Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Racine, Antoine

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 26 janvier 1822 à Saint-Ambroise (Québec), Antoine Racine est le fils de Michel Racine, forgeron, et de Louise Pepin.

Racine étudie au petit, puis au grand séminaire de Québec, à partir de 1834. Il est ordonné prêtre en 1844.

Il est vicaire à la paroisse de Saint-Étienne, à La Malbaie, de 1844 à 1848, curé de la paroisse de Saint-Eusèbe, à Princeville, de 1848 à 1851, curé de la paroisse de Saint-Joseph, dans la Beauce, de 1851 à 1853, puis desservant à l'église Saint-Jean-Baptiste, à Québec, de 1853 à 1874.

Racine devient le premier évêque du diocèse de Sherbrooke en 1874. À ce titre, il est chargé de mettre en place les institutions religieuses et scolaires dans le diocèse et d'y fonder de nouvelles missions. Il met sur pied le séminaire Saint-Charles-Borromée en 1875, dont il est le supérieur jusqu'en 1878. Il enseigne également la théologie dans cette institution de 1875 à 1885. Il incite les religieuses de l'Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe à s'installer à Sherbrooke en 1875 et les Ursulines à s'établir à Stanstead en 1884. Il encourage également la population catholique à coloniser le territoire des Cantons de l'Est. Il se rend à Rome à plusieurs reprises entre 1881 et 1891 dans le contexte de la querelle qui oppose Montréal et Québec au sujet de l'établissement d'une université catholique et francophone à Montréal.

Il est décédé à Sherbrooke le 17 juillet 1893.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • LAVALLÉE, Jean-Guy. « Racine, Antoine ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca
  • LEBLANC, Jean. Dictionnaire biographique des évêques catholiques du Canada. Montréal, Wilson et Lafleur, 2002. 881 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013