Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Joseph-Lebel

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • vers 1824 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

La maison Joseph-Lebel est une habitation québécoise d'inspiration néoclassique construite vers 1824. Cette demeure en pierre, de plan rectangulaire à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants droits. Une imposante annexe est disposée à l'arrière de la maison en retour d'équerre. La maison Joseph-Lebel est implantée en retrait de la voie publique, à l'intersection de la rue Foley et du chemin d'Aylmer, sur un terrain paysager. Elle se situe dans le secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Autre

Saillies :

  • Cheminée
  • Perron

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Pierre (À bossages)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • contemporaine

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, Contemporaine

Lucarne(s) :

  • À pignon

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Joseph-Lebel présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle est représentative de la maison québécoise d'inspiration néoclassique. Ce type d'habitation domine le paysage bâti des campagnes et des villages québécois au XIXe siècle. Il résulte, notamment, de changements dans la manière d'habiter, de nouvelles techniques de construction ainsi que de diverses influences stylistiques. La maison Joseph-Lebel est caractéristique de ce type par son solage dégagé, la disposition des souches de cheminée à chaque extrémité de la toiture, l'ordonnance et la symétrie de ses ouvertures ainsi que par ses chambranles moulurés. En l'occurrence, la maison Joseph-Lebel est représentative des changements qui façonnent l'architecture vernaculaire des campagnes du Québec durant le XIXe siècle.

La maison Joseph-Lebel présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Cette résidence témoigne de l'histoire de la voie publique près de laquelle elle est érigée. Il s'agit de la plus ancienne route de la région, reliant depuis deux siècles Hull et Aylmer. Aménagé à partir de 1805, ce chemin est d'abord désigné sous le nom de « Britannia » ou « Turnpike ». Celui-ci permet de contourner les chutes et les rapides qui empêchent les navires de remonter la rivière des Outaouais au-delà de Hull. Il est ensuite prolongé jusqu'à Aylmer. En 1820, cette voie publique est élargie. Dès le début du XIXe siècle, de prospères agriculteurs s'installent le long de cette route. Ils sont suivis par de riches marchands de bois à partir des années 1830. De nombreux services sont aussi offerts pour répondre aux besoins des voyageurs et des résidents. Par ailleurs, la maison a servi à la célébration du culte catholique. À partir de 1828, un prêtre de Saint-Sulpice agissant à titre de missionnaire itinérant dans le canton de Hull y prêche les offices. Le propriétaire Jean-Hilaire Lebel, aussi appelé Joseph Lebel et Joseph Bell, est l'un des premiers marguilliers à s'engager dans la fondation de la paroisse Saint-Paul à Aylmer. Jusqu'en 1842, année de l'ouverture de la première église, des célébrations religieuses se sont déroulées dans sa maison de façon ponctuelle.

Source : Ville de Gatineau, 2006.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Joseph-Lebel liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi ainsi que le toit à deux versants droits;
- ses matériaux, dont le solage en pierre et la maçonnerie en moellons des murs;
- les ouvertures, dont leur disposition symétrique, les fenêtres rectangulaires, la porte surmontée d'une imposte vitrée, les lucarnes à pignon ainsi que les chambranles moulurés;
- les souches de cheminées doubles, situées dans le prolongement des murs pignons;
- l'annexe, disposée en retour d'équerre;
- sa situation sur le chemin d'Aylmer, une voie de communication ancienne;
- son implantation en retrait de la voie publique, sur un terrain paysager, dans un quartier résidentiel situé à proximité d'une zone commerciale, dans le secteur d'Aylmer de la ville de Gatineau.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Joseph-Lebel est située sur la plus ancienne artère de la ville de Gatineau, le chemin d'Aylmer. Il s'agit de la plus ancienne route de la région, reliant depuis deux siècles Hull et Aylmer. Aménagé à partir de 1805, ce chemin est d'abord désigné sous le nom de « Britannia » ou « Turnpike ». Celui-ci permet de contourner les chutes et les rapides qui empêchent les navires de remonter la rivière des Outaouais au-delà de Hull. Il est ensuite prolongé jusqu'à Aylmer. En 1820, cette voie publique est élargie. Dès le début du XIXe siècle, de prospères agriculteurs s'installent le long de cette route. Ils sont suivis par de riches marchands de bois à partir des années 1830. De nombreux services sont aussi offerts pour répondre aux besoins des voyageurs et des résidents.

Vers le début des années 1820, Jean-Hilaire Lebel, aussi appelé Joseph Lebel et Joseph Bell, quitte Rivière-du-Loup et s'installe dans le canton de Hull. Il fait construire sa maison vers 1824 sur le futur chemin d'Aylmer, mais il n'en devient propriétaire qu'en 1835. Cette résidence reprend le volume rectangulaire et le toit à deux versants propres à l'habitation québécoise traditionnelle tout en intégrant une composition symétrique et un décor épuré inspirés du néoclassicisme. Lebel est l'un des premiers marguilliers à s'engager dans la fondation de la paroisse Saint-Paul à Aylmer, érigée canoniquement en 1840. De plus, jusqu'à la construction de l'église en 1842, il met ponctuellement sa maison à la disposition des fidèles pour les offices religieux de la communauté catholique romaine. À partir de 1828, les offices y sont célébrés par un prêtre de Saint-Sulpice agissant à titre de missionnaire itinérant dans le canton de Hull.

Vers 1849, l'ancien chemin Britannia est désigné sous le nom de chemin d'Aylmer. Il est principalement occupé par des agriculteurs, dont Joseph Lebel, ainsi que par des marchands et des industriels prospères vivant de l'exploitation du bois. Au XIXe siècle, le chemin d'Aylmer jouit d'une réputation enviable, notamment grâce aux citoyens aisés ou fortunés qui y résident. Toutefois, l'apparition du chemin de fer au tournant du XXe siècle entraîne la disparition progressive des bateaux à vapeur et, conséquemment, le déclin de la fonction commerciale du chemin d'Aylmer.

Au fil des ans, la maison Joseph-Lebel connaît plusieurs propriétaires. Une annexe est construite en retour d'équerre et prolonge la maison vers l'arrière. En 1975, la résidence fait l'objet de restaurations majeures supervisées par Patrimoine Canada et accueille par la suite un restaurant. En 1978, un incendie ravage le bâtiment et n'épargne que les murs extérieurs. En 1985, la maison Joseph-Lebel retrouve la plupart de ses éléments d'origine. Les propriétaires reçoivent en 1990 la mention de la meilleure restauration résidentielle à l'occasion de la remise du Prix du patrimoine municipal.

La maison Joseph-Lebel est citée en 1997.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 370, chemin d'Aylmer

Lieux-dits :

  • Aylmer

Latitude :

  • 45° 23' 46.0"

Longitude :

  • -75° 49' 20.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Gatineau Canton de Hull Rang 1 188-468-2-1
18B-468-2 du rang 1ou188-468-2-1

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ALDRED, Diane. Aylmer Québec. Its Heritage / Aylmer Québec. Son patrimoine. Aylmer, Association de Patrimoine d'Aylmer, 1977. 228 p.
  • Association du patrimoine d'Aylmer. Étude sur les bâtiments patrimoniaux d'Aylmer. Aylmer, Association du patrimoine d'Aylmer, 1998. s.p.
  • GAFFIELD, Chad et al. Histoire de l'Outaouais. Histoire des régions. Québec, IQRC, 1994. 876 p.
  • Pluram Inc. Préservation et mise en valeur des sites d'intérêt historique. Ville d'Aylmer. Inventaire et analyse du paysage architectural. Aylmer, Ville d'Aylmer, 1985. 92 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013