Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Louis-Dumont

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Brady

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Sainte-Agathe-de-Lotbinière

Date :

  • 1908 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)
  • Services et institutions (Banques)

Éléments associés

Groupes associés (2)

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

La maison Louis-Dumont est une demeure bourgeoise en bois construite vers 1908. L'habitation de plan rectangulaire, à deux étages, est coiffée d'un toit à deux versants droits. Une tour à toiture conique se situe à la jonction de la façade et d'un mur latéral, où se dresse également un avant-corps. La maison est accompagnée d'un bâtiment secondaire ancien. La maison Louis-Dumont se situe à l'intersection de deux artères, au coeur du noyau villageois de la municipalité de Sainte-Agathe-de-Lotbinière.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Sainte-Agathe-de-Lotbinière) 2005-02-07
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Louis-Dumont présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construite vers 1908, la maison s'inscrit dans le courant de l'éclectisme victorien. En architecture au Québec, le tournant du XXe siècle est caractérisé par l'usage d'une variété de types architecturaux et d'influences stylistiques, d'où l'expression « éclectisme victorien ». Les éléments les plus significatifs sont empruntés aux grands courants architecturaux et adaptés au budget et aux exigences des propriétaires. Cette architecture recherche les effets de surprise. Au corps principal se greffent des avant-corps et des éléments en saillie : longues galeries, porches, tourelles, balcons. L'éclectisme se caractérise également par la présence de composantes ornementales ouvragées appliquées aux volumes. La maison Louis-Dumont s'inscrit dans le courant de l'éclectisme victorien par son corps de bâtiment principal de plan rectangulaire au toit à deux versants droits auquel se greffent une tour et un avant-corps et par son épi au sommet de la tour et des pignons. Par ailleurs, la maison a conservé la plupart de ses composantes originales, dont le parement de planches à clins, les fenêtres à guillotine et les portes anciennes à caissons. Les composantes décoratives ont également été préservées comme les planches cornières et les épis.

La maison Louis-Dumont présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. La résidence s'élève à un carrefour routier ancien, d'importance régionale, constitué des chemins Craig et Gosford. Ces artères ont contribué au peuplement de la région vers le milieu du XIXe siècle, en plus de relier la région de Québec au nord-est des États-Unis. Les chemins Craig et Gosford sont aujourd'hui des parcours touristiques achalandés. La maison Louis-Dumont a abrité durant plus de 70 ans les bureaux de la Banque provinciale, devenue à compter de 1979 la Banque Nationale du Canada. Cette fonction a marqué la majeure partie de l'histoire de la maison. Un carrefour routier comme le site de la maison Louis-Dumont offre une bonne visibilité. C'est donc un emplacement souvent privilégié par les institutions bancaires pour l'installation de leurs succursales.

Source : Municipalité de Sainte-Agathe-de-Lotbinière, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Louis-Dumont liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, entre autres :
- le volume, dont le plan rectangulaire ponctué d'une tour d'angle et d'un avant-corps, l'élévation de deux étages, le toit à deux versants droits à faible pente;
- les matériaux, dont le parement de planches à clins, les éléments architecturaux en bois (ouvertures, ornementation);
- les ouvertures, dont les portes à caissons et à vitrage, les fenêtres à guillotine, la baie en saillie, les oculus des pignons;
- l'ornementation, dont les épis de faîtage, les retours de l'avant-toit des pignons, les chambranles, les planches cornières, les poteaux tournés de la galerie;
- la tour d'angle, dont sa toiture conique;
- l'avant-corps du mur latéral droit;
- la galerie couverte longeant trois côtés du bâtiment, dont une partie reprend la forme semi-circulaire de la tour, la balustrade fermée;
- sa situation à l'intersection des chemins Craig et Gosford;
- sa localisation au coeur du noyau villageois de la municipalité de Sainte-Agathe-de-Lotbinière.

Haut de la page

Informations historiques

Le territoire actuel de Sainte-Agathe-de-Lotbinière commence à être colonisé aux environs de 1830 par des pionniers en majorité d'origine irlandaise. Aussi, le patronyme Agathe, une vierge martyre honorée par les Irlandais, est-il choisi pour nommer la paroisse. Celle-ci est érigée canoniquement en 1853. Un bureau de poste ouvre ses portes cinq ans plus tard.

Le village prend forme autour du chemin Gosford et de la rue Saint-Pierre.

Au début du XXe siècle, la communauté se développe graduellement. En 1914, la municipalité du village de Sainte-Agathe est créée à la suite de son détachement de la municipalité de paroisse.

Vers 1908, Robert Roy construit une résidence pour Louis Dumont en s'inspirant d'un type d'habitation en vogue aux États-Unis. Dumont a probablement commandé les plans d'une compagnie américaine.

Le 12 septembre 1908, Louis Dumont ouvre une succursale de la Banque provinciale dans sa maison.

En 1966, à la suite du décès de M. Dumont, sa fille, Annette Brady, dirige cette succursale. Cette dernière, devenue la Banque Nationale en 1979, y maintient ses services jusqu'en décembre 1980.

Annette Brady habite la maison jusqu'en 2003, année de son décès. Les Dumont-Brady l'ont donc occupée durant 95 ans.

La maison Louis-Dumont est citée en 2006; elle conserve sa fonction résidentielle.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Lotbinière

Municipalité :

  • Sainte-Agathe-de-Lotbinière

Adresse :

  • 401, chemin Gosford

Latitude :

  • 46° 23' 4.0"

Longitude :

  • -71° 24' 34.1"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Lotbinière Paroisse de Sainte-Agathe Absent 123-P
124-P

Haut de la page

Références

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013