Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison du Docteur-Joseph-Arthur-Noé-Chabot

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison du Docteur J.-A.-N. Chabot

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Sainte-Claire

Date :

  • 1925 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)
  • Services et institutions (Cabinets de professionnels libéraux)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

La maison du Docteur-Joseph-Arthur-Noé-Chabot est une résidence bourgeoise bâtie en 1925. Cette imposante demeure en brique de plan carré, à deux étages et demi, est coiffée d'un toit en pavillon. La façade comporte un avant-corps surmonté d'un fronton interrompu et une galerie de pleine largeur. Une annexe, ayant servi d'écurie et de garage, est implantée en retour d'équerre derrière le corps de bâtiment principal. La maison du Docteur-Joseph-Arthur-Noé-Chabot est située à proximité d'autres habitations anciennes, en bordure d'une artère du noyau villageois de la municipalité de Sainte-Claire.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Sainte-Claire) 1999-05-03
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec Joseph-Arthur-Noé Chabot (1874-1972). Ce docteur est un personnage important dans le domaine de la médecine de campagne au Québec au début du XXe siècle. Diplômé en médecine de l'Université Laval en 1898, il devient par la suite le premier interne de l'Hôtel-Dieu de Québec. Il amorce ensuite en 1900 sa pratique médicale dans son village natal, Sainte-Claire. Cette pratique dure jusqu'en 1972, année de son décès. Sa maison, construite en 1925, lui sert de résidence familiale en plus de faire office de cabinet où il reçoit ses patients. Comme médecin en milieu rural, il doit faire face à de nombreux défis, tel le manque de ressources matérielles. De plus, il doit parcourir de longues distances, tantôt à cheval, tantôt en carriole, en traîneau ou en boghei pour soigner les malades. À la fois médecin, pharmacien, chirurgien et dentiste, il est notamment reconnu pour son habileté dans les petites chirurgies. Il réalise aussi un nombre impressionnant d'accouchements (entre 7000 et 8000) durant sa longue carrière. L'implication du docteur Chabot au sein du village de Sainte-Claire dépasse le domaine de la médecine. Très engagé socialement, il devient, en 1912, le président fondateur du conseil d'administration de la Caisse populaire de Sainte-Claire. Il y siège pendant 50 ans. L'aménagement de la place J.-A.-N.-Chabot au coeur du village témoigne d'ailleurs de l'importance du personnage au sein de l'histoire locale. La maison du Docteur-Joseph-Arthur-Noé-Chabot est habitée par les Chabot sans discontinuité jusqu'en 1991. Elle loge aujourd'hui un centre d'interprétation qui relate notamment l'histoire de la médecine de campagne au Québec.

La maison du Docteur-Joseph-Arthur-Noé-Chabot présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cette résidence cossue s'inspire d'un modèle résidentiel répandu à cette époque, soit la maison cubique. Communément appelé « Four Square House », ce type architectural provient des États-Unis. Il est répandu sur tout le territoire québécois, dès la fin du XIXe siècle, et ce, jusqu'au milieu du XXe siècle. La maison du Docteur-Joseph-Arthur-Noé-Chabot est caractéristique de ce type notamment par son volume cubique de deux étages et demi, sa galerie couverte sur toute la largeur de la façade et son parement en brique. Le bâtiment présente également quelques caractéristiques architecturales propres à l'époque victorienne, notamment l'avant-corps coiffé d'un fronton interrompu en façade et divers éléments décoratifs comme le fronton interrompu de la galerie et la corniche ornementée. La valeur architecturale de la maison du Docteur-Joseph-Arthur-Noé-Chabot repose en outre sur le renom de son concepteur. Le bâtiment est conçu en 1925 par l'architecte Joseph-Pierre Ouellet (1872-1959), architecte officiel du diocèse de Québec. Son oeuvre est colossal. Il est constituée d'une cinquantaine d'églises, d'édifices conventuels et civils et de quelques résidences privées. En 1905, il est nommé président de l'Association des architectes de la province de Québec (A.A.P.Q.) et il est, en 1915, membre fondateur de l'Institut royal des architectes du Canada (I.R.A.C.). La maison de Sainte-Claire est un exemple intéressant de sa production résidentielle.

