Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église All Saints

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • All Saint's Memorial Church

Région administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

Municipalité :

  • Les Îles-de-la-Madeleine

Date :

  • 1948 – 1950 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Anglicanisme)

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Carte

Description

L'église All Saints est un lieu de culte de tradition anglicane construit de 1948 à 1950. D'architecture vernaculaire, l'église se compose d'une nef de plan rectangulaire terminée par un chevet plat et est coiffée d'un toit à deux versants droits à pente douce. Un clocher surmonte le faîte en façade. Aménagée dans l'un des murs pignons, la façade se divise en trois travées. Elle se distingue par son porche central et ses fenêtres à arc brisé. Érigée face à la mer et entourée d'un cimetière, l'église All Saints est située à l'île d'Entrée, dans la municipalité des Îles-de-la-Madeleine.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Les Îles-de-la-Madeleine) 2006-01-17
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'église All Saints présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Depuis environ 1820, l'île d'Entrée est habitée principalement par des pêcheurs et des agriculteurs néo-écossais. Quelques marins immigrés venus d'Écosse et d'Irlande se sont aussi installés dans l'île. La mission anglicane des Îles a été fondée en 1850 par l'évêque George Jehoshaphat Mountain (1789-1863). Elle s'organise véritablement à partir de 1852 avec l'arrivée du pasteur Félix Boyle. En 1895, une première église à l'île d'Entrée est érigée sur le site actuel. Ce temple est jugé désuet et trop petit au début des années 1940. L'église All Saints est reconstruite de 1948 à 1950 environ. Le temple et son cimetière témoignent de la présence d'une communauté anglicane à l'île d'Entrée et aux îles de la Madeleine depuis le XIXe siècle.

L'église All Saints présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. L'église, d'architecture vernaculaire, est un exemple du bâti traditionnel des îles de la Madeleine. James Chenell aurait érigé la charpente, le toit et les murs auraient été construits par corvées. Le clocher et la finition intérieure sont réalisés par John Clarke. Son architecture reprend les formes générales de l'église construite en 1895, dont le plan rectangulaire de la nef et les fenêtres à arc brisé. En outre, lors de sa construction, des éléments de la première église All Saints sont récupérés. Deux pièces sont réinstallées : la cloche en bronze et la chaire en bois sculpté. Ces éléments provenaient eux-mêmes de l'église anglicane Saint-Augustine de Havre-Aubert (érigée vers 1860 et abandonnée à la fin du siècle). Par son architecture vernaculaire, l'église de l'île d'Entrée s'inscrit dans le paysage bâti traditionnel des îles de la Madeleine.

Source : Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'église All Saints liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son volume, dont la nef de plan rectangulaire, le chevet plat, le toit à deux versants droits à pente douce, le clocher sur le faîte en façade;
- sa façade, dont son aménagement dans l'un des murs pignons, sa division en trois travées, le porche central;
- ses matériaux, dont la structure en bois, le parement à clins, les éléments en bois (portes, fenêtres, détails ornementaux);
- ses ouvertures, dont la porte en bois à double vantail du porche et les fenêtres à arc brisé;
- son clocher, dont le tambour de plan hexagonal, la chambre des cloches ouverte de plan hexagonal, la flèche terminée par une croix;
- sa situation presque au centre de l'île d'Entrée, face à la mer, sur une colline;
- son implantation au centre d'un cimetière clôturé;
- la sobriété de son architecture.

Haut de la page

Informations historiques

Depuis environ 1820, l'île d'Entrée est habitée par une population anglophone constituée à l'origine principalement de pêcheurs et d'agriculteurs néo-écossais. Quelques marins immigrés venus d'Écosse et d'Irlande se sont joints à eux. La mission anglicane des Îles a été fondée en 1850 par l'évêque George Jehoshaphat Mountain (1789-1863). Elle s'organise véritablement à partir de 1852 avec l'arrivée du pasteur Félix Boyle. En 1895, une première église anglicane est érigée à l'île d'Entrée, sur le site actuel. Le premier office a lieu en août 1895. Lors de la construction de l'édifice, des éléments sont récupérés de l'église anglicane Saint-Augustine de Havre-Aubert. Cette église avait été érigée vers 1860 et abandonnée à la fin du siècle. Des éléments encore présents dans l'église actuelle, notamment la cloche en bronze et la chaire en bois sculpté, proviennent du premier temple.

Le premier temple de 1895 est jugé désuet et trop petit au début des années 1940. L'église All Saints est reconstruite en plus grand de 1948 à 1950. Elle devient alors « Royal Rifles War Memorial » pour marquer l'importante participation des jeunes hommes de l'île dans la guerre du Pacifique.

Le temple est un exemple du bâti traditionnel anglican des côtes de l'Atlantique. D'architecture vernaculaire, elle reprend les formes générales de l'église précédente, comme le plan rectangulaire de la nef et les fenêtres à arc brisé. James Chenell aurait érigé la charpente; le toit et les murs sont réalisés par corvées. John Clarke est responsable du clocher et de la finition intérieure du lieu de culte. L'église est consacrée de nouveau en 1958 par l'archevêque Carrington.

L'église All Saints s'élève au centre d'un cimetière clôturé et elle s'intègre au paysage traditionnel de l'île d'Entrée. Sa position sur une colline, presque au centre de l'île et face à la mer, lui assure une présence importante dans le paysage.

Toujours utilisée à des fins cultuelles, l'église All Saints est citée en 2006.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

MRC :

  • Les Îles-de-la-Madeleine

Municipalité :

  • Les Îles-de-la-Madeleine

Adresse :

  • chemin School

Lieux-dits :

  • L'Île-d'Entrée

Latitude :

  • 47° 16' 23.3"

Longitude :

  • -61° 42' 35.6"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Îles-de-la-Madeleine Île-d'Entrée Absent 50

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • FORTIN, Jean-Charles. Les Îles-de-la-Madeleine. Les régions du Québec, histoire en bref. Québec, Les Éditions de l'IQRC, 2004. 56 p.
  • ROY, Caroline. Les Îles-de-la-Madeleine. Vol. 8. Une histoire d'appartenance. Sainte-Foy, Les Éditions GID, 2001. 150 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013