Ministère de la Culture et des Communications
Répertoire du patrimoine culturel du Québec

Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Gillespie, Moffatt and Company

Type :

Groupe

Date :

  • 1816 –

Activité :

  • Commerce (Production, commerce et services)
  • Compagnie d'assurances (Finances et affaires)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (6)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

La société Gillespie, Moffatt and Company est fondée en 1816 par Robert Gillespie, George Moffatt et plusieurs autres associés, dont Samuel Gerrard, Jasper Tough et John Jamieson. Il s'agit de la nouvelle raison sociale d'une société établie en 1811 par George Moffatt. Associé principal, ce dernier supervise le commerce à Montréal et Robert Gillespie s'occupe des affaires à Londres à partir de 1822. La compagnie se spécialise dans l'importation et l'exportation de plusieurs produits en gros tels que les marchandises sèches (tissus et articles de mercerie), les nouveautés, la quincaillerie et les produits d'épicerie. Elle agit également à titre d'agente de la compagnie d'assurance londonienne Phoenix Assurance Company à compter des années 1820. Ses bureaux se situent à Montréal, sur la rue Saint-Paul.

La société connaît une croissance importante dès les premières années. En 1831, elle fait construire de grands entrepôts à l'embouchure du canal de Lachine, de grands entrepôts pouvant recevoir jusqu'à 25 000 barils de farine. Elle possède également des entrepôts à la pointe à Callière. La compagnie dispose aussi d'un navire et détient des parts dans plusieurs autres embarcations qui ont leur port d'attache à Québec.

En 1845, la compagnie reçoit les cargaisons de quinze navires étrangers. Elle est alors l'entreprise spécialisée dans l'importation et l'exportation la plus lucrative de Montréal. Elle a une filiale à Toronto, la Moffatt, Murray and Company, ouverte par le fils de Moffatt, Lewis. Ses affaires qui la lient à la Phoenix Assurance Company sont également florissantes. Pour favoriser leurs entreprises, les deux associés s'engagent dans plusieurs domaines connexes, notamment la finance et la construction de chemins de fer.

Robert Gillespie se retire des affaires en 1856, et George Moffatt en 1865. Ils sont remplacés à la direction de la société par Alexander T. Patinson, qui dirige le commerce à Montréal, et James B. Greenshields, qui administre les affaires de Londres. La compagnie change de raison sociale en 1886.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • COURNOYER, Jean. La mémoire du Québec: de 1534 à nos jours: répertoire de noms propres. Montréal, Stanké, 2001. 1861 p.
  • Société de développement de Montréal. Vieux-Montréal [En Ligne]. http://www.vieux.montreal.qc.ca
  • TULCHINSKY, Gerald J. J. « Gillespie, Robert ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • TULCHINSKY, Gerald J. J. « Moffatt, George ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • TULCHINSKY, Gerald J. J. The River Barons: Montreal Businessmen and the Growth of Industry and Transportation, 1837-53. Toronto, University of Toronto Press, 1977. 310 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2024