Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église de Saint-Laurent

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Église Saint-Laurent de Matapédia

Région administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

Municipalité :

  • Matapédia

Date :

  • 1902 – 1903 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Voir la liste

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

L'église de Saint-Laurent est un lieu de culte de tradition catholique érigé en 1902 et en 1903. L'église en bois présente une nef de plan rectangulaire terminée par un chevet plat. Elle est prolongée à l'arrière par une sacristie-chapelle rectangulaire d'un étage complétée par un choeur à chevet plat. Le lieu de culte est coiffé d'un toit à deux versants droits. Sa façade est dotée d'une tour-clocher latérale et comprend deux portails à arc brisé. L'église de Saint-Laurent est implantée sur un terrain au relief peu accusé au coeur du noyau villageois de la municipalité de Matapédia.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bien.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Matapédia) 2005-05-02
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'église de Saint-Laurent présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Elle témoigne de la formation de la paroisse de Saint-Laurent-de-Matapédia. Quelques colons d'origine écossaise s'établissent dans la vallée de la Matapédia à partir du début du XIXe siècle, dont certains près du territoire de l'actuelle municipalité de Matapédia. Ils sont ensuite rejoints par une population acadienne. D'autres groupes ethniques viennent occuper le territoire au courant de la seconde moitié du XIXe siècle. Il s'agit d'immigrants irlandais, de francophones provenant des paroisses longeant le fleuve Saint-Laurent et d'une population anglophone issue des Provinces maritimes. Une première chapelle est érigée en 1873 pour que le curé de Saint-Alexis-de-Matapédia, qui dessert aussi la mission de Saint-Laurent, y célèbre les offices religieux. La communauté rattachée à cette mission rassemble les catholiques des populations francophone et anglophone. Vers la fin du XIXe siècle, le village de Matapédia n'est pas encore un territoire organisé; il prend plutôt la forme de petits établissements isolés. La chapelle est incendiée au début du XXe siècle. L'église de Saint-Laurent est construite en 1902 et en 1903 sur la rive ouest de la rivière Matapédia, à un endroit différent du premier lieu de culte. La paroisse de Saint-Laurent-de-Matapédia est érigée canoniquement en 1903 et reconnue civilement l'année suivante. Un cimetière et un presbytère complètent le noyau paroissial à la même époque. En plus de rappeler la fondation de la paroisse, l'église de Saint-Laurent constitue l'un des plus anciens lieux de culte catholiques subsistant dans la région.

L'église de Saint-Laurent présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle rappelle l'influence de l'éclectisme sur l'architecture religieuse catholique du début du XXe siècle. L'éclectisme est un assemblage d'éléments architecturaux et ornementaux puisés dans divers styles historiques et associés plus librement, dans une recherche de monumentalité et d'effets visuels nouveaux. L'église de Saint-Laurent se rattache à ce courant par le mélange d'influences qu'elle comporte. Le lieu de culte comprend des formes néogothiques telles que les ouvertures à arc brisé. Il présente aussi des éléments italianisants comme la tour-clocher carrée coiffée d'un toit en pavillon et la corniche à consoles. En outre, la façade présente une composition traditionnelle avec son portail encadré de fenêtres et surmonté d'un oculus et d'une niche.

Source : Municipalité de Matapédia, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'église de Saint-Laurent liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son implantation parallèle à la rue principale, sur un terrain au relief peu accusé;
- sa situation dans un ensemble paroissial comprenant également un ancien presbytère et un cimetière, au centre du noyau villageois;
- son volume, dont le plan composé d'une nef rectangulaire terminée par un chevet plat ainsi que le toit à deux versants droits;
- les matériaux, dont le parement en bardeaux de bois, la couverture en tôle à baguettes ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les composantes de la façade, dont la tour carrée latérale dotée d'un clocher surmonté d'un toit en pavillon et d'une croix, les deux portails à arc brisé (dont l'un doté d'une porte en bois à panneaux et à double vantail), les fenêtres à carreaux et à arc brisé, celle rectangulaire à carreaux inscrite sous un linteau menuisé, l'oculus, la niche et les corniches à consoles;
- les composantes des longs pans, dont les fenêtres à carreaux et à arc brisé, la souche de cheminée et l'appentis;
- la sacristie-chapelle greffée au chevet, dont le plan rectangulaire d'un étage complété par un choeur à chevet plat, le toit à deux versants droits, le toit à croupe du choeur, le parement en bardeaux de bois, la couverture en tôle à baguettes, les fenêtres à arc brisé ainsi que l'appentis.

