Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Astrolabe nautique

Type :

Patrimoine mobilier (Oeuvre d'art / Ethno-historique)

Région administrative :

  • Montréal

Date :

  • 1631 (Production)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France
  • Patrimoine maritime et fluvial

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Inventaires associés (1)

Images

Description

Cet astrolabe nautique date de 1631, tel qu'indiqué par les chiffres gravés sur l'avers de l'instrument. Il prend la forme d'une rouelle en bronze d'un diamètre de 17,2 centimètres et d'une épaisseur de 9 centimètres. L'un de ses rayons au centre s'élargit pour former dans le bas une masse plus lourde servant à lester l'instrument. L'étrier sommital par où passait l'anneau qui servait à maintenir l'astrolabe en position verticale est vide, l'anneau s'étant perdu avec le temps.

Sur sa face principale, le disque est gravé sur son périmètre de trois doubles cercles gradués. Il comporte une aiguille à deux pointes (ou alidade) sur laquelle sont érigées, près du boulon central, deux plaquettes de métal (ou pinnules) placées en parallèle. Chacune d'entre elles est percée d'un oeilleton de dimension différente par où le navigateur regarde, tout en faisant tourner l'aiguille, pour localiser le rayon solaire. En se fiant à la position des pointes de l'alidade sur les graduations, il détermine ainsi la hauteur du soleil et la distance zénithale.

Numéro de l'objet :

  • Numéro d'accession : 2000.0023

Lieu de production :

  • Europe

Dimensions :

  • Diamètre extérieur : 17,2 centimètre(s)
  • Épaisseur : 9 centimètre(s)

Matériaux :

  • Métal (Bronze)

Type de fabrication :

Industriel

Technique de fabrication :

  • Coulé

Inscription :

Sur la face principale, en bas, au centre : 1631

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Avis d'intention de classement Partie d'un objet patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2020-08-20
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

L'astrolabe nautique fut mis au point au XVIe siècle. Il guidait les navigateurs en leur permettant de mesurer la latitude afin de déterminer leur position en mer.

Cet astrolabe provient du Collège de Montréal où il était sans doute utilisé dans les classes de sciences comme instrument de démonstration pour instruire les élèves sur les principes d'astronomie. Son origine plus lointaine n'est pas connue pour l'instant.

Auteur: Hélène Sicotte, 2014

Haut de la page

Références

Gestionnaires des données :

Univers culturel de Saint-Sulpice

Contributeur de données :

Univers culturel de Saint-Sulpice

Notices bibliographiques :

  • DEMORAINE, Hélène. L'art de reconnaître les instruments scientifiques du temps passé. H.L.. Paris, Hachette, 1974. 113 p.
  • DESTOMBES, Marcel. « Un astrolabe nautique de la Casa de Contrataciòn (Séville, 1563) ». Revue d'histoire des sciences et leurs applications. Vol. 22, no 1 (1969), p. 33-64.
  • LACROIX, Laurier. Les arts en Nouvelle-France. Collection Arts du Québec. Québec, Musée national des beaux-arts du Québec : Publications du Québec, 2012. 296 p.
  • LUSSIER, Jean-Pierre. Saint-Sulpice: un univers à partager. Montréal, Univers culturel de Saint-Sulpice, 2011. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013