Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Monette, Marcel

Type :

Personne

Autre(s) nom(s) :

  • Monette, Leclerc, St-Denis

Date :

  • 1930 – 2012

Occupation :

  • Architecte

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (4)

Voir la liste

Groupes associés (1)

Personnes associées (4)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Marcel Monette est né à Montréal, en 1930.

Il étudie l'architecture à l'École des beaux-arts de Montréal, dont il est diplômé en 1958. Il débute son stage auprès de l'architecte montréalais André Marien et le termine à Val-d'Or, chez Jean-Charles Fortin. En 1960, il obtient sa licence professionnelle en devenant membre de l'Association des architectes de la province de Québec (AAPQ), Ordre des architectes du Québec (OAQ) à partir de 1974.

Marcel Monette ouvre son agence à Val-d'Or, en 1960. En 1966, avec ses confères Eugène Leclerc (né en 1930), également diplômé de l'École des beaux-arts de Montréal en 1958, et Jacques Saint-Denis (1936-2005), il fonde l'agence Monette, Leclerc et Saint-Denis.

Monette œuvre exclusivement en Abitibi-Témiscamingue, principalement dans les villes de Val-d'Or et d'Amos. À titre individuel, il réalise plusieurs projets à caractère commercial, dont la devanture du garage Gordon Motors (1963), l'agrandissement du Paris Hôtel (1963) et le motel L'Escale (1965), à Val-d'Or. Une de ses réalisations majeures est l'église Notre-Dame-de-Fatima (1965), toujours à Val-d'Or. Il conçoit également plusieurs résidences et immeubles de bureaux, dont les édifices J.-Gérard-Côté (1964) et Place-du-Québec (1976) toujours à Val-d'Or, ainsi qu'un édifice pour le compte du ministère des Terres et Forêts (v. 1965) à Amos. Mais ce sont les immeubles et ensembles institutionnels qui figurent au premier plan de sa production architecturale en terme quantitatif. Il est chargé de la réalisation de l'hôtel de ville (1965), du palais de justice (1966) et du centre jeunesse de l'Abitibi-Témiscamingue (1971) à Val-d'Or, ainsi que du palais de justice et du centre de détention d'Amos, en collaboration avec ses associés Leclerc et Saint-Denis. Dans le cadre des projets du Centenaire de la Confédération canadienne, il réalise le centre culturel de Val-d'Or ainsi que celui d'Amos (aujourd'hui, centre communautaire Goyette-Ruel).

Monette est très actif au sein de l'AAPQ, puis de l'OAQ : il est élu président du comité organisateur du congrès de 1976, vice-président du comité administratif pour l'année 1978-1979. Il est également membre de l'Association des architectes de l'Ontario de 1967 à 1980.

Monette joue de plus un rôle important sur la scène culturelle locale. En 1962, il fonde la Société artistique de la Vallée-de-l'Or, devenu service culturel de la Ville de Val-d'Or. Il est membre actif du Club Richelieu, préside divers organismes à vocation culturelle et sportive, participe aux conseils d'administration de collèges, d'universités (centre d'études universitaires dans l'Ouest québécois), d'hôpitaux, organise de nombreux événements et participe à de nombreuses activités sociales.

En 1991, il reçoit la Médaille du mérite de l'OAQ pour avoir «¿contribué de son temps, de son énergie et de ses fonds de façon exemplaire à l'association puis à l'Ordre des architectes du Québec¿». En 2009, il reçoit le Prix hommage lors de la remise des Prix de la culture de la Ville de Val-d'Or. En 2014, le centre culturel de Val-d'Or est renommé en son honneur, complexe culturel Marcel-Monette.

Il est décédé le 3 mai 2012.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • TRÉPANIER, Paul. L'architecture de Val-d'Or : 75 ans d'avant-garde. Val-d'Or, Centre d'exposition de Val-d'Or, 2011. 103 p.
  • s.a. « La médaille du Mérite ». Esquisses. Vol. 2, no 6 (1991), p. 4.
  • s.a. « Le Centre culturel portera le nom de Marcel Monette ». s.a. Place aux jeunes en région [En ligne]. https://www.placeauxjeunes.qc.ca/actualite-id23087

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013