Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison James-Finlayson-Taylor

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison James-F.-Taylor

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • 1842 – 1843 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

La maison James-Finlayson-Taylor est une demeure rurale construite en 1842 et 1843. Cette résidence rectangulaire en bois, à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants droits interrompu, en façade, par trois lucarnes. La maison James-Finlayson-Taylor est implantée sur un vaste terrain boisé, en retrait du chemin Eardley, dans le secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois, pièce sur pièce

Annexes :

  • Autre

Saillies :

  • Porche

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois (Planche à feuillure)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Lucarne(s) :

  • À fenêtre pendante

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Fronton
  • Planche cornière

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec James Finlayson Taylor (1796-1868). Celui-ci est le premier secrétaire-trésorier d'Aylmer. Originaire d'Écosse, Taylor arrive à Hull au début des années 1800 pour y travailler comme forgeron et comptable pour Philemon Wright (1760-1839). Méthodiste convaincu, il joue un rôle prépondérant dans la construction, en 1827, de l'ancienne église méthodiste d'Aylmer. En 1831, lorsque le bureau d'enregistrement s'installe à Aylmer, on lui offre le poste de premier greffier qu'il occupe jusqu'à sa mort en 1868. La maison James-Finlayson-Taylor évoque la mémoire de ce personnage qui a joué un rôle important dans l'administration du canton de Hull et du village d'Aylmer.

La maison James-Finlayson-Taylor présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cette résidence rurale est une variante du cottage à versants droits. Ce type d'habitation correspond à une maison coiffée d'un toit à deux versants et dont la façade possède une porte centrale flanquée de fenêtres de part et d'autre. À cette symétrie des ouvertures en façade, trait architectural hérité du néoclassicisme, vient parfois s'ajouter celle des lucarnes. Les éléments de décor de ce type de demeure sont sobres, se limitant souvent à des chambranles et à des planches cornières. Ce modèle fait appel au bois sous toutes ses formes : structure, parement, portes et fenêtres ainsi qu'éléments de décor. Au milieu du XIXe siècle, la plupart des maisons construites au Québec présentent un volume plus haut que celui de la maison dite « québécoise », offrant ainsi un meilleur dégagement vertical sous les combles. La maison James-Finlayson-Taylor est une illustration du cottage à versants droits par son volume aux proportions verticales, l'organisation symétrique de la façade, la présence de trois lucarnes qui interrompent l'avant-toit et la sobriété de son ornementation.

Source : Ville de Gatineau, 2006.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison James-Finlayson-Taylor liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa localisation en retrait du chemin Eardley, sur un vaste terrain boisé;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation à un étage et demi, le toit à deux versants droits, les trois lucarnes interrompant l'avant-toit en façade;
- l'organisation symétrique de la façade;
- les ouvertures, dont les fenêtres à guillotine;
- la sobriété de l'ornementation se limitant aux chambranles et aux planches cornières;
- la structure en pièce sur pièce;
- le solage peu dégagé.

Haut de la page

Informations historiques

La maison est construite en 1842 et 1843, à l'occasion du mariage de James Finlayson Taylor (1796-1868) avec Elizabeth Edey (1811-1899), fille de Moses Edey (1783-1857). Originaire d'Écosse, Taylor arrive à Hull au début des années 1800 pour y travailler comme forgeron et comptable pour Philemon Wright (1760-1839). Méthodiste convaincu, il joue un rôle prépondérant dans la construction, en 1827, de l'ancienne église méthodiste d'Aylmer. En 1831, lorsque le bureau d'enregistrement s'installe à Aylmer, on lui offre le poste de premier greffier qu'il occupera jusqu'à sa mort en 1868.

La demeure des nouveaux mariés possède une charpente en bois en pièce sur pièce et est lambrissée de planches de bois posées à clins. Elle est construite sur un terrain faisant partie de la propriété de Moses Edey.

La maison demeure dans la famille Taylor jusqu'en 1945. Dans les années 1950, elle subit de nombreuses modifications, dont le remplacement de la galerie couverte par un porche vitré.

La maison James-Finlayson-Taylor est citée en 1997.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 179, chemin Eardley

Lieux-dits :

  • Aylmer

Latitude :

  • 45° 24' 23.0"

Longitude :

  • -75° 51' 53.0"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ALDRED, Diane. Aylmer Québec. Its Heritage / Aylmer Québec. Son patrimoine. Aylmer, Association de Patrimoine d'Aylmer, 1977. 228 p.
  • Association du patrimoine d'Aylmer. Étude - Bâtiments patrimoniaux. Aylmer, Association du patrimoine d'Aylmer, 1988. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013