Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église de Saint-François-Xavier

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Église Saint-François-Xavier de Bassin

Région administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

Municipalité :

  • Les Îles-de-la-Madeleine

Date :

  • 1936 – 1939 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Personnes associées (3)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Carte

Description

L'église de Saint-François-Xavier est un lieu de culte de tradition catholique d'inspiration néoromane érigé de 1936 à 1939. Le bâtiment en bois présente un plan en croix latine, composé d'une nef à trois vaisseaux, d'un transept peu saillant et d'un choeur à chevet plat. La façade à pignon comprend trois portails, et elle est flanquée de deux tours carrées supportant des clochers. La toiture à deux versants droits est terminée par une demi-croupe au chevet. La sacristie, coiffée d'un toit en appentis, est implantée dans le prolongement du choeur. L'église de Saint-François-Xavier est située parallèlement au chemin du Bassin, sur un terrain en pente douce qui descend vers le golfe du Saint-Laurent. Elle est localisée dans le village de Bassin de la municipalité des Îles-de-la-Madeleine.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Les Îles-de-la-Madeleine) 2006-10-10
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'église de Saint-François-Xavier présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. L'édifice possède une monumentalité et une ornementation épurée s'inspirant du néoroman, un courant d'architecture religieuse du tournant du XXe siècle. L'architecture néoromane puise ses influences dans le haut Moyen-Âge, principalement dans les édifices religieux des XIe et XIIe siècles en France et en Italie. Le style se caractérise notamment par des volumes simples et massifs, par une ornementation dépouillée, ainsi que par des ouvertures larges, soit arrondies soit cintrées. L'église de Bassin est caractéristique de cette architecture par ses tours carrées massives, ses portails et ses fenêtres jumelées cintrées et son élégance sobre. Elle en constitue un exemple tardif. Les plans de l'église sont conçus par l'architecte Jos E. Harris de Charlottetown. Deux entrepreneurs locaux, Augustin Cormier et Fred Bourgeois supervisent les travaux d'édification. L'édifice se distingue des lieux de culte madelinots par son style, malgré le recours à un savoir-faire local dans sa construction. En effet, les deux clochers en façade du bâtiment constituent un élément peu commun parmi les églises de l'archipel. Son parement en bardeau de bois peint est cependant typique de l'architecture traditionnelle des îles de la Madeleine, tant religieuse que domestique. La toiture rouge de l'église fait écho au presbytère situé à proximité, qui est peint en blanc sur les façades et en rouge sur la toiture. L'église de Saint-François-Xavier se démarque par la qualité de son architecture à la fois originale et ancrée dans le paysage.

L'église de Saint-François-Xavier présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son implantation. Il s'agit de la deuxième église construite sur ce site; la première église de Bassin, érigée en 1873, est détruite par les flammes en 1936. L'église actuelle fait partie de l'ensemble institutionnel du village de Bassin avec le presbytère et le cimetière qui l'entourent, ainsi qu'avec l'école primaire et la caisse populaire situées à proximité. Cet ensemble est caractéristique des noyaux villageois de la première moitié du XXe siècle au Québec. Dans le village de Bassin, celui-ci est particulièrement bien défini en comparaison du paysage bâti plus dispersé, qui caractérise les îles de la Madeleine. L'église profite également d'une position avantageuse dans le paysage. Elle est située parallèlement au chemin principal du village, sur un terrain en pente douce, qui descend vers le golfe du Saint-Laurent. L'édifice dispose d'une vue sur l'horizon. L'implantation de l'église de Saint-François-Xavier démontre son importance au sein du village de Bassin.

