Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Peter-Howard-Church

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Lilac Cottage
  • Maison Peter-H.-Church

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • vers 1832 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)
  • Services et institutions (Cabinets de professionnels libéraux)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

La maison Peter-Howard-Church est une résidence construite vers 1832. Cette demeure de plan en « L », à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants droits. Elle possède une lucarne-pignon centrale ainsi qu'une annexe latérale. La maison Peter-Howard-Church est située en retrait de la voie publique dans le secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois

Annexes :

  • Autre

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois (Planche à clins)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À guillotine
  • Rectangulaire, Composée

Lucarne(s) :

  • Lucarne-pignon

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Retour de l'avant-toit

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Peter-Howard-Church présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle est représentative de l'architecture vernaculaire ontarienne. Ce type d'habitation est issu d'une production courante qui se retrouve dans les villages du Haut-Canada (Ontario) au XIXe siècle. À la même période, cette typologie se répand également dans le Bas-Canada (Québec) au sein des communautés anglophones établies à proximité. Popularisé entre 1830 et 1875, ce modèle est caractérisé par son volume en bois à un étage et demi coiffé d'un toit à deux versants droits. Il est populaire auprès des fermiers ontariens notamment en raison des taxes moins élevées qui lui sont associées. Au fur et à mesure que le XIXe siècle progresse, plusieurs de ces maisons adoptent une lucarne-pignon au centre de la façade. La maison Peter-Howard-Church est caractéristique de l'architecture vernaculaire ontarienne en raison notamment de son plan rectangulaire à un étage et demi, de son toit à deux versants droits, de sa lucarne-pignon ainsi que de son parement de planches horizontales posées à clins. Par son architecture, cette résidence témoigne des échanges entre les communautés anglophones ontariennes et québécoises au XIXe siècle.

La maison Peter-Howard-Church présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Il s'agit de l'une des plus anciennes résidences du secteur Aylmer de la ville de Gatineau. Elle est construite vers 1832 sur le chemin d'Eardley avant que cette voie ne soit complétée. À cette époque, le lotissement résidentiel s'effectue le long du chemin Britannia (actuel chemin Aylmer) et des rues du futur village d'Aylmer. La fondation de ce village se fait en 1847. L'âge de la maison Peter-Howard-Church confère donc à ce bâtiment un attribut d'ancienneté à l'échelle de la région. La valeur historique de la maison Peter-Howard-Church repose également sur son association avec des personnages significatifs dans l'histoire d'Aylmer. La maison est construite pour Peter Howard Church (1805-1875), l'un des rares médecins exerçant dans la région à cette époque. En 1846, il obtient son diplôme en médecine et installe son cabinet dans sa résidence. Une annexe latérale est ajoutée à cette fin. La famille Church conserve la propriété jusqu'en 1880, alors que l'avocat Thomas Foran (1849-1939) s'en porte acquéreur. En 1875, celui-ci obtient le premier grade de maîtrise décerné par l'Université d'Ottawa. Par la suite, il est admis au Barreau du Québec et poursuit une carrière en droit criminel, puis en droit civil. Reconnu comme l'un des meilleurs avocats canadiens, Foran obtient le titre de conseiller de la Reine en 1894. Ainsi, la maison Peter-Howard-Church rappelle la carrière de deux hommes ayant oeuvré au bien commun à Aylmer.

Source : Ville de Gatineau, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Peter-Howard-Church liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan en « L », l'élévation d'un étage et demi, le toit à deux versants droits ainsi que la lucarne-pignon centrale;
- ses matériaux, dont la charpente en pièce sur pièce et le parement de planches horizontales posées à clins;
- ses ouvertures rectangulaires, dont les fenêtres à grands carreaux, la fenêtre à trois sections du pignon central, la porte surmontée d'une imposte vitrée ainsi que les chambranles en bois;
- l'annexe latérale;
- sa situation à une intersection, en bordure du chemin Eardley;
- sa position sur un terrain vaste et boisé, dans le secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Peter-Howard-Church est construite vers 1832 pour Peter Howard Church (1805-1875) sur le chemin d'Eardley, une route alors inachevée. Elle devient par la suite une artère importante, puisqu'elle relie les cantons de Hull et d'Eardley (aujourd'hui la municipalité de Pontiac). Au cours des années 1830, le lotissement résidentiel s'effectue plutôt le long du chemin Britannia (actuel chemin Aylmer) et des rues du village d'Aylmer. L'incorporation de ce village se fait en 1847.

La maison Peter-Howard-Church est construite suivant la tradition vernaculaire ontarienne. Cette architecture est popularisée dans le Haut-Canada (Ontario) entre 1830 et 1875. Les taxes moins élevées rattachées aux maisons de moins de deux étages influencent directement la manière de construire. Les échanges entre les communautés anglophones du Haut-Canada (Ontario) et du Bas-Canada (Québec) favorisent l'adoption du modèle vernaculaire ontarien du côté québécois.

Peter Howard Church est le fils du médecin Jonathan Mills Church (1760-1846) ayant pratiqué à Hull à partir du début des années 1820. Peter Howard suit les traces de son père et obtient son diplôme en médecine en 1846. Il fait alors construire une annexe latérale à sa résidence pour y aménager son cabinet de médecin. La famille Church en demeure propriétaire jusqu'en 1880. La maison est alors acquise par l'avocat Thomas Foran (1849-1939) qui quitte Montréal pour venir exercer le droit à Hull. Foran est diplômé de l'Université d'Ottawa, où il reçoit le premier grade de maîtrise décerné par l'institution en 1875. Il est par la suite admis au Barreau du Québec. Sa carrière est d'abord consacrée au droit criminel, puis au droit civil. En 1894, il est nommé conseiller de la Reine, une importante distinction. Tout au long de sa vie, Foran demeure profondément attaché à l'Université d'Ottawa. En 1900, il déménage au coeur du campus.

Au cours des années, une annexe à un étage et demi est disposée en retour d'équerre à l'arrière de la résidence. Une galerie protégée occupait autrefois toute la largeur de la façade.

La maison Peter-Howard-Church est citée en 1997. Elle est également désignée sous le nom de « Lilac Cottage ».

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 100, chemin Eardley

Lieux-dits :

  • Aylmer

Latitude :

  • 45° 24' 8.0"

Longitude :

  • -75° 51' 20.0"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 286 850

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • ALDRED, Diane. Aylmer Québec. Its Heritage / Aylmer Québec. Son patrimoine. Aylmer, Association de Patrimoine d'Aylmer, 1977. 228 p.
  • Association du patrimoine d'Aylmer. Étude - Bâtiments patrimoniaux. Aylmer (Québec), 1998. s.p.
  • GAFFIELD, Chad et al. Histoire de l'Outaouais. Histoire des régions. Québec, IQRC, 1994. 876 p.
  • Pluram Inc. Préservation et mise en valeur des sites d'intérêt historique. Ville d'Aylmer. Inventaire et analyse du paysage architectural. Aylmer, Ville d'Aylmer, 1985. 92 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013