Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison John-Ogilvie

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • 1886 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)
  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

La maison John-Ogilvie est une demeure urbaine érigée en 1886. Construit selon un plan en « L », ce bâtiment d'architecture vernaculaire industrielle s'élève sur deux étages et demi. Il est couvert de planches de bois posées à clins et coiffé d'un toit à deux versants. Une annexe est présente à l'arrière du bâtiment. La maison John-Ogilvie est située près de la rue Principale du secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois

Annexes :

  • Autre

Saillies :

  • Avant-corps
  • Baie en saillie
  • Galerie

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois (Planche à feuillure)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à battants

Fenêtre(s) :

  • cintrée, À guillotine
  • Demi-circulaire, Fixe
  • Rectangulaire, À guillotine
  • Rectangulaire, Contemporaine

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Planche cornière

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison John-Ogilvie présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cette demeure est représentative de l'architecture vernaculaire industrielle, très courante dans la région de l'Outaouais. Cette architecture fait son apparition au Canada à la fin du XIXe siècle et se répand pendant la première moitié du XXe siècle. Les bâtiments de ce type d'architecture se définissent notamment par la simplicité de leurs volumes et la standardisation de leurs matériaux. Construite en 1886, la maison John-Ogilvie est caractéristique de l'architecture vernaculaire industrielle, entre autres par son plan en « L », son revêtement en planches de bois posées à clins, la disposition régulière de ses ouvertures, ses fenêtres à guillotine et son toit à deux versants. Une baie en saillie et une petite fenêtre en demi-lune agrémentent l'avant-corps du bâtiment. La maison John-Ogilvie est dans un bon état de conservation et possède encore la majorité de ses caractéristiques originales.

Source : Ville de Gatineau, 2006.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison John-Ogilvie liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan en « L », haut de deux étages et demi et coiffé d'un toit à deux versants, la galerie couverte et la baie en saillie à trois fenêtres couverte par un toit conique;
- les matériaux, dont le parement de planches en bois posées à clins;
- les ouvertures, dont leur disposition régulière, les fenêtres rectangulaires à guillotine, la porte à imposte à deux battants, la fenêtre en demi-lune sous la corniche avant, ainsi que les deux fenêtres cintrées sur les murs pignons;
- les éléments ornementaux, dont les chambranles mouluré, les piliers à embase en pierre et les consoles ouvrées;
- la cheminée en brique.

Haut de la page

Informations historiques

La maison John-Ogilvie est construite en 1886 pour John Ogilvie. Ce dernier y emménage l'année suivante et y demeure jusqu'en 1892. Il vend alors sa propriété au comptable Patrick Nash. Par la suite, cette maison aurait servi de presbytère à l'église presbytérienne Saint-Andrew. Au cours de la décennie 1980, la maison est restaurée et abrite un magasin d'antiquités. En 1990, elle est convertie en auberge.

La maison John-Ogilvie est citée en 1997. Depuis 2004, ses propriétaires y tiennent un gîte touristique. C'est pour cette raison qu'une annexe a été construite à l'arrière.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 36, rue Court

Lieux-dits :

  • Aylmer

Latitude :

  • 45° 23' 39.0"

Longitude :

  • -75° 50' 41.0"

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 886 566

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • Association du patrimoine d'Aylmer. Étude - Bâtiments patrimoniaux. Aylmer, Association du patrimoine d'Aylmer, 1988. s.p.
  • BRAULT, Lucien. Aylmer d'hier / of Yesteryear. Aylmer, Institut d'histoire de l'Outaouais, 1981. 272 p.
  • LAFRAMBOISE, Yves. La maison au Québec : de la colonie française au XXe siècle. Montréal, Les Éditions de l'Homme, 2001. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013