rapidement très populaire, entre autres, grâce à son volume simple et spacieux. Une ornementation sobre ou élaborée peut y être appliquée. La maison cubique se fait connaître au moment où l'architecture domestique s'industrialise. Son apparition coïncide avec l'arrivée sur le marché de matériaux et d'éléments préfabriqués offerts par catalogue. Le modèle, polyvalent, est aussi adopté par certains architectes. Le presbytère de Saint-Joseph constitue un bon exemple de maison cubique, notamment par son plan carré, son élévation de deux étages et demi ainsi que son toit en pavillon au sommet tronqué percé de lucarnes à croupe. La composition symétrique de la façade est marquée par l'entrée principale du presbytère, intentionnellement imposante, qui est soulignée par une imposte, des baies latérales de même que par le balcon au deuxième étage qui s'inscrit dans son axe vertical. L'imposant toit en pavillon au sommet tronqué, surmonté d'une terrasse faîtière, participe à la monumentalité de l'ensemble. Les piliers massifs de la galerie et les corniches ouvragées confèrent également de la richesse au bâtiment. Le presbytère de Saint-Joseph témoigne de l'utilisation de ce type architectural résidentiel au Québec au début du XXe siècle.

Le presbytère de Saint-Joseph présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. Situé sur la place de la Fabrique, il constitue une composante essentielle d'un des noyaux institutionnels et villageois d'Alma. Le bâtiment est construit à proximité de l'église de Saint-Joseph, citée immeuble patrimonial, en bordure de la route principale. En outre, le presbytère est situé près de la voie publique, sur un terrain paysager planté d'arbres matures. La localisation du presbytère, au centre-ville et à l'intersection d'artères, lui octroie une grande visibilité et un accès facile. L'ensemble créé par le presbytère entouré de l'église Saint-Joseph, de la maison du sacristain, de l'ancienne salle communautaire, de l'hôtel de ville et du collège d'Alma, est marquant dans le paysage urbain.

Source : Ville d'Alma, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du presbytère de Saint-Joseph liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son implantation dans le centre-ville, à l'intersection d'artères, correspondant à l'un des noyaux historiques de la ville;
- sa situation dans le secteur institutionnel formé autour de la place de la Fabrique comprenant notamment l'église Saint-Joseph, citée immeuble patrimonial;
- son volume, dont le plan carré, l'élévation de deux étages et demi ainsi que son toit en pavillon au sommet tronqué avec sa terrasse faîtière, la galerie ceinturant trois côtés ainsi que le balcon;
- les matériaux, dont le parement en granit, les piliers en brique, la couverture en tôle à la canadienne, la tôle à baguettes du toit de la galerie et le bois des éléments architecturaux et ornementaux;
- les ouvertures, dont leur disposition régulière et symétrique, les portes en bois (dont certaines à imposte vitrée et à baies latérales), les fenêtres à grands carreaux, les lucarnes à croupe et les chambranles;
- l'ornementation, dont les linteaux, la corniche décorative et le treillis;
- les annexes en pierre, dont leur situation à l'arrière du corps de logis principal, leur plan rectangulaire, leur élévation de deux étages et la couverture en tôle;
- la souche de cheminée.

Haut de la page

Informations historiques

Le presbytère de Saint-Joseph est la seconde maison curiale de la paroisse. L'histoire d'Alma commence au milieu du XIXe siècle, au moment où des colons s'y installent, d'abord de façon saisonnière, puis de manière permanente. La première messe sur l'île d'Alma est célébrée en 1871 et plus tard, en 1875, une chapelle est érigée. Le premier presbytère est construit en 1877 selon les plans de l'architecte J.-Félix Langlais d'Hébertville. Il sert d'endroit de recueillement pour les paroissiens pendant la construction du deuxième lieu de culte, en 1879, après la destruction de l'édifice précédent par un incendie. Cette année-là marque également la constitution de la paroisse Saint-Joseph-d'Alma, détachée de celle d'Hébertville. Elle est érigée canoniquement en 1884.

En 1901, afin de se conformer aux instructions de l'évêque de Chicoutimi, Mgr Michel-Thomas Labrecque (1849-1932), le presbytère actuel voit le jour. La disponibilité du granit et du sable dans le secteur favorise la construction en pierre plutôt qu'en bois. Le curé Héraclius Lavoie (mort en 1934) dirige les travaux qui se font sous la surveillance d'Élie Gagnon. En 1903, le deuxième étage est complété; une galerie avec véranda est construite l'année suivante. Le presbytère de Saint-Joseph est agrandi en 1936.

Le presbytère de Saint-Joseph est cité en 2006.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Lac-Saint-Jean-Est

Municipalité :

  • Alma

Adresse :

  • 70, rue Saint-Joseph

Latitude :

  • 48° 33' 3.0"

Longitude :

  • -71° 39' 1.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Lac-Saint-Jean-Est Canton de Signay Rang 9 15D

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • MARTEL, Gaston. Alma un patrimoine à partager : guide d'excursion et d'interprétation du patrimoine. Alma, Société d'histoire du Lac-Saint-Jean, 1994. 44 p.
  • Société d'histoire du Lac-Saint-Jean. Pour un plan de mise en valeur du patrimoine d'Alma, de ses rivières et de leurs rives. Alma, La Société, 1988. 101 p.
  • TREMBLAY, Paul. Saint-Joseph-d'Alma a cent ans, 1884-1984. Alma, Comité du Centenaire de Saint-Joseph-d'Alma, 1984. 541 p.
  • TREMBLAY, Victor. Alma au Lac Saint-Jean : son histoire. Chicoutimi, La Société historique du Saguenay, 1967. 512 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013