Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Hamilton

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Laurentides

Municipalité :

  • Rosemère

Date :

  • 1796 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Images

Carte

Description

La maison Hamilton est un ensemble domestique rural comprenant une résidence construite probablement en 1796 et des dépendances agricoles. La demeure en pierre présente un plan rectangulaire et une élévation d'un étage et demi. La déclivité du terrain dégage toutefois un étage supplémentaire du côté sud-est. La maison est coiffée d'un toit à deux versants à larmiers retroussés percé de lucarnes à pignon. Une galerie couverte longe tout le deuxième niveau de la façade sud-est. La grange-étable, de plan rectangulaire allongé, à deux niveaux elle aussi, est coiffée d'un toit à deux versants droits. Les divers bâtiments sont implantés en retrait du chemin, sur un vaste terrain paysager planté d'arbres matures, dans la ville de Rosemère.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique au terrain ainsi qu'aux constructions qui s'y trouvent.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Rosemère) 1992-07-13
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Hamilton présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. La résidence témoigne des influences marquant l'architecture domestique rurale québécoise du tournant du XIXe siècle. À cette époque, de nouveaux styles sont introduits au Québec par les architectes et les entrepreneurs britanniques; ils sont également diffusés grâce aux traités et aux livres de modèles. La maison Hamilton illustre l'adoption de certains principes néoclassiques, dont la disposition symétrique et régulière des ouvertures et des souches de cheminée. Elle présente également des caractéristiques issues du courant pittoresque, dont le toit à deux versants à larmiers retroussés percé de lucarnes et la galerie qui s'étend sur toute la largeur de la façade. En outre, l'absence de crépi et le soubassement dégagé d'un côté, reflétant la présence d'une cave habitable, sont des traits architecturaux rencontrés fréquemment à Montréal et dans les régions environnantes. Par ailleurs, les dépendances rappellent les formes traditionnelles de l'architecture agricole. La grange-étable est aménagée sur une dénivellation de terrain, permettant ainsi un accès direct à l'étable d'un côté et au fenil de l'autre. Elle présente un plan rectangulaire allongé et est couverte d'un toit à deux versants droits. Le petit nombre d'ouvertures aux dimensions réduites permet de limiter les pertes de chaleur en hiver. Construite sur un soubassement en pierre, la grange-étable présente une charpente légère en bois et un parement de planches verticales, à l'instar des autres dépendances. Les divers édifices du site témoignent donc des modèles architecturaux traditionnels répandus dans les milieux ruraux québécois.

Source : Ville de Rosemère, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Hamilton liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- la localisation des bâtiments largement en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager planté de nombreux arbres matures et présentant plusieurs dénivellations;
- le volume de la résidence, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi, le soubassement dégagé du côté sud-est, le toit à deux versants à larmiers retroussés et la galerie longeant le second niveau du côté nord-est;
- les matériaux, dont la maçonnerie en pierre, la couverture en tôle à baguettes et les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures, dont les portes en bois à panneaux et à carreaux, les fenêtres rectangulaires à battants et à grands carreaux ainsi que les lucarnes à pignon;
- l'ornementation sobre, dont les chambranles;
- les souches de cheminée en pierre, disposées symétriquement aux extrémités du faîte;
- les caractéristiques des dépendances agricoles, notamment leur volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage, les toits brisés ou à deux versants droits ainsi que les lanterneaux de ventilation, les matériaux, dont la charpente légère en bois, le parement de planches verticales et les couvertures en tôle ou en bardeaux de bois, les ouvertures peu nombreuses et de petites dimensions, ainsi que le soubassement dégagé en pierre de la grange-étable.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Hamilton est probablement construite en 1796. Les dépendances agricoles sont vraisemblablement ajoutées dans la seconde moitié du XIXe siècle ou au début du suivant.

La maison Hamilton est constituée site du patrimoine en 1992. La résidence est maintenant utilisée comme centre culturel. Ce bien est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Laurentides

MRC :

  • Thérèse-De Blainville

Municipalité :

  • Rosemère

Adresse :

  • 106, chemin de la Grande-Côte

Latitude :

45° 37' 20.6"

Longitude :

-73° 48' 8.6"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 004 647
  • Lot 3 004 662

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013