Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Bureau de poste

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • East Angus

Date :

  • 1914 – 1915 (Construction)

Usage :

  • Services et institutions (Bureaux de poste)

Éléments associés

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (2)

Voir la liste

Carte

Description

Le bureau de poste est un édifice de services construit en 1914 et 1915. L'immeuble en brique rouge, de plan rectangulaire à deux étages, est coiffé d'un toit plat. Il présente un avant-corps central et est surmonté d'une tour d'horloge en façade. Le bureau de poste est situé en retrait de la rue, sur une légère élévation d'un terrain paysager, dans un quartier industriel et commercial de la ville d'East Angus.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (East Angus) 2001-05-07
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le bureau de poste présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Bâti entre 1914 et 1915, il est un témoin des édifices construits par le ministère des Travaux publics du Canada dans les années précédant la Première Guerre mondiale. À cette époque, la construction d'un grand nombre d'édifices publics, dont les bureaux de poste, relève du ministère des Travaux publics. Les plans du bureau de poste d'East Angus ont été élaborés par une firme d'architectes privée et approuvés par le bureau de l'architecte en chef. Le ministère des Travaux publics impose alors deux exigences fondamentales pour la construction d'immeubles gouvernementaux en milieu rural : ceux-ci doivent pouvoir être construits à des coûts raisonnables tout en étant dignes de représenter le gouvernement fédéral. Les édifices de plan rectangulaire en brique rouge, arborant de discrets détails décoratifs d'inspiration classique, tel le bureau de poste d'East Angus, répondent à ces impératifs. L'immeuble s'apparente d'ailleurs aux édifices publics construits selon les plans types « A » et « B » du ministère à la même époque, dont l'édifice public de Maple Creek, en Saskatchewan (1908) et celui de Westville, en Nouvelle-Écosse. Le bureau de poste se distingue toutefois des plans types par sa tour d'horloge, rappelant l'éclectisme des édifices publics de grande envergure du début du XXe siècle, en milieu urbain, comme le bureau de poste de Vancouver (1905-1910) ou l'édifice public de Moose Jaw en Saskatchewan (1911).

Le bureau de poste présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur la renommée de ses concepteurs, les architectes Taylor et Horwood d'Ottawa. D'origine britannique, Edgar Lewis Horwood (1868-1957) arrive au pays en 1894 après sa formation dans l'État de New York. Il acquiert rapidement une bonne réputation et réalise de nombreux édifices à Ottawa, dont l'hôpital St. Luke (1897), l'édifice de la Sun Life Assurance Company (1897), la Carnegie Library (1906, démolie), l'agrandissement du Lisgar Collegiate Institute (1907), l'édifice de la Société St. George et de nombreuses résidences privées. En 1907, il s'associe à Lawrence Fenning Taylor (1862-1947), un architecte ayant travaillé pour le ministère des Travaux publics. L'oeuvre maîtresse de ce dernier est sans doute le pavillon canadien de l'Exposition internationale de Saint-Louis (États-Unis), en 1904. Durant cette période de leur association, la firme Taylor et Horwood conçoit notamment deux bureaux de poste, celui d'East Angus et celui de Saint-George, au Nouveau-Brunswick. Ce dernier ne sera toutefois jamais construit, en raison des restrictions budgétaires qui suivent le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Leur association est mise en suspens durant quatre ans : de 1914 à 1918; E. L. Horwood occupe alors le poste d'architecte en chef du Canada. Le bureau de poste constitue l'une des oeuvres publiques les plus achevées de la firme Taylor et Horwood conservées au Québec.

Source : Ville d'East Angus, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du bureau de poste liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, entre autres :
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages, le toit plat, l'avant-corps central de la façade principale;
- les matériaux, dont le parement en brique rouge, la pierre de certains éléments décoratifs, l'acier galvanisé peint de la corniche, de la tour d'horloge et du dôme;
- les éléments décoratifs d'inspiration classique, dont les pilastres en brique, la corniche, les éléments en pierre dont la base et le tailloir des pilastres du corps de bâtiment, les linteaux, les appuis, les clés de voûte et les sommiers décoratifs, l'écusson au centre de la façade principale portant l'inscription « GR »;
- les ouvertures, dont la disposition symétrique des fenêtres rectangulaires et en plein cintre, les dimensions réduites des fenêtres disposées aux extrémités des façades, la disposition des entrées à baie cintrée aux extrémités de la façade principale;
- la tour d'horloge à deux niveaux surmontée d'un dôme de plan hexagonal, la face d'horloge sur chacun des côtés, les pilastres corniers, la corniche à denticule séparant les deux niveaux;
- les deux souches de cheminée disposées dans l'axe des pilastres centraux à l'arrière de l'édifice;
- sa situation en retrait important de la rue, sur une légère élévation d'un terrain paysager, dans un quartier commercial et industriel de la ville d'East Angus.

Haut de la page

Informations historiques

Le village d'East Angus connaît une forte croissance démographique au début du XXe siècle grâce au développement de l'industrie des pâtes et papier. Dès 1911, la construction d'un bureau de poste s'avère nécessaire pour l'agglomération qui compte alors 2500 habitants. Le village obtient le titre de ville en 1912. En prévision de la construction du bureau de poste, le gouvernement fédéral achète un terrain à la ville d'East Angus en 1912. À cette époque, la construction d'un grand nombre d'édifices publics, dont les bureaux de poste, relève du ministère des Travaux publics du Canada.

Le bureau de poste a été conçu en 1913 par les architectes Taylor et Horwood d'Ottawa. D'origine britannique, Edgar Lewis Horwood (1868-1957) arrive au pays en 1894 après sa formation dans l'État de New York. Il réalise de nombreux édifices à Ottawa, dont l'hôpital St. Luke (1897), l'édifice de la Sun Life Assurance Company (1897), la Carnegie Library (1906, démolie), l'agrandissement du Lisgar Collegiate Institute (1907), l'édifice de la Société St. George et de nombreuses résidences privées. En 1907, il s'associe à Lawrence Fenning Taylor (1862-1947), un architecte ayant travaillé pour le ministère des Travaux publics, dont l'oeuvre maîtresse est le pavillon canadien de l'Exposition internationale de Saint-Louis (États-Unis), en 1904. De 1914 à 1918, Horwood occupe le poste d'architecte en chef du Canada. Taylor et Horwood redeviennent associés en 1918.

L'entrepreneur choisi pour les travaux, en 1914, est la firme Loomis-Dakin de Sherbrooke. L'édifice est complété en novembre 1915. Il a appartenu au gouvernement fédéral jusqu'en 1999.

Le bureau de poste a été cité en 2001. Les services postaux occupent encore le rez-de-chaussée en 2007, et le Centre local de développement du Haut-Saint-François occupe le deuxième niveau.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Le Haut-Saint-François

Municipalité :

  • East Angus

Adresse :

  • rue Pasteur

Latitude :

  • 45° 29' 6.1"

Longitude :

  • -71° 39' 34.7"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Compton Canton de Westbury Absent 13-82-1 du Rg. 3

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • COUTTS, Sally. « East Angus Post Office, Sherbrooke Street & Angus Road, East Angus, Québec ». Bureau d'examen des édifices fédéraux à valeur patrimoniale. Rapport 84-02. Ottawa, 1984, p. 145-162.
  • s.a. East Angus, 1912-1987. Sherbrooke, Louis Bilodeau, 1987. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013