Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site du patrimoine de la Maison-du-Chanoine-Lionel-Groulx

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Site du patrimoine Chanoine-Lionel-Groulx

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Vaudreuil-Dorion

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (6)

Images

Carte

Description

Le site du patrimoine de la Maison-du-Chanoine-Lionel-Groulx est un petit ensemble rural datant de la fin du XIXe siècle. Le site comporte une maison bâtie en 1872 et ses annexes ainsi que quelques dépendances de ferme. La résidence, de plan rectangulaire, comporte deux étages et est coiffée d'un toit à pente unique. Elle compte en façade une grande véranda vitrée donnant sur le lac des Deux Montagnes. Une annexe, comportant aussi deux étages, est implantée à l'arrière du corps de logis principal. Un petit passage la relie à une grange et à un abri implantés en enfilade dans l'axe de la maison. Le site de la Maison-du-Chanoine-Lionel-Groulx est situé en bordure du chemin des Chenaux, face au lac des Deux Montagnes, près de l'ancien village Saint-Michel, dans la ville de Vaudreuil-Dorion.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure des constructions et au terrain.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Vaudreuil-Dorion) 2005-09-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec Lionel Groulx (1878-1967). Le site rappelle ce personnage marquant de l'histoire du Québec au XXe siècle. Prêtre, enseignant, homme de lettres et historien, Lionel Groulx voit le jour dans la paroisse Saint-Michel à Vaudreuil, en 1878. Il naît dans la maison de son père, Léon Groulx, construite en 1872 dans le rang des Chenaux. Il y passe son enfance et reçoit son éducation primaire dans ce milieu rural, qui influence sa pensée et plusieurs de ses oeuvres. Dans son livre intitulé « Les Rapaillages » ainsi que dans ses « Mémoires », Groulx évoque le Vaudreuil de son enfance et son attachement à ses origines paysannes, thème central de son oeuvre. Son engagement et son influence dans la vie associative et intellectuelle du Québec sont reconnus. Entre autres, il publie des oeuvres marquantes telles que « l'Appel de la race », et « l'Histoire du Canada français ». Il fonde aussi l'Institut d'histoire de l'Amérique française. Ces réalisations témoignent de l'évolution du nationalisme canadien français, dont il est d'ailleurs l'une des figures importantes. L'attachement durable de Lionel Groulx au lieu de son enfance l'amène à passer plusieurs étés dans la baie de Vaudreuil. Ce secteur est prisé par les villégiateurs depuis le début du XXe siècle. En 1967, après des funérailles nationales, Lionel Groulx est enterré dans le cimetière Saint-Michel à Vaudreuil, non loin de son lieu de naissance.

Le site du patrimoine de la Maison-du-Chanoine-Lionel-Groulx présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son implantation. La localisation de la propriété en bordure de la voie publique ainsi que la forme de sa parcelle, perpendiculaire au plan d'eau, évoquent le système de division traditionnel des terres en rangs. Ce mode d'occupation du territoire est mis en place durant le Régime français. Il caractérise les paysages agricoles de la vallée du Saint-Laurent et renvoie à un mode de vie agraire qui perdure dans l'ancienne seigneurie de Vaudreuil jusqu'au milieu du XXe siècle. Les dépendances de ferme rappellent elles aussi, par leurs formes traditionnelles et leur implantation, le passé agricole du chemin des Chenaux. Le site de la Maison-du-Chanoine-Lionel-Groulx, qui fait face au lac des Deux Montagnes, constitue par son implantation un témoin de l'héritage rural de Vaudreuil-Dorion.

Le site du patrimoine de la Maison-du-Chanoine-Lionel-Groulx présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. La résidence est un exemple des maisons de type « boomtown » et de leur évolution. Ces habitations sont plutôt dépouillées et associées aux classes modestes. Elles apparaissent d'abord dans les nouvelles agglomérations américaines à développement rapide, dans la foulée de la conquête de l'Ouest. De construction rapide et économique, ce type se diffuse en Amérique du Nord et au Québec dans les dernières décennies du XIXe siècle. La maison Lionel-Groulx est caractéristique de cette architecture par son plan rectangulaire, son élévation de deux étages, son toit à pente unique, la composition symétrique de la façade et sa corniche proéminente. La grande véranda distingue ce bâtiment des constructions « boomtown ». Elle rappelle l'importance du paysage dans le développement de la villégiature riveraine de la région. En effet, dès le début du XXe siècle, plusieurs notables transforment des demeures existantes ou se font construire des résidences secondaires face à la baie de Vaudreuil. Ils veulent ainsi jouir de la vue donnant sur le lac des Deux Montagnes.

