Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancienne école Saint-Joseph

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • École Saint-Joseph
  • Manoir Colombien

Région administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

Municipalité :

  • Les Îles-de-la-Madeleine

Date :

  • 1906 (Construction)

Usage :

  • Services et institutions (Écoles primaires et secondaires)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

L'ancienne école Saint-Joseph est un édifice scolaire construit en 1906. Le corps de bâtiment principal en bois comporte un plan en « L », à deux étages et demi, coiffé d'un toit à deux versants. Il comprend deux annexes : la première d'un étage et demi surmontée d'un toit à deux versants est accolée à l'arrière; la deuxième d'un étage recouverte d'un toit à un seul versant est disposée latéralement. L'ancienne école Saint-Joseph est située légèrement en retrait de la route 199, sur un terrain surélevé surplombant le canton de Pointe-Basse dans la municipalité des Îles-de-la-Madeleine.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Les Îles-de-la-Madeleine) 2006-01-17
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancienne école Saint-Joseph présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. L'école est la première institution d'enseignement secondaire destinée aux garçons des îles. Elle constitue une étape importante dans le développement du réseau scolaire madelinot. Avant le début du XXe siècle, les jeunes madelinots ont accès à un enseignement primaire donné dans quelques écoles de canton dispersées dans l'archipel. La plupart des garçons abandonnent l'école très tôt pour se consacrer à la pêche. Les études dans un collège à l'extérieur des îles coûtent cher. En 1877, un couvent est érigé à Havre-aux-Maisons, principalement pour former des institutrices. La population souhaite cependant que les garçons acquièrent aussi une instruction de meilleur niveau. Grâce aux efforts du curé de Havre-aux-Maisons, Samuel Turbide (1861-1927), et de ses paroissiens, l'ancienne école Saint-Joseph ouvre ses portes en 1906. Elle accueille 35 garçons de 14 ans et plus. Ils viennent de toutes les paroisses, dont quelques-uns de la communauté anglophone. L'école tente de combler tous les besoins et donne des cours du soir aux hommes adultes. L'ancienne école Saint-Joseph occupe un rôle primordial dans l'éducation aux îles jusqu'en 1919. Cette année-là, l'Académie Saint-Pierre est fondée à Lavernière et prend alors le relais de l'instruction des jeunes hommes.

L'ancienne école Saint-Joseph présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est un exemple de l'architecture vernaculaire des Îles-de-la-Madeleine. L'architecture dite vernaculaire est propre à une région; elle est réalisée à partir des ressources locales disponibles et perpétue les modes de construction traditionnels. Comme la plupart des édifices aux îles à cette époque, publics ou résidentiels, cette « maison d'école » possède un toit à deux versants ainsi qu'une charpente et un parement en bois. Les éléments décoratifs sont les mêmes que ceux ornant les maisons traditionnelles locales, c'est-à-dire des corbeaux ouvragés aux extrémités du toit ainsi que l'utilisation de bardeaux découpés. En outre, l'édifice d'origine présente des dimensions et un aspect général modestes, et ne comporte pas d'annexes ni de marquise au-dessus des portes. Par ailleurs, le bâtiment comporte des éléments l'associant à l'architecture des écoles de village québécoises du début du siècle. La fenestration abondante et irrégulière de l'édifice correspond aux normes prescrites par le Département de l'instruction publique pour les écoles à l'époque. La façade principale aménagée sur le mur pignon est aussi un élément caractéristique des écoles de village de la province. L'architecture de l'ancienne école Saint-Joseph évoque à la fois le savoir-faire local et la fonction de l'édifice.

Source : Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancienne école Saint-Joseph liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan en « L », l'élévation de deux étages et demi et le toit à deux versants;
- la façade aménagée sur le mur pignon;
- l'annexe arrière, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi et le toit à deux versants;
- l'annexe latérale, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et le toit en appentis;
- les matériaux, dont le parement en bardeaux de bois;
- les ouvertures, dont la fenestration abondante et irrégulière, les fenêtres à guillotine et à grands carreaux, les fenêtres en rangée de la façade principale et les deux portes surmontées d'une imposte vitrée;
- les éléments décoratifs, dont les corbeaux et les bardeaux découpés;
- sa situation sur un promontoire naturel, en bordure de la route principale;
- sa proximité à l'ancien ensemble institutionnel de Havre-aux-Maisons.

