Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Louis-Bertrand

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

Municipalité :

  • L'Isle-Verte

Date :

  • 1853 (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Magasins généraux)
  • Fonction résidentielle (Villas et maisons bourgeoises (domaine))
  • Services et institutions (Bureaux de poste)
  • Services et institutions (Cabinets de professionnels libéraux)

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (2)

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

La maison Louis-Bertrand, est une imposante demeure bourgeoise construite en 1853. Elle présente un plan rectangulaire à quatre niveaux et est coiffée d'une toiture à deux versants recourbés. La résidence se situe dans la municipalité de L'Isle-Verte au coeur de l'ancien noyau villageois.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La désignation inclut son décor intérieur. La maison Louis-Bertrand abrite des objets patrimoniaux classés.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2001-06-18
 
Désignation (Canada) Lieu historique national du Canada Commission des lieux et monuments historiques du Canada 1999-01-01
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Louis-Bertrand présente un intérêt patrimonial pour ses valeurs ethnologique et historique. La demeure illustre - par son architecture soignée, par son ornementation intérieure ainsi que par l'exceptionnelle richesse des objets qu'elle renferme, notamment le mobilier d'origine - les habitudes de vie d'une famille bourgeoise vivant en milieu rural au XIXe siècle. De manière générale, la bourgeoisie rurale emprunte son mode de vie à la bourgeoisie des villes. La cuisine, à titre d'exemple, se situe au rez-de-chaussée, alors que la salle à manger se trouve à l'étage au-dessus, comme dans les maisons cossues de la haute-ville de Québec. La maison Louis-Bertrand constitue une précieuse source de renseignements en ce qui a trait, notamment, aux relations familiales, aux loisirs et au statut social de ses occupants. Il s'agit d'un exemple rarissime de demeure de cette époque à avoir conservé intégralement son intérieur bourgeois.

La maison Louis-Bertrand présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale liée à l'intégrité de son architecture et de sa décoration intérieure d'inspiration néoclassique. La demeure, bâtie en 1853, adopte le plan et les volumes d'une maison traditionnelle québécoise. Elle comporte des influences stylistiques - néoclassicisme et pittoresque - qui évoquent le statut social de ses habitants au XIXe siècle. Ces influences s'observent principalement dans la symétrie des élévations, dans l'ordonnance régulière des ouvertures, dans la galerie et dans l'ornementation. L'utilisation d'un parement de bois imitant la pierre de taille illustre le désir de la bourgeoisie rurale d'imiter la bourgeoisie des villes. À l'intérieur, les pièces conservent leur décoration sobre.

La maison Louis-Bertrand présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique découlant de son association avec Louis Bertrand, qui a marqué le développement économique et social de la région. Louis Bertrand, qui fait ériger la propriété, s'installe à L'Isle-Verte en 1811. Il exploite, à bail, la seigneurie de L'Isle-Verte (1811-1849) avant d'en devenir propriétaire (1849-1854). Il s'illustre avant tout comme marchand de bois, en association avec William Price et Henry Caldwell. Il occupe successivement les fonctions de marchand, de maître de poste, de maire de L'Isle-Verte et de député du comté de Rimouski.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Louis-Bertrand liés à ses valeurs historique, ethnologique et architecturale comprennent, notamment :
- la situation en bordure de la rue, au coeur du noyau villageois;
- les caractéristiques spécifiques à la maison traditionnelle québécoise, soit un corps de logis surhaussé de plan rectangulaire à quatre niveaux, une charpente de bois ainsi qu'une toiture à deux versants recourbés aux larmiers débordants;
- les caractéristiques spécifiques à l'influence néoclassique et pittoresque, soit la symétrie et l'ordonnance régulière des ouvertures, un revêtement de bois qui imite la pierre de taille à l'extérieur, un portail monumental qui souligne l'entrée principale ainsi qu'une galerie pleine largeur avec balustrade à losanges ceinturant l'édifice;
- les ouvertures, notamment les lucarnes sur les versants avant et arrière de la toiture ainsi que les fenêtres à battants à petits carreaux;
- des chambranles avec entablement (en façade) autour des ouvertures;
- deux cheminées disposées aux extrémités de la toiture;
- des éléments de l'intérieur comprenant, notamment, des moulures, des cimaises, des médaillons de plafond, des tapis, des plafonds à caissons, des frontons au-dessus des portes, des placards intégrés et de la quincaillerie.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Louis-Bertrand tient son nom actuel du propriétaire-constructeur. Louis Bertrand s'installe à L'Isle-Verte en 1811 et y exploite à bail la seigneurie de 1819 à 1849. Il acquiert ensuite des parts dans la seigneurie, dont il jouit jusqu'à l'abolition du régime seigneurial en 1854.

Sa première résidence ayant été détruite par les flammes à deux reprises (1843 et 1853), il se fait construire une nouvelle demeure sur l'emplacement actuel en 1853. Elle subit très peu de modifications par la suite. À la mort de Louis Bertrand (1871), un bureau de notaire est aménagé au niveau inférieur, qui abritait précédemment un magasin général et un bureau de poste. Le sous-sol est modifié afin d'être utilisé à des fins d'habitation après 1914. Le bâtiment est demeuré entre les mains de la famille Bertrand-Michaud jusqu'à ce jour.

La maison Louis-Bertrand est classée en 2001.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

MRC :

  • Rivière-du-Loup

Municipalité :

  • L'Isle-Verte

Adresse :

  • 168, rue Saint-Jean-Baptiste

Latitude :

48° 0' 49.0"

Longitude :

-69° 20' 16.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Témiscouata Inconnue Absent 182ptie
184ptie
185ptie

Code Borden

DaEi-20      

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • BÉRUBÉ, Anne. Rapport d'inventaire. La maison Louis-Bertrand, L'Isle-Verte. Rimouski, Ministère de la Culture, 1993. 16 p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • CORMIER, Claude, Lucie K. MORISSET et Luc NOPPEN. Le monument du grand coup d'eau : Esquisse d'aménagement du parc du Bassin. Chicoutimi, Service d' urbanisme, 1996. 86 p.
  • DESMEULES, Claire. Maison Louis-Bertrand. Évaluation qualitative des biens mobiliers, du décor et des fonctions d'origine des pièces. Rimouski, Ministère de la Culture, 1993. 46 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013