Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Peinture (Saint Louis adorant la couronne d'épines)

Type :

Patrimoine mobilier (Oeuvre d'art / Ethno-historique)

Variante(s) du titre :

  • Saint Louis en adoration devant la couronne d'épines

Région administrative :

  • Montérégie

Date :

  • 1792 –  (Production)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Classification :

  • Oeuvre d'art / Bien ethno-historique > Objets de communication > Beaux-arts > Peinture

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Images

Description

La peinture intitulée « Saint Louis adorant la couronne d'épines » est un tableau religieux exécuté en 1792 pour l'église de Saint-Michel. Mesurant 292 cm de hauteur et 235 cm de largeur, cette huile sur toile représente le roi de France Louis IX (1214-1270) en adoration devant une relique du Christ. Le personnage peint de profil est agenouillé sur un coussin et éclairé par un rayon de lumière dorée. Vêtu d'une armure et d'un manteau orné de fleurs de lys, l'homme porte la main gauche à sa poitrine tandis que sa main droite est tendue vers le spectateur. La composition comprend une couronne et un sceptre posés sur le sol, dans la partie inférieure gauche. L'oeuvre est caractérisée par des couleurs claires où dominent les tons de jaune et de bleu.

Ce bien est classé objet patrimonial. Il est associé à l'église de Saint-Michel, classée immeuble patrimonial.

Numéro de l'objet :

  • Numéro d'inventaire : 92900.205

Lieu de production :

  • Amérique du Nord > Canada > Québec

Dimensions :

  • hauteur : 292 centimètre(s)
  • largeur : 235 centimètre(s)

Médium :

  • Huile

Support :

  • Toile

Représentation iconographique :

  • Armoiries
  • Couronne
  • Couronne d'épines
  • Louis IX
  • Saint Louis
  • Sceptre

Signature :

  • Recto, c.d. : PINX Ls DE HEER 179[?]

Inscription :

Recto, c.d. : DOMINUS MIHI

Sujet :

  • Religion

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Objet patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1965-04-09
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

« Saint Louis adorant la couronne d'épines » présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique découlant de son association avec l'artiste qui l'a réalisée, Louis-Chrétien de Heer (1760-avant 1808). Ce peintre d'origine alsacienne a produit des portraits d'ecclésiastiques, de civils et de militaires, ainsi que des tableaux religieux pour des paroisses du Québec. De Heer arrive aux États-Unis en 1776, durant la Guerre d'Indépendance américaine (1775-1783), comme mercenaire à la solde du gouvernement britannique. Il s'installe à Montréal vers 1783 et tente avec difficulté de s'établir en tant que peintre et portraitiste. Toutefois, la forte concurrence et le faible nombre de commandes l'incitent à tenter sa chance à Québec quelques années plus tard. À partir de 1787, de Heer exécute des commandes pour des paroisses catholiques bien qu'il soit protestant. Durant le reste de sa vie, il vit alternativement à Montréal et à Québec. Peu d'oeuvres témoignent aujourd'hui de la production de cet artiste. Parmi celles conservées figurent principalement des portraits, comme celui de Mgr Louis-Philippe Mariauchau d'Esgly, vraisemblablement exécuté vers 1788. « Saint Louis adorant la couronne d'épines», tableau réalisé en 1792, fait partie du trésor de l'église de Saint-Michel. Il s'agit de la seule oeuvre signée par de Heer et l'un des rares tableaux religieux du peintre subsistant aujourd'hui.

