Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Cottage Stymie

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Stymie Cottage

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • 1906 – (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

Le Cottage Stymie est une résidence rurale érigée en 1906. Cette demeure, de plan rectangulaire à deux étages, est coiffée d'un toit mansardé. Déplacée de son emplacement original, elle repose maintenant sur une imposante structure en béton qui la dégage du sol. La maison est située à l'extrémité est du chemin d'Aylmer, sur un terrain boisé, dans le secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois

Saillies :

  • Baie en saillie
  • Galerie

Fondations :

  • Béton

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois (Planche à clins)
  • Façade droite : Bois (Bardeau)
  • Façade gauche : Bois (Bardeau)

Toit :

  • Forme : Mansardé
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage, à battants
  • bois, à panneaux et vitrage

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À guillotine
  • Rectangulaire, Composée
  • Rectangulaire, Fixe

Lucarne(s) :

  • Lucarne-pignon

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Fronton
  • Planche cornière

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le Cottage Stymie présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Érigée en 1906, cette demeure présente des influences de l'architecture américaine du début du XXe siècle, notamment le style Shingle. Ce style architectural, qui se veut une réinterprétation du style Queen Anne, apparaît dans la région de Boston au début des années 1880 et se caractérise notamment par l'utilisation de planches et de bardeaux de bois naturel comme revêtements, de volumes simples et de toitures complexes aux pentes multiples. Le style Shingle, surtout utilisé dans l'architecture résidentielle, est popularisé entre autres par Henry Hobson Richardson (1838-1886) qui conçoit plusieurs maisons de campagne et habitations suburbaines dans ce style. Le Cottage Stymie témoigne d'une certaine influence du style Shingle par son volume simple et massif, son imposant toit mansardé, de même que par ses matériaux de revêtement, soit les bardeaux et les planches à clins.

Le Cottage Stymie présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Cette résidence témoigne de l'histoire de la voie publique près de laquelle elle est érigée. Il s'agit de la plus ancienne route de la région, reliant depuis deux siècles Hull et Aylmer. Aménagé à partir de 1805, ce chemin est d'abord désigné sous le nom de « Britannia » ou « Turnpike ». Celui-ci permet de contourner les chutes et les rapides qui empêchent les navires de remonter la rivière des Outaouais au-delà de Hull. Il est ensuite prolongé jusqu'à Aylmer. En 1820, cette voie publique est élargie. Dès le début du XIXe siècle, de prospères agriculteurs s'installent le long de cette route. Ils sont suivis par de riches marchands de bois à partir des années 1830. De nombreux services sont aussi offerts pour répondre aux besoins des voyageurs et des résidents. Au tournant du XXe siècle, plusieurs lots provenant du morcellement des grandes fermes installées à l'origine le long du chemin d'Aylmer sont subdivisés et vendus à des résidents nantis d'Ottawa. C'est dans ce contexte qu'est construit le Cottage Stymie pour Alfred J. Horsey, médecin chirurgien d'Ottawa.

Source : Ville de Gatineau, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du Cottage Stymie liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et le toit mansardé;
- ses matériaux, dont son parement de planches posées à clins, les bardeaux de cèdre des parties hautes des murs pignons et les éléments de bois (ouvertures et détails ornementaux);
- ses ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires à guillotine et à battants, les baies en saillie ainsi que les portes à vitrage;
- son ornementation, dont les planches cornières et l'imposante corniche;
- la cheminée en brique.

Haut de la page

Informations historiques

Le Cottage Stymie est étroitement lié au développement du chemin d'Aylmer, le plus ancien chemin de la région qui relie depuis plus de deux siècles Hull et Aylmer. Aménagé à partir de 1805, ce chemin est d'abord désigné sous le nom de « Britannia » ou « Turnpike ». Celui-ci permet de contourner les chutes et les rapides qui empêchent les navires de remonter la rivière des Outaouais au-delà de Hull. Il est ensuite prolongé jusqu'à Aylmer. En 1820, cette voie publique est élargie. Dès le début du XIXe siècle, de prospères agriculteurs s'installent le long de cette route. Ils sont suivis par de riches marchands de bois à partir des années 1830. De nombreux services sont aussi offerts pour répondre aux besoins des voyageurs et des résidents.

L'implantation de la voie ferrée de la Hull Electric Railway en 1900 favorise la croissance résidentielle et les activités récréatives le long du chemin d'Aylmer. Au tournant du XXe siècle, plusieurs lots provenant du morcellement des grandes fermes installées le long du chemin d'Aylmer sont subdivisés et vendus à des résidents nantis d'Ottawa. En 1903, Mme McVeity subdivise un lot dont elle est propriétaire en plusieurs petits terrains à bâtir. Ce lot est délimité au nord par le chemin d'Aylmer et au sud par la voie ferrée de la Hull Electric Railway, juste à l'est de l'entrée de l'actuel pont Champlain. Cinq des propriétaires de ces terrains se font construire des maisons le long du chemin d'Aylmer. Parmi ceux-ci, Alfred J. Horsey, médecin chirurgien d'Ottawa, qui, en 1906, se fait bâtir une résidence qu'il nomme Stymie Cottage. En 1937, la maison est vendue à Gerald Matthewman, ancien officier de l'armée britannique.

En 1989, le Cottage Stymie est acquis par Delano Boily. Deux ans plus tard, la résidence est déplacée de quelques mètres vers l'ouest. Au cours des années suivantes, elle est déposée sur une imposante structure en béton qui la dégage du sol. Elle avoisine maintenant la maison Thomas-Mackerall, une ancienne résidence recyclée en galerie d'art. Les deux bâtiments logent le complexe commercial Place Interart.

Le Cottage Stymie est cité en 1997.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 1404a, chemin d'Aylmer

Lieux-dits :

  • Aylmer

Latitude :

  • 45° 24' 51.0"

Longitude :

  • -75° 45' 56.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Hull Inconnue Absent 9B-67-3

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ALDRED, Diane. Aylmer Québec. Its Heritage / Aylmer Québec. Son patrimoine. Aylmer, Association de Patrimoine d'Aylmer, 1977. 228 p.
  • ALDRED, Diane. Le Chemin d'Aylmer : une histoire illustrée. The Aylmer Road: an illustrated history. Aylmer, Association du patrimoine d'Aylmer, 1994. 256 p.
  • BEAULIEU, Marc. Hull-Aylmer : quelques éléments d'histoire et d'architecture. Hull, Institut d'histoire et de recherche sur l'Outaouais, 1984. 115 p.
  • BRAULT, Lucien. Aylmer d'hier / of Yesteryear. Aylmer, Institut d'histoire de l'Outaouais, 1981. 272 p.
  • MALO, Pierre. « Aylmer, une ville jalouse de sa beauté ». Continuité. No 69 (1996), p. 36-37.
  • POIRIER, Nathalie. « Un bijou de chemin ». Continuité. No 117 (2008), p. 46-48.
  • SCULLY, Vincent J. Jr. The Shingle Style. New Haven, Yale University Press, 1957. 181 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013