Haut de la page

Informations historiques

L'ancienne école Saint-Joseph est construite à Havre-aux-Maisons, aux Îles-de-la-Madeleine, afin de donner un enseignement secondaire aux garçons de 14 ans et plus. L'école constitue une étape importante dans l'histoire de l'éducation aux îles. En effet, elle est la première institution d'enseignement secondaire destinée aux jeunes hommes. Avant la construction de l'école en 1906, les jeunes insulaires ont accès à un enseignement primaire offert dans quelques écoles de cantons dispersées dans l'archipel. La plupart des garçons abandonnent l'école très jeunes pour se consacrer à la pêche. Les études dans un collège à l'extérieur des îles coûtent cher. En 1877, le couvent Sainte-Madeleine est érigé à Havre-aux-Maisons, principalement pour y former des institutrices. Toutefois, la population souhaite que les garçons acquièrent aussi une instruction de meilleur niveau.

L'ancienne école Saint-Joseph est construite par souscriptions volontaires et par corvées. C'est le curé de Havre-aux-Maisons, Samuel Turbide (1861-1927), qui supervise les travaux et motive les paroissiens. Le bâtiment, qui ne comporte pas d'annexes à l'origine, contient une salle de classe et une salle publique. Il témoigne du savoir-faire local par son architecture traditionnelle à charpente et parement en bois. L'édifice comporte aussi des éléments associés à l'architecture des écoles de village de l'époque, dont une fenestration abondante et irrégulière.

L'ancienne école Saint-Joseph est fréquentée par des garçons de toutes les paroisses ainsi que par des hommes adultes qui y suivent des cours du soir. Des cours d'anglais, entre autres, sont donnés. L'école est l'hôte d'un congrès pédagogique en 1911 et accueille le surintendant du Département de l'instruction publique ainsi que plusieurs conférenciers. Le bâtiment devient trop petit pour le nombre d'élèves. En 1913, la construction d'une académie pour garçons est donc entreprise à Lavernière. L'Académie Saint-Pierre prend donc le relais de l'enseignement secondaire aux garçons en 1919, et l'école Saint-Joseph ferme ses portes. Le bâtiment devient par la suite une salle paroissiale, une salle de cinéma, un lieu de réunion pour les Chevaliers de Colomb (on l'appelle alors le « Manoir Colombien ») et un atelier de poterie. Entre le début des années 1980 et l'année 2001, le bâtiment est laissé à l'abandon.

L'ancienne école Saint-Joseph est citée en 2006. L'édifice accueille aujourd'hui la verrerie La Méduse, qui comprend un atelier, une boutique et un espace d'exposition pour les artisans du verre.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

MRC :

  • Les Îles-de-la-Madeleine

Municipalité :

  • Les Îles-de-la-Madeleine

Adresse :

  • 638, route 199

Lieux-dits :

  • Havre-aux-Maisons

Latitude :

  • 47° 24' 19.0"

Longitude :

  • -61° 47' 28.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Îles-de-la-Madeleine Île-du-Havre-aux-Maisons Absent 842

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • FORTIN, Jean-Charles. Les Îles-de-la-Madeleine. s.l. Les Éditions de l'IQRC, 2004. 190 p.
  • HUBERT, Paul. Les Îles-de-la-Madeleine et les Madelinots. Îles-de-la-Madeleine, Les Éditions de la Source, 1979. 251 p.
  • NAUD, Chantal. Chronologie des Îles-de-la-Madeleine. s.l. Les Éditions Vignaud, 1993. 240 p.
  • RUMILLY, Robert. Les Îles-de-la-Madeleine. Montréal, Éditions Chantecler, 1951. 200 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013