Haut de la page

Informations historiques

L'église de Saint-Laurent est localisée dans la municipalité de Matapédia dont les débuts remontent au XIXe siècle. Quelques colons d'origine écossaise s'établissent dans la vallée de la Matapédia à partir du début du XIXe siècle. Certains s'implantent près de l'actuel territoire de la municipalité. Ils sont ensuite rejoints par une population acadienne. D'autres groupes ethniques viennent occuper le territoire au courant de la seconde moitié du XIXe siècle. Il s'agit d'immigrants irlandais, de francophones provenant des paroisses longeant le fleuve Saint-Laurent et d'une population anglophone issue des Provinces maritimes.

Une première chapelle est érigée en 1873 pour que le curé de Saint-Alexis-de-Matapédia, qui dessert aussi la mission de Saint-Laurent, y célèbre les offices religieux. La communauté rattachée à cette mission rassemble les catholiques des populations francophone et anglophone. Vers la fin du XIXe siècle, le village de Matapédia n'est pas encore un territoire organisé; il prend plutôt la forme de petits établissements isolés. La chapelle est incendiée au début du XXe siècle.

L'église de Saint-Laurent est construite en 1902 et en 1903 d'après les plans de l'architecte Joseph Doucet. Elle est localisée sur la rive ouest de la rivière Matapédia, à un endroit différent du premier lieu de culte. La paroisse de Saint-Laurent-de-Matapédia est érigée canoniquement en 1903 et reconnue civilement l'année suivante. Un cimetière et un presbytère complètent le noyau paroissial catholique à la même époque.

La construction de la sacristie-chapelle adossée au chevet de l'église est terminée en 1907. Entre 1919 et 1926, des travaux sont exécutés à l'intérieur du lieu de culte. Les cloches de la tour sont installées en 1927. Le toit est couvert de tôle en 1934. Une nouvelle réfection de la toiture est réalisée en 1955. Des bancs sont ajoutés à l'intérieur de l'église l'année suivante. À partir de 1975, la sacristie sert également de salon funéraire.

L'église de Saint-Laurent est citée en 2005. Elle devient une propriété de la municipalité en 2009, tout en conservant sa fonction de lieu de culte.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Gaspésie--Îles-de-la-Madeleine

MRC :

  • Avignon

Municipalité :

  • Matapédia

Adresse :

  • rue du Carillon

Latitude :

  • 47° 58' 27.2"

Longitude :

  • -66° 57' 12.3"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Bonaventure No 2 Canton de Matapédia Rang 1 Rivière Matapédia 4-C-1
P 3-1-1

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • BEAULIEU, Jacqueline et Georgette LEBLANC. Livre souvenir Matapédia, 1903-1978. Rimouski, Impressions des associés, 1978. 505 p.
  • BEAULIEU, Jacqueline et Georgette LEBLANC. Matapédia, raconte-nous, 1903-2003 / Matapédia, tell me, 1903-2003. Matapédia, Comité du centenaire de Matapédia, 2003. 680 p.
  • LAROCQUE, Paul, dir. et Jean LARRIVÉE. Parcours historiques dans la région touristique de la Gaspésie. Rimouski, GRIDEQ, 1998. 481 p.
  • Réseau du patrimoine anglophone du Québec. Matapédia-Ristigouche. Circuit patrimonial. s.l. s.é., s.d. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013