« Saint Louis adorant la couronne d'épines » présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur artistique. Alors que la plupart des tableaux religieux réalisés au Québec au XVIIIe siècle s'inspirent de modèles européens, le « Saint Louis adorant la couronne d'épines» de l'église de Saint-Michel serait une composition originale de l'artiste. La palette de couleurs claires de la toile, le rendu détaillé des tissus, l'expression sereine du visage et le geste du souverain, qui tend son bras gauche vers le spectateur, en font un tableau qui se démarque des représentations religieuses peintes à cette époque au Québec. L'oeuvre représente Louis IX (1214-1270), roi de France à partir de 1226 et fervent catholique. Il participe aux croisades et en rapporte des reliques du Christ, dont un fragment de la couronne d'épines. Vénéré dès sa mort, il est canonisé en 1297. Les Chartier de Lotbinière, seigneurs de Vaudreuil et bienfaiteurs de la paroisse de Saint-Michel, entretenaient une dévotion particulière à saint Louis. Le tableau aurait été commandé par Michel-Eustache-Gaspard-Alain Chartier de Lotbinière (1748-1822) et offert à la fabrique afin de décorer la chapelle seigneuriale de l'église, dédiée à saint Louis. Il s'agit par ailleurs d'un des rares tableaux d'autel du XVIIIe siècle conservés au Québec et de la plus ancienne pièce des oeuvres d'art de l'église de Saint-Michel.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2011.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de « Saint Louis adorant la couronne d'épines » liés à ses valeurs historique et artistique comprennent, notamment :
- ses dimensions, dont la hauteur de 292 cm et la largeur de 235 cm;
- les matériaux, dont la peinture à l'huile et le support en toile;
- la représentation de Louis IX agenouillé et montré de profil, vêtu d'une armure et d'un manteau orné de fleurs de lys, portant la main droite à sa poitrine et tendant la main gauche vers le spectateur;
- les éléments du décor, dont le rayon de lumière dorée provenant du coin supérieur droit, la couronne d'épines posée sur un petit autel à gauche du personnage, le sceptre et la couronne royale disposés sur le sol dans la partie inférieure gauche, le coussin orné de glands ainsi que les éléments architecturaux à droite;
- le blason des Chartier de Lotbinière dans la partie inférieure droite;
- l'inscription « Pinx : L C de Heer - 1792 » au-dessus d'un balustre, dans la partie inférieure droite.

Haut de la page

Informations historiques

La peinture intitulée « Saint Louis adorant la couronne d'épines » est réalisée en 1792 par l'artiste d'origine alsacienne Louis-Chrétien de Heer (1760-avant 1808). Ce dernier arrive aux États-Unis en 1776 en tant que mercenaire à la solde du gouvernement britannique. Il travaille comme peintre et portraitiste à Montréal puis à Québec à partir des années 1780. Il connaît des difficultés attribuables à la forte concurrence, mais il réussit à obtenir quelques commandes de paroisses catholiques bien qu'il soit protestant. Parmi les rares oeuvres subsistant de la production de cet artiste figure ce tableau.

L'oeuvre représente Louis IX (1214-1270), roi de France à partir de 1226 et fervent catholique. Il participe aux croisades et en rapporte des reliques du Christ, dont un fragment de la couronne d'épines. Vénéré dès sa mort, il est canonisé en 1297. Les Chartier de Lotbinière, seigneurs de Vaudreuil et bienfaiteurs de la paroisse de Saint-Michel, entretenaient une dévotion particulière à saint Louis. Le tableau aurait été commandé par Michel-Eustache-Gaspard-Alain Chartier de Lotbinière (1748-1822) et offert à la fabrique afin de décorer la chapelle seigneuriale de l'église. Le blason de la famille figure d'ailleurs dans la partie inférieure droite du tableau.

La peinture est classée en 1965, en même temps que 21 autres biens mobiliers de l'église de Saint-Michel, dont certaines pièces d'orfèvrerie et de mobilier ainsi que des tableaux. Elle a été restaurée par le Centre de conservation du Québec en 1995.

Haut de la page

Références

Gestionnaires des données :

Société des musées québécois

Notices bibliographiques :

  • BÉLISLE, Michel. Saint-Michel de Vaudreuil : une église seigneuriale. Vaudreuil, Centre d'histoire La Presqu'Île, 1993. 16 p.
  • HARPER, J. Russell. Early painters and engravers in Canada. Toronto, University of Toronto Press, 1970. 376 p.
  • KAREL, David. Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord : peintres, sculpteurs, dessinateurs, graveurs, photographes et orfèvres. Québec, Musée du Québec / Les Presses de l'Université Laval, 1992. 962 p.
  • LACASSE-GALLES, Suzanne et Peter N. MOOGK. « Heer, Louis-Chrétien de ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • MORISSET, Gérard. La peinture traditionnelle au Canada français. Montréal, Cercle du livre de France, 1960. 216 p.
  • RAUDSEPP, Karl J. et René VILLENEUVE. « Oeuvres d'art de l'église de Saint-Michel ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Biens mobiliers du Québec. Tome III. Québec, Les Publications du Québec, 1999, p. 45-54.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013