Source : Municipalité de Sainte-Claire, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison du Docteur-Joseph-Arthur-Noé-Chabot liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- les initiales du docteur sur le fronton de la galerie;
- son volume, dont le corps de logis principal de plan carré, l'annexe arrière de plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et demi, l'avant-corps en façade, le toit en pavillon;
- ses matériaux, dont le parement en brique, la couverture en tôle à la canadienne, les éléments en bois (ouvertures, détails ornementaux);
- ses ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires à grands carreaux surmontées d'une imposte, les fenêtres à meneaux multiples en façade, la fenêtre à arc surbaissé du pignon de l'avant-corps, les portes à vitrage surmontées d'une imposte et la lucarne à fronton;
- son ornementation, dont le fronton interrompu de la galerie, la corniche ornementée de la toiture et de la galerie, les plates-bandes en brique, les balustres tournés du garde-corps, le bandeau en brique marquant le passage entre le rez-de-chaussée et l'étage, les chaînes d'angle décoratives en brique, le mât couronnant l'avant-corps, la crête faîtière et les pignons latéraux;
- la galerie couverte de pleine largeur en façade.

Haut de la page

Informations historiques

La maison est construite en 1925 au coeur du village de Sainte-Claire. Elle sert à la fois de résidence familiale pour son propriétaire, le docteur Joseph-Arthur-Noé Chabot (1874-1972), en plus d'abriter son cabinet. Les plans de cette résidence sont conçus par l'architecte Joseph-Pierre Ouellet (1872-1959), architecte officiel du diocèse de Québec.

Le docteur Chabot est un personnage important de l'histoire de Sainte-Claire. Sa pratique en tant que médecin de campagne est impressionnante. De 1900 à 1972, il exerce la médecine en milieu rural et devient tour à tour chirurgien, obstétricien, dentiste et pharmacien. À l'exemple des autres médecins de campagne de l'époque, il parcourt des distances importantes. Il voyage tantôt à cheval, tantôt en carriole, en traîneau ou en boghei pour soigner les malades. Il est notamment reconnu pour son habileté dans les petites chirurgies et le nombre impressionnant d'accouchements qu'il a réalisés (entre 7000 et 8000). L'implication du docteur Chabot au sein du village de Sainte-Claire dépasse le domaine de la médecine. Très engagé socialement, il devient, en 1912, le président fondateur du conseil d'administration de la Caisse populaire de Sainte-Claire. Il y siège pendant 50 ans.

Cette demeure cossue située au coeur du village de Sainte-Claire est habitée par les Chabot de 1925 à 1991, sans interruption. Puis elle demeure fermée, mais entretenue jusqu'en 1999.

La maison du Docteur-Joseph-Arthur-Noé-Chabot est citée en 1999. La Société du Patrimoine de Sainte-Claire l'acquiert le 9 février 2000. Elle décide d'en faire le premier lieu de conservation et de mise en valeur du patrimoine de la municipalité. Ce centre d'interprétation relate l'histoire locale, celle de la médecine au Québec en milieu rural de même que celle d'une famille bourgeoise au début du XXe siècle. La restauration de ce lieu patrimonial permet notamment de mettre en valeur le mobilier et les nombreux instruments de travail d'origine du docteur Chabot.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Bellechasse

Municipalité :

  • Sainte-Claire

Adresse :

  • 108, rue Principale

Latitude :

46° 35' 54.5"

Longitude :

-70° 52' 8.1"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Dorchester Paroisse de Sainte-Claire Absent 234-1
235-1

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BLOËDT, Alain et Louise MERCIER. « La maison du Dr Chabot. Un certain goût du passé ». Continuité. No 93 (2002), p. 52-54.
  • DE BLOIS, Yvan. 175e anniversaire de Sainte-Claire, 1824-1999. Sainte-Claire (Québec), 1999. 72 p.
  • FILTEAU, Pierre, Luc NOPPEN et Claude THIBAULT. La fin d'une époque. Joseph-Pierre Ouellet, architecte. Série Architecture. Québec, Ministère des Affaires Culturelles, 1973. 139 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013