Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Ferrier, James

Type :

Personne (Homme)

Date :

  • 1800‑10‑22 – 1888‑05‑30

Occupation :

  • Conseiller législatif
  • Maire
  • Personnalité d'affaires
  • Sénateur

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (6)

Patrimoine mobilier associé (1)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

James Ferrier est né dans la région de Fife, en Écosse, le 22 octobre 1800.

Ferrier fait l'apprentissage du commerce à Perth, en Écosse. En 1821, il s'établit à Montréal où il travaille pour le compte d'un marchand, avant de lancer sa propre entreprise en 1823. Il exploite un magasin, rue Notre-Dame, jusqu'en 1836 et investit dans l'immobilier. Puis, il s'engage dans divers autres secteurs, dont ceux du crédit, des assurances, du développement industriel et du transport. Dès 1847, il est associé à la gestion de la Nouvelle Compagnie du gaz de la cité de Montréal, de même qu'à l'exploitation de l'entreprise de quincaillerie de ses fils. De 1847 à 1851, il loue et exploite les forges du Saint-Maurice. Il va aussi posséder des intérêts dans la Banque de l'Amérique septentrionale britannique, la Banque Molson, la Compagnie de crédit de Montréal, la Compagnie du pont international, la Compagnie des steamers de la malle royale du Canada et des Antilles. Il sera également président de la compagnie du chemin à rails de Montréal et de Lachine, de la Compagnie du Grand Tronc de chemin de fer du Canada et de la Compagnie d'assurance de Montréal contre les accidents du feu.

Membre du conseil municipal de Montréal à compter de 1841, Ferrier représente le quartier Est de 1842 à 1846, le quartier Saint-Laurent de 1846 à 1848 et il occupe la fonction de maire de la ville de 1844 à 1847. Il fait aussi partie du Conseil législatif de la province du Canada, de 1847 jusqu'à l'avènement de la Confédération, le 1er juillet 1867. La même année, il devient sénateur de la division de Shawinigan et conseiller législatif de la division de Victoria. Il appuie le Parti conservateur.

Ferrier est également actif dans le monde associatif. Il a été président de l'Institution royale pour l'avancement des sciences de 1845 à 1852, de la Société d'archéologie et de numismatique de Montréal en 1864 et 1865 et chancelier du McGill College à partir de 1884. Il a aussi été un bienfaiteur de l'Église méthodiste.

Il est décédé en fonction à Montréal le 30 mai 1888. Il est inhumé dans le cimetière du Mont-Royal.

Il avait épousé Mary Todd.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Assemblée nationale du Québec. Histoire: Dictionnaire des parlementaires du Québec de 1792 à nos jours [En Ligne]. http://www.assnat.qc.ca/
  • TULCHINSKY, Gerald J. J. « Ferrier, James ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013