Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Cimetière de Saint-Séverin

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Cimetière de la paroisse de Saint-Séverin

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Saint-Séverin

Date :

  • 1878 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Usage :

  • Services et institutions (Cimetières)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Images

Carte

Description

Le cimetière de Saint-Séverin est un lieu de sépulture inauguré en 1878. De taille modeste, mesurant environ 33 mètres sur 24, sans arbres, il se compose d'un terrain au relief peu accusé. Les stèles et monuments funéraires sont alignés de façon régulière de part et d'autre d'une large allée centrale. Le cimetière est situé à côté de l'église de la paroisse, dans le noyau villageois de la municipalité de Saint-Séverin.

Ce bien est cité immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Séverin) 2004-04-05
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le cimetière de Saint-Séverin présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Il est le lieu d'inhumation de plusieurs pionniers ou notables de la localité, dont des cultivateurs, des artisans et des commerçants. Cette partie de la Beauce est ouverte à la colonisation durant la première moitié du XIXe siècle, mais le peuplement progresse lentement. Ainsi, c'est seulement vers 1850 que des pionniers arrivent à Saint-Séverin. La première messe est célébrée le 12 mars 1864, et la paroisse catholique de Saint-Séverin est érigée canoniquement le 20 septembre 1872. Son territoire se compose de portions des paroisses de Saint-Sylvestre, Saint-Elzéar et Saint-Frédéric, ainsi que de portions des anciennes seigneuries de Beaurivage et de Linière, et d'une partie du canton de Broughton. La construction de l'église commence en 1873; elle est bénie et ouverte au culte le 26 juin 1877. La municipalité de paroisse de Saint-Séverin est érigée civilement en 1875. Parmi les personnages importants de l'histoire de Saint-Séverin inhumés dans le cimetière paroissial se trouve Joseph Proulx (1887-1972), maire de Saint-Séverin de 1927 à 1935 et propriétaire du magasin général de la municipalité pendant plus de 20 ans.

Le cimetière de Saint-Séverin présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur artistique. Le cimetière comprend plusieurs stèles et monuments funéraires se démarquant par leur diversité. Le cimetière compte quelques stèles en bois, un élément plutôt rare aujourd'hui en raison de la fragilité du matériau, et d'anciennes stèles en marbre de facture simple. Il renferme également des monuments plus élaborés en forme de pilier dressé couronné d'une croix. Quelques croix en fer forgé aux motifs élaborés y sont aussi érigées. Certaines sont l'oeuvre d'artisans locaux, dont Vital Ferland, Alfred Pomerleau et Joseph Thivierge. Enfin, le cimetière compte des monuments plus récents en granit.

Le cimetière de Saint-Séverin présente en outre un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et paysagère reposant sur sa représentativité par rapport à un type de lieu de sépulture, le cimetière paroissial catholique en milieu rural. À partir du Ve siècle après Jésus-Christ, les défunts sont enterrés près de l'église. Cette tradition subsiste toujours lorsque les Français s'établissent dans la vallée du Saint-Laurent, aux XVIIe et XVIIIe siècles. Mis à part quelques seigneurs et notables qui ont le privilège d'être inhumés sous l'église, la plupart des défunts sont enterrés dans le cimetière paroissial. Le XIXe siècle est l'époque des cimetières-jardins, et le Québec n'échappe pas à cette tendance. Le cimetière de Saint-Séverin, qui date de 1878, démontre bien que la tradition du cimetière paroissial ne disparaît pas. Il présente en effet les caractéristiques généralement associées au genre. Situé au coeur de la localité, juste à côté de l'église, il est bordé par celle-ci, par la rue, par une terre agricole et par le boisé de la terre de la fabrique. Les stèles ont été alignées en rangées régulières en 1971. Certains monuments funéraires sont imposants et élaborés, contrastant avec la simplicité des stèles de bois des premiers pionniers.

Source : Municipalité de Saint-Séverin, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du cimetière de Saint-Séverin liés à ses valeurs historique, artistique et paysagère comprennent, notamment :
- sa situation à proximité de l'église de Saint-Séverin;
- son aménagement, marqué par l'alignement des stèles et monuments en rangées droites, séparées par une allée centrale;
- les stèles funéraires, dont certaines en bois et d'autres en marbre ou en granit;
- la présence de plusieurs croix en fer forgé aux motifs variés créés par des artisans locaux;
- la présence de monuments en forme de pilier surmonté d'une croix;
- les sépultures de plusieurs notables locaux.

Haut de la page

Informations historiques

L'histoire du cimetière de Saint-Séverin est étroitement liée au développement de la paroisse et de la municipalité du même nom. Cette partie de la Beauce est ouverte à la colonisation durant la première moitié du XIXe siècle, mais son peuplement progresse lentement. Le territoire actuel de Saint-Séverin est habité à partir de 1850 environ. La paroisse est érigée canoniquement le 12 septembre 1872. Son territoire se compose de portions des paroisses de Saint-Sylvestre, Saint-Elzéar et Saint-Frédéric ainsi que de portions des anciennes seigneuries de Beaurivage et de Linière, et d'une partie du canton de Broughton. L'économie de Saint-Séverin repose sur la forêt, l'élevage et l'agriculture. L'église est ouverte au culte le 26 juin 1877. La municipalité, dont les limites correspondent à celles de la paroisse, est érigée en 1875.

En 1878, Saint-Séverin compte un peu plus de 900 habitants. Le cimetière y est alors aménagé; son inauguration a lieu le 2 novembre. C'est un cimetière de petite taille, sans arbres et divisé par une allée centrale. Certains pionniers du peuplement de Saint-Séverin, ainsi que plusieurs notables locaux, sont enterrés dans le cimetière.

Le cimetière de Saint-Séverin a fait l'objet d'un réalignement des monuments en 1971.

Le cimetière de Saint-Séverin est cité en 2004.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Robert-Cliche

Municipalité :

  • Saint-Séverin

Adresse :

  • 199, rue de l'Église

Latitude :

  • 46° 19' 31.3"

Longitude :

  • -71° 3' 12.2"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Beauce Paroisse de Saint-Séverin Absent 154 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • s.a. Centenaire de l'église de Saint-Séverin, Beauce: 1877-1977. Sainte-Marie-de-Beauce, 1977. 104 p.
  • s.a. Centenaire de Saint-Séverin, Beauce, 1872-1972. s.l. 1972. 281 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013