Source : Ville de Vaudreuil-Dorion, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site du patrimoine de la Maison-du-Chanoine-Lionel-Groulx liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation face au lac des Deux Montagnes, dans la baie de Vaudreuil, à proximité de l'ancien noyau villageois de Saint-Michel;
- la disposition rapprochée et légèrement en angle de la résidence par rapport à la voie publique;
- la forme allongée de la parcelle et son ouverture sur le plan d'eau;
- l'implantation des annexes et des dépendances en enfilade derrière la résidence;
- les éléments de paysage, dont le grand terrain gazonné, les haies arbustives, les clôtures de broche et de piquets et les arbres matures;
- le volume de la résidence, dont le plan rectangulaire et l'élévation de deux étages du corps principal, le plan rectangulaire et l'élévation de deux étages de l'annexe arrière ainsi que leur toit à pente unique;
- ses matériaux, notamment le parement en planche à clins et les couvertures en tôle pincée;
- ses ouvertures, dont leur symétrie et leur ordonnance régulière, la porte double vitrée en façade, les fenêtres à guillotine à grands carreaux;
- les vérandas vitrées et leur toit en croupe;
- les ornements en bois de la maison, dont la corniche postiche à consoles, les planches cornières moulurées et les chambranles d'esprit néoclassique;
- la petite cheminée en brique;
- les caractéristiques de la grange, dont son volume rectangulaire d'un étage et demi, le toit à deux versants droits, les matériaux, dont le parement en bardeau de bois et la couverture en tôle, ainsi que les ouvertures, notamment la grande porte en bois et la fenêtre de la façade arrière;
- les caractéristiques du poulailler, notamment ses deux petits volumes rectangulaires allongés de faible hauteur et les pentes des toits à deux versants droits (asymétriques pour la partie avant), les matériaux, dont les parements en planche verticale et en madriers des murs et la couverture en tôle, ainsi que les ouvertures, dont les petites portes en planche verticale, les fenêtres carrées ainsi que leur disposition irrégulière.

Haut de la page

Informations historiques

La seigneurie de Vaudreuil est concédée en 1702 à Philippe de Rigaud de Vaudreuil, marquis de Vaudreuil (vers 1643-1725). La paroisse de Saint-Michel-de-Vaudreuil est fondée en 1773.

La maison est construite en 1872 pour Léon Groulx à la périphérie du noyau villageois de Saint-Michel-de-Vaudreuil, sur le rang des Chenaux. Cette voie borde le lac des Deux Montagnes à la rencontre de la rivière des Outaouais et du fleuve Saint-Laurent. La parcelle sur laquelle est établie la ferme se déploie perpendiculairement au cours d'eau. L'implantation de la résidence en bordure du chemin évoque le système du rang, ancien mode de division des terres mis en place lors du Régime français. Sur le site, la grange en bois implantée en enfilade derrière la maison ainsi que le petit poulailler en bois évoquent toujours ce passé agraire.

La ferme demeure la propriété de Léon Groulx jusqu'à son décès, en 1878, peu de temps après la naissance de son fils Lionel Groulx (1878-1967). La mère de Lionel Groulx, Philomène Pilon, se remarie rapidement avec Guillaume Émond qui occupe par la suite la ferme du rang des Chenaux.

Le paysage agraire du rang bordant le lac des Deux Montagnes se transforme progressivement dès le début du XXe siècle. Des notables construisent alors des résidences secondaires en bordure de la baie de Vaudreuil, transformant et densifiant la trame bâtie. Vers 1925, l'accessibilité du secteur s'améliore avec la construction des ponts Galipeault et Taschereau qui relient l'île de Montréal à la presqu'île de Vaudreuil-Soulanges. Dès le milieu du XXe siècle, le développement du réseau routier entraîne une transformation rapide du secteur de Vaudreuil. Celui-ci devient peu à peu une banlieue de la région montréalaise. De nouveaux quartiers résidentiels se dressent sur les anciennes terres agricoles transformant ainsi le paysage du secteur. À sa mort en 1967, Lionel Groulx lègue la propriété de Vaudreuil à sa nièce et collaboratrice, Juliette Lalonde-Rémillard. La propriété est vendue au début des années 2000, et les nouveaux propriétaires procèdent en 2002 à la restauration de la résidence et des dépendances

Lionel Groulx est né dans la maison du rang des Chenaux en 1878. Il y réside jusqu'en 1890, date à laquelle il fait son entrée au séminaire de Sainte-Thérèse-de-Blainville où il poursuit ses études. Il est ordonné prêtre catholique en 1903. La vie rurale de son enfance et le travail agricole influencent longtemps l'imaginaire de Groulx. Il est une figure marquante de la vie intellectuelle de son temps. Il est aussi un homme de lettres engagé comme enseignant, historien et polémiste dans les débats sur le nationalisme et le fait français. Lionel Groulx évoque dans ses oeuvres, dont « Les Rapaillages » et ses « Mémoires », plusieurs aspects de son enfance dans le rang des Chenaux à Vaudreuil. Il passe d'ailleurs plusieurs étés dans la baie de Vaudreuil à partir de 1937. En 1943, il obtient le titre de chanoine et fonde, en 1946, l'Institut d'histoire de l'Amérique française. Lionel Groulx décède le 23 mai 1967. Après des funérailles nationales, il est enterré au cimetière paroissial de Saint-Michel de Vaudreuil, non loin de sa résidence natale.

Le site du patrimoine de la Maison-du-Chanoine-Lionel-Groulx est constitué en 2005. Il est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Vaudreuil-Soulanges

Municipalité :

  • Vaudreuil-Dorion

Adresse :

  • 150, chemin des Chenaux

Latitude :

  • 45° 24' 24.8"

Longitude :

  • -74° 1' 10.1"

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 437 680

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Ciné-Cité. Inventaire patrimonial de Vaudreuil-Dorion. s.l. 2001. s.p.
  • PÉRUSSE, Denise. Pays littéraires du Québec. Guide des lieux d'écrivains. Montréal, L'Hexagone / VLB, 1998. 381 p.
  • Ville de Vaudreuil-Dorion. Partez à la découverte de Vaudreuil-Dorion. 9 itinéraires patrimoniaux marqués du sceau de l'histoire. Vaudreuil-Dorion, Ville de Vaudreuil-Dorion, 2001. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013