Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

962, carré De Tracy Est

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Bâtiment Carré de Tracy Est

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • vers 1870 – vers 1900 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Inventaires associés (1)

Carte

Description

La maison sise au 962, carré De Tracy Est est une maison de ferme construite vers 1872. Ce bâtiment en bois composé de deux volumes rectangulaires comporte deux étages couverts de toits mansardés à deux eaux. La résidence du 962, carré De Tracy Est est située dans un environnement résidentiel de l'arrondissement municipal de Charlesbourg de la ville de Québec.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Québec) 2000-08-08

Statuts antérieurs

  • Citation, 1994-08-02
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison sise au 962, carré De Tracy Est présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle est un bon exemple de l'évolution de la demeure québécoise en milieu rural. Pendant le XVIIIe siècle, l'architecture domestique s'adapte aux conditions régionales. Construites sur des fondations en pierre, certaines maisons en bois s'élèvent au-dessus du niveau du sol, ce qui permet d'aménager une cave à légumes dans le soubassement. Les conditions de vie s'améliorant, certaines sont agrandies par l'ajout d'une annexe pouvant servir de cuisine d'été ou d'atelier. Pendant les dernières décennies du XIXe siècle, l'apparition du toit mansardé, inspiré de l'architecture Second Empire, offre une alternative économique au problème de logement en permettant d'augmenter l'espace habitable sous les combles. Comportant deux volumes coiffés de toits mansardés, la maison du 962, carré De Tracy Est est représentative de l'évolution de l'architecture domestique au Québec.

La maison sise au 962, carré De Tracy Est présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Implantée en milieu rural, elle témoigne du mode de vie de l'habitant qui construit sa maison et ses bâtiments agricoles face au sud, de manière à profiter d'un ensoleillement maximum, sans souci d'aligner la demeure en fonction de la voie publique. La demeure située au 962, carré De Tracy Est présente ainsi un pignon sur la voie principale et est représentative de la maison rurale du XIXe siècle.

Source : Ville de Québec, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison sise au 962, carré De Tracy Est liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume, dont le corps principal et l'annexe, le plan rectangulaire, les deux étages posés sur un soubassement peu élevé, les toits mansardés distincts;
- les matériaux, dont le revêtement en bardeaux de bois sur les quatre façades et le revêtement en tôle à la canadienne sur les toitures;
- les lucarnes à pignon;
- les boiseries ornementales, dont les planches cornières, les chambranles des ouvertures, les garde-corps à barreaux assemblés par groupes de trois et les aisseliers;
- son implantation présentant un pignon sur la voie principale dans un environnement résidentiel de l'arrondissement municipal de Charlesbourg de la ville de Québec.

Haut de la page

Informations historiques

La maison sise au 962, carré de Tracy Est est construite vers 1872 et serait vraisemblablement le résultat de diverses transformations. Initialement, l'habitation d'un étage et demi posée sur un soubassement de faible hauteur et coiffée d'un toit à deux versants comporte trois travées. Elle est par la suite prolongée d'une annexe plus profonde que le corps principal, couverte d'un toit mansardé. Cette annexe comporte deux parties : l'une utilisée comme cuisine d'été, mitoyenne au corps principal, l'autre servant de hangar. Le corps principal est ensuite prolongé vers l'arrière, suivant la profondeur de l'annexe, et complété d'un étage mansardé. Le plan du corps principal se trouve ainsi plus profond que celui de l'annexe, ce qui explique l'asymétrie des terrassons de la toiture devant compenser la différence de profondeur. Ainsi, cette résidence résulterait de l'agrandissement d'une habitation plus ancienne.

Une photographie montre la maison à la fin des années 1960. Les volumes des toitures sont distincts en façade. L'avant-toit couvrant la galerie se découpe sous les larmiers de chaque partie. En 1977, la partie de l'annexe servant de hangar est démolie, ne laissant que celle occupée par la cuisine d'été.

La maison est citée en 1994. Cette même année, le bâtiment est restauré.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Inventaire patrimonial de l'arrondissement de Charlesbourg de la ville de Québec, à l'extérieur du site patrimonial déclaré de Charlesbourg (2018)
    Ville de Québec


  • La maison Potvin-Bédard, implantée au 962, carré De Tracy Est, possède une valeur patrimoniale supérieure qui repose surtout sur son ancienneté, son intérêt architectural, la conservation de la plupart de composantes traditionnelles ainsi que sa position.

