Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison James-McArthur

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • 1850 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

La maison James-McArthur est une demeure villageoise construite en 1850. Cette résidence de plan rectangulaire, à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants droits pourvu d'une grande lucarne-pignon en façade. Une aile, ajoutée à une époque postérieure, est implantée contre l'élévation arrière. La maison James-McArthur est située sur un grand terrain boisé, en milieu urbain, dans le secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois

Annexes :

  • Autre

Saillies :

  • Perron

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois (Planche à clins)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte et à baies latérales

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, Contemporaine

Lucarne(s) :

  • Lucarne-pignon

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Planche cornière
  • Retour de l'avant-toit

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La demeure présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec James McArthur et son fils James J. (1856-1925). James McArthur fait partie des arpenteurs-géomètres venus vivre à Aylmer durant les années 1840 et 1850. Il trace les routes, les limites des villages et les divisions de comté d'une région en pleine expansion. En 1850, il fait construire une maison de bois qu'il occupe avec sa famille jusqu'au début du XXe siècle. Son fils James J., qui mène également une carrière d'arpenteur-géomètre, va travailler dans l'Ouest canadien et au Yukon. De 1886 à 1893, il réalise un relevé topographique dans les montagnes Rocheuses en prévision de la construction de la ligne de chemin de fer. Il devient alors le premier à atteindre les sommets des monts Rundle, Bourgeau, Stephen et Big Sister, ce dernier étant le plus haut des Three Sisters. James J. McArthur travaille ensuite au Yukon où il effectue les relevés de la frontière internationale entre le lac Supérieur et la division continentale. En 1917, il est nommé commissaire canadien chargé de délimiter la frontière entre l'Alaska et le Yukon. Un mont et un lac situés dans le parc national Banff portent son nom, alors que le mont Aylmer rappelle son lieu de naissance. La maison James-McArthur évoque le souvenir de cette famille d'arpenteurs-géomètres dont le plus illustre, James J., est reconnu comme le premier alpiniste canadien.

La maison James-McArthur présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cette résidence en pièce sur pièce recouverte d'un parement de planches posées à clins est représentative d'un modèle d'habitation domestique qu'on trouve fréquemment dans la vallée de l'Outaouais. Ce type architectural est aussi nommé « vernaculaire ontarien ». Il se distingue par un volume rectangulaire de faible élévation, une composition symétrique et une grande lucarne-pignon sur le versant avant d'un toit à deux versants droits. La maison James-McArthur illustre ce modèle architectural par son plan rectangulaire, son élévation à un étage et demi, son toit à deux versants droits, qui intègre une grande lucarne-pignon sur le versant avant, ainsi que la composition symétrique de sa façade.

Source : Ville de Gatineau, 2006.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison James-McArthur liés à sa valeur historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa localisation légèrement en retrait de la ligne de lot;
- sa situation sur un grand terrain boisé;
- le volume, dont le plan rectangulaire du corps de logis original, l'élévation à un étage et demi, le toit à deux versants droits, les avant-toits à retour, la grande lucarne-pignon en façade;
- la composition symétrique de la façade, la disposition régulière des ouvertures;
- l'entrée principale flanquée de fenêtres latérales et surmontée d'une imposte vitrée;
- les souches de cheminée disposées dans le prolongement des murs pignons;
- le parement de planches de bois posées à clins et les planches cornières;
- la charpente de bois en pièce sur pièce;
- le perron de pierres plates;
- le solage peu dégagé;
- les caractéristiques de l'aile arrière, dont le plan rectangulaire, l'élévation à un étage et demi (inférieure à celle du corps de logis principal), le toit à deux versants droits, les lucarnes.

Haut de la page

Informations historiques

James McArthur fait partie des arpenteurs-géomètres travaillant pour le gouvernement canadien venus vivre à Aylmer durant les années 1840 et 1850. Il trace les routes, les limites des villages et les divisions de comté d'une région en pleine expansion. En 1850, James McArthur fait construire une maison de bois à un étage et demi, selon un modèle que l'on trouve fréquemment dans la vallée de l'Outaouais.

La famille McArthur occupe cette demeure jusqu'au début du XXe siècle. James J., le fils de James McArthur, est reconnu comme le premier alpiniste canadien. Également arpenteur-géomètre, sa carrière l'amène à travailler dans l'Ouest canadien et au Yukon. De 1886 à 1893, il réalise un relevé topographique dans les montagnes Rocheuses en prévision de la construction de la ligne de chemin de fer. Il devient alors le premier à atteindre les sommets des monts Rundle, Bourgeau, Stephen et Big Sister, ce dernier étant le plus haut des Three Sisters. Grâce à ses exploits, il est reconnu comme le spécialiste des Rocheuses situées à l'ouest de Calgary. En 1917, il est nommé commissaire canadien chargé de délimiter la frontière entre l'Alaska et le Yukon. Un mont et un lac situés dans le parc national Banff portent son nom, alors que le mont Aylmer évoque son lieu de naissance.

La demeure est vendue en 1976, et d'importants travaux y sont effectués ensuite. Ils comprennent le remplacement des anciennes fenêtres à guillotine par des fenêtres à battant et l'installation d'un nouveau parement de planches de bois posées à clins.

La maison James-McArthur est citée en 1997.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 79, rue Front

Lieux-dits :

  • Aylmer

Latitude :

  • 45° 24' 1.0"

Longitude :

  • -75° 51' 19.0"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ALDRED, Diane. Aylmer Québec. Its Heritage / Aylmer Québec. Son patrimoine. Aylmer, Association de Patrimoine d'Aylmer, 1977. 228 p.
  • Association du patrimoine d'Aylmer. Étude - Bâtiments patrimoniaux. Aylmer, Association du patrimoine d'Aylmer, 1988. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013