Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église Saint-Bartholomew

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Saint-Raymond

Date :

  • 1840 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Anglicanisme)

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

L'église Saint-Bartholomew est un lieu de culte rural de tradition anglicane construit en 1840. Cette église en bois de plan rectangulaire au chevet plat est couverte d'un toit à deux versants droits surmonté d'un clocher sur le faîte de la façade. Simple, sa façade se compose de trois travées et d'un large pignon. L'église Saint-Bartholomew est située le long de la route 365 (Grand Rang), dans la municipalité de Saint-Raymond.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment ainsi qu'au cimetière qui entoure le lieu de culte.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Raymond) 2002-05-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'église Saint-Bartholomew présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Ce lieu de culte témoigne de la colonisation britannique à Saint-Raymond et dans Portneuf. Au début des années 1830, des immigrants des îles Britanniques viennent coloniser les cantons. Ils s'installent à l'écart des populations francophones de la vallée du Saint-Laurent et de leurs seigneuries. Instauré par le Régime britannique, le développement agraire des cantons ouvrait la voie à cette nouvelle colonisation. Dès 1838, un pasteur anglican dessert régulièrement la mission de Bourg-Louis. Érigée en 1840, l'église Saint-Bartholomew est le plus vieux temple anglican de la région de Portneuf. Son cimetière constitue un lieu de mémoire de ces arrivants. On y trouve également la pierre tombale du premier seigneur de Bourg-Louis, Bernard-Antoine Panet. Ce site religieux se révèle aujourd'hui un des rares témoins du Régime britannique dans Portneuf.

L'église Saint-Bartholomew présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. D'architecture vernaculaire, cette église conjugue une structure palladienne à des éléments de décor néogothique. Son plan rectangulaire à chevet plat et le large pignon en façade, en guise de fronton, sont notamment des caractéristiques de l'architecture palladienne. Ce style est implanté au Québec par les Britanniques dans les premières années du XIXe siècle. L'église intègre en outre une ornementation propre au style néogothique, soit les arcs brisés des ouvertures et les pinacles du clocher. L'église Saint-Bartholomew est un exemple de la transition qui s'opère entre l'architecture palladienne et le néogothique qui s'amorce vers 1825.

Source : Ville de Saint-Raymond, 2006.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'église Saint-Bartholomew liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan rectangulaire (nef à chevet plat), le toit à deux versants droits, l'avant-toit de forme triangulaire soutenu par des équerres;
- sa façade, dont le large pignon et les trois travées;
- ses matériaux, dont la maçonnerie en moellon des fondations, le parement de planches à clins, les chambranles en bois et le couvrement de tôle à la canadienne;
- ses ouvertures, dont la porte en bois à deux vantaux, les petites fenêtres tréflées, les fenêtres rectangulaires des longs pans décorées d'arcs brisés géminés et le triptyque du chevet;
- son clocher placé sur le faîte du toit en façade et comprenant un tambour carré, une chambre des cloches carrée (avec ouvertures géminées cintrées et abat-son) et surmontée de pinacles placés aux angles et d'une flèche;
- son implantation en retrait de la route;
- le cimetière ceinturant l'église;
- son lot clôturé de forme rectangulaire.

Haut de la page

Informations historiques

Au début des années 1830, des immigrants anglophones venus coloniser les cantons s'installent dans la région de Portneuf près de l'actuel territoire de Saint-Raymond. Ils s'établissent ainsi à l'écart des seigneuries de la vallée du Saint-Laurent. Un pasteur anglican, le révérend William Wait, dessert régulièrement la mission de Bourg-Louis à partir de 1838. Ainsi, en 1840, la communauté, plus solidement établie, érige l'église Saint-Bartholomew. Pendant un certain temps, de 1848 à 1874, la mission de Bourg-Louis se développe, et un pasteur y réside en permanence.

Au fil du temps, l'église subit peu de transformations. Vers 1875, des vitraux sont installés. Le triptyque du chevet date de 1876. Fabriqué par la maison Spencer de Montréal, il est un don du collège Saint Augustine de Canterbury (Angleterre). L'oeuvre est dédiée à la mémoire des révérends Roberts et Cookesley venus exercer leur ministère à Bourg-Louis.

L'église Saint-Bartholomew est citée en 2002. La protection s'applique également au cimetière qui entoure l'église.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Portneuf

Municipalité :

  • Saint-Raymond

Adresse :

  • 2327, Grand Rang

Lieux-dits :

  • Bourg-Louis

Latitude :

  • 46° 50' 21.5"

Longitude :

  • -71° 47' 47.2"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Portneuf Paroisse de Saint-Raymond Absent 595

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • BERGEVIN, Hélène. Églises protestantes. Montréal, Libre Expression, 1981. 205 p.
  • BOURQUE, Hélène et Paul LABRECQUE. Inventaire et évaluation patrimoniale des églises de la MRC de Portneuf : rapport d'expertise. Donnacona, Comité multisectoriel du patrimoine religieux de Portneuf, 2000. s.p.
  • BOURQUE, Hélène et Paul LABRECQUE. Les églises et les chapelles de Portneuf. Cap-Santé, MRC de Portneuf, 2000. 75 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013