    La maison possède une valeur d'âge supérieure. Elle est citée immeuble patrimonial par la Ville de Charlesbourg en 1994. Cette demeure a probablement été érigée à la fin du 19e siècle, estimation qui repose sur son modèle architectural, la maison à mansarde plus particulièrement entre 1870 et 1900. En 1854, le cordonnier Michel Potvin hérite de la propriété. Selon les recherches historiques, l'hypothèse la plus probable serait que la petite maison de 1802 que l'on retrouvait alors sur le site aurait été agrandie, ou fortement modifiée, entre 1870 et 1900. La plus petite partie de la maison aurait pu servi d'atelier de cordonnerie.

    La maison présente une valeur d'architecturale supérieure en raison de sa forte représentativité par rapport à la maison à mansarde. Dérivée du style Second Empire, la maison à mansarde retient de ce courant l'utilisation d'une toiture mansardée, c'est-à-dire qu'elle est formée d'un terrasson dans la partie supérieure et d'un brisis dans la partie inférieure. De plan carré ou rectangulaire, doté d'une toiture à deux ou quatre versants, ce type de maison demeure très populaire au Québec, car elle offre plus d'espace habitable à l'étage que les maisons avec toiture à deux versants droits ou courbés.
    La maison possède une bonne valeur d'usage. Cette ancienne maison de ferme conserve depuis son origine un usage résidentiel. Toutefois, ses bâtiments secondaires ont disparu, dont l'écurie en 1970.

    La maison présente une valeur d'authenticité supérieure en raison de la conservation de la plupart de ses composantes traditionnelles malgré les quelques interventions qui ont modifié son état d'origine. La toiture de la maison est assez particulière. En effet, lorsqu'on se place devant la façade latérale ouest, le profil de la toiture n'est pas symétrique. Le brisis de la façade principale semble avoir été avancé de quelques pieds, modifiant ainsi la pente du terrasson. En regardant du côté est, on remarque que la toiture originelle devait correspondre au toit du volume annexe qui a un corps de logis plus étroit. Ceci laisse croire que le carré de la maison et le volume annexe actuel était à l'origine qu'un seul et même volume rectangulaire et que la partie ouest de la maison a été agrandie vers l'avant ultérieurement. Les ouvertures de la façade principale de la maison ne sont pas symétriques. Les fenêtres, quant à elles, ont été remplacées par des fenêtres à manivelle en PVC imitant les anciens modèles en bois à battants à grands carreaux. Parmi les éléments anciens ou traditionnels qui ont été conservés, on remarque la porte en bois de l'entrée principale, le revêtement de la toiture en tôle à la canadienne peinte en rouge, les galeries couvertes, ornées d'aisseliers et de barreaux regroupés trois par trois. Le revêtement de bardeau d'amiante-ciment de la façade ouest a été enlevé en 1996 pour retrouver l'ancien revêtement traditionnel de bardeau de cèdre, toutes les autres façades sont aussi en bardeau de cèdre. Les planches cornières et les encadrements autour des ouvertures ont été refaits dans le respect de la tradition.

    La maison possède une valeur de position supérieure. Bien que son paysage rural ait bien changé, elle est érigée en bordure du carré De Tracy Est, artère ouverte vers 1666, au coin de la rue Potvin, nommée en l'honneur de la famille Potvin qui a détenu les terres dans ce secteur depuis le 18e siècle, dans le secteur de Bourg-Royal. Son implantation, façade principale plein sud, est évocatrice de son ancienneté et explique sa position particulière par rapport à ses voisines. La maison est entourée de verdure, surtout à l'avant où de grands arbres parsèment la propriété et une haie sépare le terrain de la rue Potvin.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Capitale-Nationale

    MRC :

    • Québec

    Municipalité :

    • Québec

    Arrondissement municipal :

    • Charlesbourg

    Adresse :

    • 962, carré De Tracy Est

    Latitude :

    • 46° 53' 4.3"

    Longitude :

    • -71° 14' 54.2"

    Désignation cadastrale

    Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
    Québec Paroisse de Charlesbourg Absent 4701

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • Patri-Arch. Patrimoine de l'arrondissement historique de Charlesbourg. Charlesbourg, Ville de Charlesbourg, Gestion du territoire, 1999. 105 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013