Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site patrimonial de l'Église-Anglicane-Saint-John-et-du-Cimetière-Mount Pleasant Union

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Cimetière Mount Pleasant Union
  • Église anglicane Saint John
  • Site du patrimoine de l'Église-Anglicane-Saint John-et-du-Cimetière-Mount Pleasant Union

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Frontenac

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (3)

Images

Carte

Description

Le site patrimonial de l'Église-Anglicane-Saint-John-et-du-Cimetière-Mount Pleasant Union est un ensemble religieux rural de tradition anglicane aménagé à partir de 1889. Il comprend, sur un terrain de forme allongée, une église en bois (1889), un cimetière, deux édicules, dont un charnier (1964), et un monument commémoratif (1977). L'église d'inspiration néogothique se distingue notamment par ses contreforts triangulaires. Le site patrimonial de l'Église-Anglicane-Saint-John-et-du-Cimetière-Mount Pleasant Union est situé en bordure du 4e Rang, dans un secteur rural de la municipalité de Frontenac.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique à l'extérieur des constructions ainsi qu'au terrain.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Frontenac) 2004-02-17
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site du patrimoine de l'Église-Anglicane-Saint John-et-du-Cimetière-Mount Pleasant Union présente un intérêt pour sa valeur architecturale. Le lieu de culte est inspiré d'un modèle de petite église anglicane de style néogothique conçu au XIXe siècle. À partir de 1839, l'Église d'Angleterre procède avec la Cambridge Camden Society (connue par la suite sous le nom d'Ecclesiological Society) à une nouvelle interprétation du gothique en étroite relation avec un renouveau liturgique. Des modèles d'églises, inspirés par l'église rurale anglaise des XIIIe et XIVe siècles, sont alors proposés et diffusés. L'église Saint-John est caractéristique d'un de ces types par son plan clairement découpé et fonctionnel, ses contreforts trapus et stylisés ainsi que son clocher semblable à un clocher-mur.

Le site du patrimoine de l'Église-Anglicane-Saint John-et-du-Cimetière-Mount Pleasant Union présente aussi un intérêt pour sa valeur historique. Il témoigne de l'établissement d'une communauté anglicane dans la région de Mégantic, plus précisément dans le canton de Ditchfield. Le canton est colonisé par des Britanniques à partir de 1877. Les offices sont d'abord célébrés dans les maisons des colons. À partir de 1885, un pasteur anglican s'y rend plus régulièrement. En 1889, une mission permanente est fondée pour desservir les environs de Scotstown et de Mégantic; l'église Saint-John est alors érigée. L'église Saint-John et son site sont des témoins des débuts de la communauté anglicane de Ditchfield et de la région de Mégantic.

e site présente en outre un intérêt patrimonial pour sa valeur paysagère. L'ensemble se compose d'une église en bois, d'un cimetière, de deux édicules, dont un charnier, et d'un monument commémoratif. Il se situe dans un secteur rural et offre des perspectives sur les Appalaches et le mont Mégantic. En outre, il illustre le contexte de la colonisation tardive dans cette portion du territoire par son environnement encore rural de nos jours.

Source : Municipalité de Frontenac, 2009.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du site du patrimoine de l'Église-Anglicane-Saint John-et-du-Cimetière-Mount Pleasant Union liés à ses valeurs architecturale, historique et paysagère comprennent, notamment :
- la présence d'une église en bois (1889), d'un cimetière, de deux édicules, dont un charnier (1964), et d'un monument commémoratif (1977);
- l'implantation du lieu de culte au centre du terrain avec sa façade orientée vers l'ouest, le cimetière localisé au nord, le monument commémoratif érigé au sud, les deux édicules situés à l'est;
- sa situation en bordure du 4e Rang, dans un secteur rural de la municipalité de Frontenac;
- les perspectives sur les Appalaches et le mont Mégantic;
- les caractéristiques du lieu de culte, entre autres son volume, dont le plan rectangulaire composé d'une nef terminée par un chevet plat, le toit à deux versants droits à pente forte, le clocher construit sur le faîte en façade, le porche central, sa façade, dont son aménagement dans l'un des murs pignons, sa composition triangulaire et ses trois travées, ses matériaux, dont les fondations en moellon, le parement en planche à clins, les éléments de décor en bois (clocher, ouvertures, ornementation, escalier), l'inscription « St. John's Anglican Church Built 1899 » en façade du porche, les ouvertures, dont la porte en bois à double vantail, les baies triples des longs pans, l'oculus du pignon avant, le triptyque du chevet, l'ornementation, dont les moulures retournées (cordons) des ouvertures, les contreforts triangulaires de la façade et des longs pans, les éléments en bois du pignon, ainsi que le clocher, dont le tambour pyramidal, la chambre des cloches ouverte percée d'arcades à arc brisé et surmontée d'un petit toit à deux versants droits orné d'un trèfle et dominé d'une croix.

Haut de la page

Informations historiques

Le canton de Ditchfield, inclus dans la municipalité de Frontenac, est colonisé par des Britanniques et des Étatsuniens à partir de 1870. Les offices y sont d'abord célébrés dans les maisons des colons. À partir de 1885, un pasteur anglican s'y rend plus régulièrement. En 1889, lorsqu'une mission permanente est mise sur pied pour desservir les environs de Scotstown et de Mégantic, l'église Saint-John est érigée. James B. Simpson fait don du terrain. Des hommes du voisinage, dont William Stewart et Wilfred Fletcher, participent à sa construction. L'église Saint-John est consacrée le 27 juin 1890. L'église Saint-John et son site sont des témoins des débuts de la communauté anglicane dans la région de Mégantic. Un monument commémoratif (1877-1977) érigé près de l'église est par ailleurs dédié aux pionniers de Ditchfield.

L'église Saint-John s'inspire d'un modèle de petit lieu de culte anglican de style néogothique conçu à partir des idées, notamment, de l'Ecclesiological Society au XIXe siècle. La construction de l'église anglicane Saint-Barnabas (1890-1891) de Lac-Mégantic découle directement de celle de Frontenac. Des lieux de culte semblables se retrouvent ailleurs au Québec et au Canada.

L'église Saint-John et le cimetière Mount Pleasant Union forment un ensemble religieux. Il offre des perspectives sur les Appalaches et le mont Mégantic. Par ailleurs, le site est évocateur de la colonisation tardive dans cette portion du territoire par son environnement encore rural de nos jours.

Le site du patrimoine de l'Église-Anglicane-Saint-John-et-du-Cimetière-Mount Pleasant Union est constitué en 2004. Il est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Le Granit

Municipalité :

  • Frontenac

Adresse :

  • 4e Rang

Lieux-dits :

  • Lac-Mégantic

Latitude :

  • 45° 31' 56.0"

Longitude :

  • -70° 47' 21.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Frontenac Canton de Ditchfield Rang 5 17-P

Haut de la page

Références

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013