Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Houston

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Danville

Date :

  • 1885 (Construction)

Usage :

  • Fonction industrielle, transformation de matières végétales et animales (Fours à pain et boulangeries)
  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

La maison Houston est un édifice commercial et résidentiel construit en 1885. Le bâtiment en brique rouge, de plan rectangulaire à deux étages et demi, est coiffé d'un toit à deux versants droits. La façade est aménagée dans l'un des murs pignons. Deux cheminées sont disposées aux extrémités du faîte. La maison Houston est située en bordure d'une place publique importante, dans le noyau villageois de la municipalité de Danville.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Danville) 1998-10-13
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Houston présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le bâtiment évoque la prospérité qui marque la ville de Danville dans le dernier quart du XIXe siècle. Le territoire de Danville est colonisé dès 1801. À la fin du siècle, Danville connaît un essor économique important. Elle est alors un centre d'affaires régional, mais un incendie détruit le centre de la ville en 1882. La maison Houston est construite par le boulanger James Houston en 1885. Le dernier quart du XIXe siècle est une période de construction intense pendant laquelle sont implantés la plupart des commerces importants autour du carré de Danville. La maison Houston est à l'origine une boulangerie et fait face à la place publique. L'édifice se trouve alors au coeur du noyau commercial et institutionnel de la ville, à proximité de la banque de Commerce, de l'hôtel de ville et de Trinity United Church, tous situés autour du carré. Au XXe siècle, Danville perd de l'importance en raison du développement des activités minières dans la ville voisine d'Asbestos.

La maison Houston présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment se démarque par la qualité de son architecture vernaculaire. L'architecture vernaculaire est propre à une région. Elle est réalisée à partir de ressources locales et perpétue des modes de construction traditionnels. La maison Houston fait partie d'un type de bâtiment très répandu ayant pour caractéristiques principales un plan rectangulaire, un volume étroit et profond ainsi qu'une façade principale aménagée dans un mur pignon. Le rez-de-chaussée abrite des fonctions commerciales, comme l'indiquent notamment les grandes vitrines de la façade principale. Les étages servent à des fins résidentielles. La maison Houston est construite avec de la brique rouge provenant d'une manufacture locale, comme plusieurs édifices du centre de la ville de Danville. La plupart des ornements de l'édifice sont réalisés avec de la brique; certaines sont coupées et disposées en relief pour créer des chaînes d'angle, des bandeaux, des motifs cruciformes et des arcs au-dessus des fenêtres. Le toit à deux versants est couvert d'ardoise. Plusieurs bâtiments de Danville comportent des caractéristiques similaires à la maison Houston.

La maison Houston présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. Le bâtiment est situé sur l'une des artères de la ville, soit la rue Daniel-Johnson. Cette voie mène, au XIXe siècle, à une scierie, à un moulin à farine et à une usine à carder la laine, témoignant du statut important de Danville à l'époque. La maison Houston fait également face au carré de Danville. Celui-ci est une place publique formée par un élargissement pratique et esthétique de l'ancien chemin Craig. Ce chemin est ouvert en 1811 pour relier la ville de Québec à la Nouvelle-Angleterre. Il est une voie de colonisation importante. La place publique constitue le noyau institutionnel et commercial de Danville au tournant du XXe siècle. Elle est un lieu ouvert et central où se tiennent les marchés publics et les foires agricoles. La maison Houston bénéficie d'une visibilité et d'une accessibilité qui la met en valeur.

Source : Municipalité de Danville, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Houston liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et demi, le toit à deux versants droits;
- les matériaux, dont la maçonnerie en brique rouge (élévations et ornementation), la couverture en ardoise, le bois des ouvertures, les fondations en pierre;
- les ouvertures, dont les larges vitrines de part et d'autre de l'entrée principale au rez-de-chaussée, la porte d'entrée principale en retrait par rapport à la façade, la fenêtre cintrée du pignon en façade, la fenestration irrégulière des façades latérales et arrière;
- l'ornementation, dont les chaînes d'angle, le bandeau marquant le passage entre le deuxième étage et les combles en façade, les motifs cruciformes du pignon, les arcs au-dessus des fenêtres;
- sa situation en bordure de la rue Daniel-Johnson;
- sa localisation face au carré de Danville, constituant le noyau historique de Danville.

Haut de la page

Informations historiques

Un grand incendie ravage le centre-ville de Danville en 1882. La maison Houston y est construite par le boulanger James Houston en 1885. L'édifice, à l'origine une boulangerie, est localisé sur une artère qui conduit à plusieurs industries de la ville. La boulangerie fait également face au carré de Danville. Celui-ci est un lieu ouvert et central où se tiennent les marchés publics et les foires agricoles. La période suivant le grand incendie de 1882 en est une de construction intense et de prospérité pour la ville de Danville. Elle est alors reconnue comme centre d'affaires régional. La plupart des commerces importants se situent autour de la place publique, qui constitue aujourd'hui le centre historique de la ville.

La maison Houston se démarque par la qualité de son architecture vernaculaire. Le bâtiment comporte une maçonnerie et des ornements en brique rouge provenant d'une briqueterie locale et un volume simple. Ce dernier montre clairement sa fonction mixte, soit résidentielle à l'étage et commerciale au rez-de-chaussée. Ses matériaux et ses ornements sont également communs à d'autres résidences et édifices de Danville. Aussi la maison Houston est-elle un bon exemple du savoir-faire et des ressources du milieu.

Des années 1930 aux années 1950, la maison Houston est un restaurant qui compte parmi sa clientèle Mack Sennett (1880-1960), célèbre cinéaste d'Hollywood natif de Danville. L'édifice occupe ensuite la fonction de maison de chambres, et un café se trouve au rez-de-chaussée. Dans les années 1990, l'Association pour la mise en valeur du patrimoine de Danville acquiert le bâtiment et le restaure.

La maison Houston est citée en 1998. Elle accueille aujourd'hui un marché où sont vendus des produits agricoles régionaux.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Les Sources

Municipalité :

  • Danville

Adresse :

  • 4, rue Daniel-Johnson
  • 6, rue Daniel-Johnson

Latitude :

  • 45° 47' 4.0"

Longitude :

  • -72° 0' 53.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Richmond Village de Danville Absent 81-1

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • s.a. Danville, 125 ans, 1867-1992. Sherbrooke, Louis Bilodeau & fils éditeurs, 1992. s.p.
  • s.a. Sur les pas de l'histoire, Les circuits découvertes patrimoniales. Danville, Rues Principales , s.d. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013