Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site patrimonial de l'Église-Sainte-Claire

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Site du patrimoine de l'Église-de-Sainte-Claire

Région administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

Municipalité :

  • Saguenay

Thématique :

  • Patrimoine de la modernité

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (2)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

Le site patrimonial de l'Église-Sainte-Claire est un ensemble institutionnel construit en 1963 comprenant l'église paroissiale et le presbytère contigu. L'église en moellons et en béton présente un plan irrégulier et est coiffée d'un toit incliné à plusieurs versants. Un clocher de forme effilée s'élève au-dessus du portail, en façade. Le presbytère, de plan rectangulaire et coiffé lui aussi d'un toit incliné, est greffé au mur sud de l'église. Le site du patrimoine de l'Église-de-Sainte-Claire est situé sur un promontoire naturel rocheux qui surplombe un quartier résidentiel de l'arrondissement municipal de Chicoutimi, dans la ville de Saguenay.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure des bâtiments et aux terrains.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Saguenay) 2006-05-01
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site patrimonial de l'Église-Sainte-Claire présente un intérêt pour sa valeur architecturale. L'église et le presbytère qui le composent sont des exemples d'édifices religieux modernes construits durant les années 1960 dans la région. Bon nombre d'architectes participant alors au développement urbain de Chicoutimi appliquent les principes de l'architecture moderne. Les formes employées correspondent aux fonctions des bâtiments. L'ornementation réduite est notamment créée par les volumes et l'utilisation de certains matériaux. Différents courants marquent cette architecture, dont l'expressionnisme formel. Cette tendance est née de la critique du style international jugé trop rigide par son approche strictement fonctionnelle. L'expressionnisme formel valorise notamment une grande variété de formes et de matériaux. De plus, il puise dans le vernaculaire, en privilégiant des matériaux locaux. Au Québec, ce mouvement apparaît d'abord dans la région du Saguenay Lac-Saint-Jean, notamment en architecture religieuse. L'église de Sainte-Claire en est représentative notamment par ses formes basses qui s'étendent sur le sol. Cette horizontalité est contrebalancée par un clocher au profil effilé en façade. Les matériaux et les formes s'inspirent du paysage environnant, à la fois rocheux et boisé. Ainsi, le plan organique suit les courbes du sol et le toit incliné emprunte une silhouette en vallons de colline. Les moellons et le béton employés présentent un aspect rugueux et rappellent également les caractéristiques des environs. Le presbytère est constitué des mêmes matériaux et est également coiffé d'un toit incliné. Les deux bâtiments illustrent les principes de l'architecture moderne, notamment ceux de l'expressionnisme formel. Ce courant marque fortement l'architecture religieuse de Chicoutimi au cours des années 1960.

Le site patrimonial de l'Église-Sainte-Claire présente également un intérêt pour sa valeur historique découlant de son association avec l'architecte Jacques Coutu (né en 1927). Coutu est diplômé de l'École des beaux-arts de Montréal en 1953. Après avoir séjourné en Europe, il s'établit en 1957 à Chicoutimi. Entre les années 1961 et 1971, l'architecte dessine les plans de sept églises de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, dont celle de Sainte-Claire, en 1962. Il crée des lieux de culte aux formes variées, qui traduisent la rapide évolution de l'architecture religieuse au cours de cette décennie. Coutu porte en outre une attention soutenue à l'intégration de l'architecture dans le paysage. Il est reconnu comme un des précurseurs de l'expressionnisme formel au Québec. Le site du patrimoine de l'Église de Sainte-Claire rappelle la place marquante qu'occupent ses oeuvres dans l'architecture de la région.

Le site patrimonial de l'Église-Sainte-Claire présente aussi un intérêt pour sa valeur historique. Il démontre la croissance démographique qui résulte de l'urbanisation de plusieurs zones rurales du Saguenay-Lac-Saint-Jean après la Seconde Guerre mondiale (1939-1945). L'établissement de plusieurs industries entraîne notamment la création de la municipalité de Chicoutimi-Nord en 1954. Ce territoire de caractère rural englobe alors le village Sainte-Anne. La population de Chicoutimi-Nord double entre 1954 et 1960. Une nouvelle paroisse est donc créée en 1961 à l'ouest de l'ancien village Sainte-Anne. La paroisse Sainte-Claire devient un quartier essentiellement résidentiel. Le site patrimonial de l'Église-Sainte-Claire témoigne donc de cette période de développement démographique et urbanistique de Chicoutimi. Il souligne aussi sa croissance par la création de nouvelles paroisses catholiques destinées à accueillir cette population grandissante.

Source : Ville de Saguenay, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site patrimonial de l'Église-Sainte-Claire liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son implantation sur un promontoire naturel rocheux et boisé dominant un quartier résidentiel, dans l'arrondissement municipal de Chicoutimi;
- le volume de l'église, dont le plan irrégulier composé de lignes courbes, le corps principal aux formes basses et le toit incliné à plusieurs versants;
- les matériaux, dont les parements en moellons et en béton peint, la couverture en bardeau d'asphalte et les poutres en bois lamellé collé;
- les ouvertures, dont les fenêtres en bandeau du faîte ainsi que les portes en verre;
- le clocher en béton peint, de forme effilée;
- le presbytère, dont le plan rectangulaire, le toit incliné et les ouvertures en bandeau s'étendant sur toute la largeur du bâtiment.

Haut de la page

Informations historiques

Le site patrimonial de l'Église-Sainte-Claire est aménagé pendant une période de forte croissance démographique de plusieurs zones du Saguenay-Lac-Saint-Jean, après la Seconde Guerre mondiale (1939-1945). L'établissement de plusieurs industries entraîne notamment la création de la municipalité de Chicoutimi-Nord en 1954. Ce territoire de caractère rural englobe alors le village Sainte-Anne. La population de Chicoutimi-Nord double entre 1954 et 1960. Une nouvelle paroisse est donc créée en 1961 à l'ouest de l'ancien village Sainte-Anne. Au mois d'octobre de la même année, le premier curé de la paroisse est nommé.

L'église de Sainte-Claire et son presbytère sont construits en 1963, selon les plans de l'architecte Jacques Coutu (né en 1927). Cet architecte, diplômé de l'École des beaux-arts de Montréal en 1953, exerce à Chicoutimi depuis 1957. Il conçoit cet ensemble ainsi que six autres lieux de culte dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean entre 1961 et 1971.

Le site du patrimoine de l'Église-Sainte-Claire est constitué en 2006. Ce bien est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Saguenay--Lac-Saint-Jean

MRC :

  • Saguenay

Municipalité :

  • Saguenay

Arrondissement municipal :

  • Chicoutimi

Adresse :

  • rue Saint-Armand

Latitude :

48° 26' 45.3"

Longitude :

-71° 5' 26.5"

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 466 210

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BERGERON, Claude. Architecture des églises du Québec : 1940-1985. Québec, Presses de l'Université Laval, 1987. 383 p.
  • BOUCHARD, Russel. Histoire de Chicoutimi-Nord. Vol. II. Chicoutimi-Nord, R. Bouchard, 1985. 222 p.
  • DIEUDONNÉ, Patrick, Lucie K. MORISSET et Luc NOPPEN. Patrimoines modernes : l'architecture du vingtième siècle à Chicoutimi. Sainte-Foy, Presses de l'Université du Québec, 2004. 191 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013