Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Bijouterie Drainville

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Valcourt

Date :

  • 1924 (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Commerces de vente au détail)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

La bijouterie Drainville est un édifice commercial érigé en 1924. Le bâtiment, de plan rectangulaire à un étage, est coiffé d'un toit à deux versants droits. Il est paré d'une fausse façade rectangulaire de type « boomtown » terminée par une corniche à consoles. De grandes vitrines commerciales sont aménagées au rez-de-chaussée. La bijouterie Drainville est située en bordure de la voie publique, dans le secteur commercial de la ville de Valcourt.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Valcourt) 2003-04-07
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La bijouterie Drainville présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. L'édifice est un exemple représentatif d'un type d'architecture vernaculaire industrielle très répandu dans les quartiers ouvriers et commerciaux québécois de la première moitié du XXe siècle. À la fin du XIXe siècle, l'architecture s'industrialise avec l'arrivée sur le marché de matériaux et d'éléments préfabriqués qui réduisent les coûts de construction. La parution de nombreux catalogues de plans contribue à la diffusion des modèles architecturaux. Cette standardisation des modèles et des matériaux entraîne l'apparition d'édifices très typés, faciles à construire à faibles coûts. Parmi ceux-ci figure le type « boomtown », nommé en référence aux bâtiments des villes champignons du tournant du XXe siècle. Ce modèle connaît une grande popularité, particulièrement dans l'architecture commerciale. La bijouterie Drainville, construite en 1934, est représentative de l'architecture vernaculaire industrielle notamment par son volume simple, son parement en planche posée à clins et son ornementation sobre. Sa fausse façade rectangulaire, terminée par une corniche à consoles, est caractéristique du modèle « boomtown ». En outre, les grandes vitrines aménagées au rez-de-chaussée démontrent la fonction commerciale du bâtiment.

La bijouterie présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant surson association avec la famille Drainville. Les premiers membres de la famille Drainville s'installent dans la région de Valcourt dès le milieu du XIXe siècle. Hervey Drainville (1889-1965), orfèvre, fait construire cet édifice en 1924 pour y établir sa bijouterie. Il y pratique son métier jusqu'à sa retraite, en 1954. Son neveu Denis Drainville (1931-1999) prend alors la relève. La bijouterie ferme ses portes en 1999, à la suite du décès de Denis. Cet édifice est donc étroitement lié aux Drainville. Plusieurs membres de cette famille souche ont contribué au développement économique de la ville de Valcourt.

Source : Ville de Valcourt, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la bijouterie Drainville liés à ses valeur architecturale et historique comprennent, notamment :
- sa situation en bordure de la voie publique, dans un secteur commercial et institutionnel;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de un étage ainsi que le toit à deux versants droits;
- la fausse façade rectangulaire, terminée par une corniche à consoles jumelées;
- les matériaux, dont les fondations en béton et le parement en planche horizontale posée à clins;
- les ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires à guillotine et à grands carreaux, les petites fenêtres rectangulaires, les vitrines commerciales et la porte à panneaux surmontée d'une imposte;
- l'ornementation, dont les caissons en façade, les planches cornières et les planches de rives;
- la galerie protégée par un avant-toit à croupes;
- la souche de cheminée en brique.

Haut de la page

Informations historiques

La bijouterie Drainville est construite en 1924 pour l'orfèvre Hervey Drainville (1889-1965). Elle constitue un exemple représentatif de l'architecture vernaculaire industrielle très répandue dans les quartiers ouvriers et commerciaux de la première moitié du XXe siècle au Québec. À la fin du XIXe siècle, l'architecture s'industrialise, avec l'arrivée sur le marché de matériaux et d'éléments préfabriqués qui réduisent les coûts de construction. La parution de nombreux catalogues de plans contribue à la diffusion des modèles architecturaux. Cette standardisation des modèles et des matériaux entraîne l'apparition d'édifices très typés. Parmi ceux-ci figure le type « boomtown », nommé en référence à l'architecture des villes champignons du tournant du XXe siècle. Ce style connaît une grande popularité, particulièrement dans l'architecture commerciale.

La bijouterie Drainville est associée à la famille Drainville, dont les premiers membres s'installent dans la région de Valcourt dès le milieu du XIXe siècle. Hervey Drainville fait construire sa bijouterie en 1924. Il y pratique son métier d'orfèvre jusqu'à sa retraite, en 1954. Son neveu Denis Drainville (1931-1999) prend alors la relève. L'entreprise ferme ses portes en 1999, au moment du décès de Denis. Vers 2000, l'édifice est recyclé pour héberger l'Espace culturel Drainville. Des expositions et des spectacles y sont présentés.

La bijouterie Drainville est citée en 2003.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Le Val-Saint-François

Municipalité :

  • Valcourt

Adresse :

  • 980, rue Saint-Joseph

Latitude :

  • 45° 29' 41.0"

Longitude :

  • -72° 18' 54.4"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 824 016

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013