Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Richard-McConnell

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Mayburry
  • Woodlawn

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • 1850 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Villas et maisons bourgeoises (domaine))

Éléments associés

Personnes associées (5)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

La maison Richard-McConnell est une demeure d'influence néoclassique bâtie en 1850. La résidence en pierre de plan rectangulaire, à deux étages et demi, est coiffée d'un toit en pavillon pourvu d'une lucarne-pignon en façade. Un solarium est ajouté sur la façade ouest, et une aile de deux étages est implantée en retour d'équerre contre l'élévation arrière. La maison Richard-McConnell est située en retrait du chemin d'Aylmer, sur un vaste terrain boisé, dans le secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois
  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Autre

Saillies :

  • Perron
  • Véranda

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Pierre (À bossages)

Toit :

  • Forme : En pavillon
    Matériau : Tôle profilée

Porte principale :

  • contemporaine

Fenêtre(s) :

  • cintrée, Fixe
  • Rectangulaire, À guillotine

Lucarne(s) :

  • Lucarne-pignon

Éléments architecturaux :

  • Bandeau
  • Chaîne d'angle
  • Colonne
  • Corniche à denticules
  • Plate-bande
  • Retour de l'avant-toit

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec Richard McConnell (né en 1812). Cet important baron du bois de la vallée de l'Outaouais au XIXe siècle est le fils du pionnier James McConnell. Celui-ci est venu s'établir sur une terre du canton de Hull au début du XIXe siècle. En 1849, Richard McConnell fonde avec John Egan (1811-1857), Joseph-Ignace Aumond (1810-1879) et Robert Conroy la Bytown and Aylmer Union Turnpike Road Company. Leur but est de macadamiser le chemin Britannia (aujourd'hui le chemin d'Aylmer) dont l'état déplorable nuit au commerce du bois, surtout en hiver. L'opulente maison en pierre qu'il fait construire une fois le chemin terminé témoigne de sa prospérité.

La maison Richard-McConnell présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. La résidence s'inscrit dans le courant néoclassique qui a influencé de façon importante l'architecture domestique de la vallée de l'Outaouais au XIXe siècle. Ce type d'habitation se distingue par son aspect massif, son organisation rigoureuse et symétrique, et par la présence d'une large lucarne-pignon placée au-dessus de la porte d'entrée principale. Généralement, les résidences de ce type architectural ne comportent qu'un seul étage. Par son volume à deux étages et demi, la maison Richard-McConnell constitue un spécimen particulièrement intéressant de ce type de résidence construit en pierre.

La maison Richard-McConnell présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. La macadamisation du chemin Britannia, en 1850, en incite plusieurs à s'établir en bordure de cette route de campagne. Les résidents peuvent ainsi profiter des avantages de la vie champêtre. C'est le cas de Richard McConnell, un des associés de la Bytown and Aylmer Union Turnpike Road Company qui, une fois les travaux achevés, s'y fait construire une imposante résidence de pierre. La maison Richard-McConnell a préservé ses caractéristiques d'implantation d'origine, soit sa localisation en retrait du chemin d'Aylmer sur un vaste terrain boisé.

Source : Ville de Gatineau, 2006.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Richard-McConnell liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa localisation en retrait du chemin d'Aylmer, dans le secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau;
- sa situation sur un vaste terrain boisé;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation à deux étages et demi, le toit en pavillon et la lucarne-pignon située sur le versant avant de la toiture;
- la composition symétrique de la façade;
- les matériaux, dont la maçonnerie en moellon, le cordon en pierre de taille marquant l'étage, les chaînes d'angle, les plates-bandes au-dessus des ouvertures en pierre, les appuis en pierre de taille, la couverture en tôle;
- les ouvertures, dont la porte à baies latérales et à imposte vitrée, les fenêtres à guillotine et à petits carreaux et la fenêtre cintrée de la lucarne-pignon;
- les caractéristiques du porche, dont les colonnes en bois, l'entablement et le toit à deux versants formant un fronton;
- les souches de cheminée disposées de façon symétrique;
- les caractéristiques de l'aile arrière, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages, le toit à deux versants droits et l'utilisation des mêmes matériaux que le corps de logis;
- les caractéristiques du solarium, dont le plan rectangulaire, la maçonnerie en moellon, les fenêtres à petits carreaux et la toiture en appentis.

Haut de la page

Informations historiques

Richard McConnell (né en 1812) est le fils du pionnier James McConnell qui vient s'établir sur une terre du canton de Hull au début du XIXe siècle. Richard McConnell, qui se consacre au commerce du bois, déplore l'état du chemin Britannia (l'actuel chemin d'Aylmer). Cette route est souvent impraticable durant l'hiver, période de l'année où l'exploitation forestière est en pleine activité. En 1849, il fonde avec John Egan (1811-1857), Joseph-Ignace Aumond (1810-1879) et Robert Conroy la Bytown and Aylmer Union Turnpike Road Company. Leur but est de prendre en charge la macadamisation du chemin Britannia. La nouvelle route est ouverte à la circulation en septembre 1850. Richard McConnell se fait alors construire une opulente maison en pierre sur un vaste terrain situé en bordure du chemin nouvellement macadamisé. La maison est alors connue sous le nom de Woodlawn.

Quelques années plus tard, un incendie endommage l'intérieur de la maison, ce qui entraîne la réalisation d'importants travaux pour la remettre en état. Vers 1875, la maison Richard-McConnell possède une grande galerie couvrant trois côtés (les poteaux et les mains courantes de la galerie sont en fer forgé). La maison demeure la propriété de la famille jusqu'en 1902, année où la ferme (incluant la maison) est vendue à Frank Murtagh, producteur laitier. En 1911, la ferme est achetée par Leonard Dyson Slater, lui-même producteur laitier. Celui-ci remplace alors la grande galerie par un porche surmonté d'un balcon d'inspiration néoclassique. En 1923, la maison passe aux mains du docteur W.F. Mayburry (1871-1935). Par la suite, celui-ci fait ajouter un solarium sur le côté ouest. Il remplace aussi le porche construit par les Slater par le porche actuel. En 1966, la propriété est subdivisée, et la maison est vendue à W.T. Armstrong, cadre supérieur de la Société Radio-Canada.

La maison Richard-McConnell est citée en 1997.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 579, chemin d'Aylmer

Lieux-dits :

  • Aylmer

Latitude :

  • 45° 23' 58.0"

Longitude :

  • -75° 48' 37.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Gatineau Canton de Hull Rang 2 16A-P

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ALDRED, Diane. Le Chemin d'Aylmer : une histoire illustrée. The Aylmer Road: an illustrated history. Aylmer, Association du patrimoine d'Aylmer, 1994. 256 p.
  • Association du patrimoine d'Aylmer. Étude - Bâtiments patrimoniaux. Aylmer (Québec), 1998. s.p.
  • BÉGIN, Richard M. De l'auberge Conroy à l'hôtel British : plus de 150 ans d'histoire à Aylmer. Aylmer, Association du patrimoine d'Aylmer, 1993. 120 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013