Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Pierre-Renaud

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • après 1840 – avant 1850 (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Entrepôts)
  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

La maison Pierre-Renaud est une résidence en bardeaux de cèdre construite entre 1840 et 1850, puis considérablement remaniée au tournant du XXe siècle. Cette demeure de plan rectangulaire, à deux étages, est coiffée d'un toit à deux versants droits interrompus par deux pignons en façade. Elle comprend une annexe de deux étages accolée à l'arrière. La maison Pierre-Renaud est située en bordure de la voie publique, dans l'ancien noyau villageois du secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois

Annexes :

  • Autre

Saillies :

  • Perron

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois (Bardeau)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À guillotine

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Planche cornière

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Pierre-Renaud présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Construite entre 1840 et 1850, la résidence constitue l'une des plus anciennes de « Symmes Landing ». Ce secteur prend le nom d'Aylmer en 1831, puis celui de village d'Aylmer en 1847. Il correspond à l'actuel centre-ville du secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau. À la fin des années 1820, le peuplement de la région s'intensifie. Les rues et les lots de « Symmes Landing » sont officiellement délimités au début des années 1830. Ainsi, la maison Pierre-Renaud témoigne de cette période.

La maison Pierre-Renaud présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est un exemple de l'évolution d'une modeste construction ouvrière. En effet, la maison Pierre-Renaud, qui a d'abord été une remise-entrepôt à un étage faite de bois de drave, devient, à partir de 1884, une résidence à part entière. Entre 1896 et 1941, son troisième propriétaire ajoute un deuxième étage et recouvre la maison de planches à clins. Le surhaussement comporte deux ouvertures en façade qui sont soulignées par des pignons interrompant la toiture. Le nouveau volume qui en résulte rappelle un gabarit largement répandu dans l'architecture domestique de la région. La façade principale affiche exclusivement des fenêtres, tandis que la porte principale est située sur la façade est. D'ailleurs, c'est de ce côté que déborde de quelques pieds l'annexe à deux étages qui est insérée en 1949 à l'arrière. Dans les années 1970, le parement de planches à clins fait place à un revêtement de bardeaux de cèdre. La maison Pierre-Renaud résulte de plusieurs périodes de construction. Elle témoigne de la récupération d'un entrepôt-remise et de l'évolution d'une maison ouvrière.

Source : Ville de Gatineau, 2006.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Pierre-Renaud liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en bordure de la voie publique, dans l'ancien noyau villageois du secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages, le toit à deux versants droits, les deux pignons au niveau du toit en façade principale, l'annexe arrière;
- les fenêtres à guillotine à carreaux, les chambranles, l'entrée principale sur la façade latérale est;
- la charpente en pièce sur pièce, le revêtement en bardeaux de cèdre;
- les fondations peu dégagées du sol.

Haut de la page

Informations historiques

La construction de la maison Pierre-Renaud commence entre 1840 et 1850. Il s'agit alors d'une remise-entrepôt d'un étage en bois de drave. Elle est bâtie sur une vaste terre qui appartient à Charles Symmes (1798-1868) depuis 1829. À partir de 1884, ce bâtiment est désigné comme la résidence du journalier Pierre Renaud à qui il appartient depuis déjà trois ans. Michel Gendron, lui aussi journalier, s'en porte acquéreur en 1896 et conserve la propriété jusqu'en 1941. C'est durant cette période que le deuxième étage est ajouté, et que la maison reçoit un revêtement de planches à clins. Les deux nouvelles ouvertures qui percent l'étage sont surmontées chacune par un pignon à la hauteur du toit. Elles sont légèrement décalées vers l'intérieur par rapport aux baies du rez-de-chaussée. Une annexe à deux étages est insérée en 1949 à l'arrière, débordant de quelques pieds du côté est. Dans les années 1970, la maison fait l'objet de rénovations majeures dont le remplacement du parement de planches à clins par un revêtement de bardeaux de cèdre.

La maison Pierre-Renaud a été bâtie sur un terrain qui faisait partie à l'origine du lot 21 du rang II. À cette époque, Charles Symmes, qui est considéré comme le fondateur d'Aylmer, est propriétaire du site. Il y élève quelques bâtiments, dont celui-ci qui devient la maison de Pierre Renaud quelques décennies plus tard. Entre-temps, le lot est subdivisé.

La maison Pierre-Renaud est citée en 1997.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 67, rue Denise-Friend

Lieux-dits :

  • Aylmer

Latitude :

  • 45° 23' 53.0"

Longitude :

  • -75° 50' 44.0"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Association du patrimoine d'Aylmer. Étude - Bâtiments patrimoniaux. Aylmer (Québec), 1998. s.p.
  • BÉGIN, Richard M. « Le chemin et le « port » d'Aylmer : la voie de l'Outaouais supérieur ». Fédération Histoire Québec. Histoire Québec [En ligne]. http://www.histoirequebec.qc.ca/publicat/vol11num1/v11n1_1ch.htm#haut
  • Pluram Inc. Préservation et mise en valeur des sites d'intérêt historique. Ville d'Aylmer. Inventaire et analyse du paysage architectural. Aylmer, Ville d'Aylmer, 1985. 92 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013