Source: Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'église de Saint-François-Xavier liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume imposant, dont le plan en croix latine (composé d'une nef à trois vaisseaux, d'un transept peu saillant et d'un choeur à chevet plat), le toit à deux versants droits se terminant par une demi-croupe au chevet et les deux tours carrées supportant les clochers en façade;
- les matériaux, dont le parement en bardeau de bois peint en blanc, les bardeaux d'asphalte rouges de la toiture et le bois des ornements et des ouvertures;
- la façade, dont la composition symétrique à trois travées et les deux tours supportant des clochers à chaque extrémité;
- les ouvertures, dont les fenêtres cintrées étroites et hautes (certaines étant jumelées), les fenêtres jumelées surmontées d'un oculus des longs pans, des bras de transept et de la façade, les trois portails d'entrée en bois à double vantail et imposte vitrée en plein cintre, les ouvertures d'aération des pignons des bras du transept, les baies jumelées des clochers fermées par des abat-sons;
- les ornements, dont leur couleur différente et sobre, les croix en bois sous les pignons du transept et de la façade principale, les trois croix placées au faîte des clochers et de la façade principale, les larmiers, la corniche à consoles jumelées des clochers et les corniches architravées du volume principal, les rejéteaux de certaines ouvertures, les contreforts des longs pans et les bandeaux peints de couleurs différentes et permettant de rythmer la façade et les tours;
- le parvis en bois devant l'entrée principale;
- la sacristie, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et le toit en appentis;
- la situation de l'église au sein de l'ensemble institutionnel de Bassin, à proximité du presbytère, du cimetière, de l'école primaire et de la caisse populaire;
- sa situation en bordure du chemin du Bassin, sur un terrain en pente descendant vers le golfe du Saint-Laurent.

Haut de la page

Informations historiques

L'église de Saint-François-Xavier est érigée de 1936 à 1939 dans le village de Bassin aux Îles-de-la-Madeleine. Elle remplace un premier temple construit à cet endroit en 1873 et incendié en avril 1936. Les plans du nouveau lieu de culte sont conçus par l'architecte Jos E. Harris de Charlottetown. Deux entrepreneurs locaux, Augustin Cormier et Fred Bourgeois supervisent les travaux d'édification.

L'architecture de l'église est inspirée du style néoroman. Ce style d'architecture religieuse du tournant du XXe siècle puise ses influences dans le haut Moyen-Âge. Il se caractérise notamment par des volumes simples et massifs, par une ornementation dépouillée, ainsi que par des ouvertures larges, soit arrondies ou cintrées. L'église de Bassin en est un exemple tardif avec ses massives tours carrées, ses portails et ses fenêtres cintrées jumelées et son élégance sobre. L'édifice se démarque des autres lieux de culte madelinots par ses deux clochers en façade, élément rare des églises de l'archipel. Le bâtiment est toutefois caractéristique de l'architecture traditionnelle locale par son parement en bardeau de bois peint. Ses couleurs font écho au presbytère de la paroisse, situé à proximité et peint en blanc et rouge.

L'église actuelle, tout comme la première, continue d'occuper une place importante au coeur du village de Bassin. Avec le presbytère, le cimetière, l'école primaire et la caisse populaire, elle forme un ensemble caractéristique des villages québécois de la première moitié du XXe siècle. Ce noyau est particulièrement bien circonscrit à Bassin, en comparaison du paysage bâti plus dispersé caractéristique des îles de la Madeleine. En 1970, des travaux importants de restauration sont entrepris à l'extérieur et à l'intérieur de l'édifice.

L'église de Saint-François-Xavier est citée en 2006.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

MRC :

  • Les Îles-de-la-Madeleine

Municipalité :

  • Les Îles-de-la-Madeleine

Adresse :

  • chemin du Bassin

Lieux-dits :

  • Bassin
  • Île-du-Havre-Aubert

Latitude :

  • 47° 13' 20.0"

Longitude :

  • -61° 55' 57.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Îles-de-la-Madeleine Île-du-Havre-Aubert Absent 1668-1
1668-P
1670-P

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • GIRARD, Magella et Alflatt MALCOLM. Les églises du diocèse de Gaspé. Rimouski, 1979. 198 p.
  • NAUD, Chantal. Chronologie des Îles-de-la-Madeleine. s.l. Les Éditions Vignaud, 1993. 240 p.
  • RIOUX, Amédée. Les écrits du père Amédée Rioux datant de 1945. Monographie de la paroisse Saint-François-Xavier de Bassin. s.l. Corporation du patrimoine bâti de l¿île du Havre-Aubert, 1996. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013