Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Sacristie de la Première-Chapelle

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • La Sacristie-de-la-Première-Chapelle
  • Sacristie de la première chapelle

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Saint-Éphrem-de-Beauce

Date :

  • 1866 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

La sacristie de la Première-Chapelle est un édifice religieux érigé en 1866 et reconstruit en 1982. Le bâtiment en planches verticales présente un plan rectangulaire de petite dimension et une élévation d'un étage. Il est surmonté d'un toit à deux versants à larmiers retroussés couvert de bardeaux de bois. Situé en retrait de la voie publique, sur un terrain au relief peu accusé, l'édifice s'élève à proximité de l'église paroissiale et de sa sacristie, du presbytère, du monument au Sacré-Coeur, du premier cimetière et du cimetière actuel, au coeur du noyau institutionnel de la municipalité de Saint-Éphrem-de-Beauce.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Éphrem-de-Beauce) 1991-08-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La sacristie de la Première-Chapelle présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Elle témoigne des origines de la municipalité. La colonisation du canton de Tring, ouvert en 1804, ne commence que durant la décennie 1840-1850. Une première chapelle est construite en 1855 pour la population majoritairement catholique et francophone de l'endroit. En 1866, la paroisse de Saint-Éphrem est érigée canoniquement et civilement. La sacristie de la Première-Chapelle est aussitôt bâtie et elle sert probablement de résidence temporaire au premier curé, l'abbé Pierre-Hubert Beaudet (1836-1888). Par la suite, la sacristie devient plutôt lieu de culte en semaine et lieu de rencontre, notamment pour les marguilliers. Plusieurs décisions importantes dans l'histoire du développement de la communauté sont prises dans la sacristie, entre autres celle de remplacer le lieu de culte devenu trop exigu par une nouvelle église, en 1874. À la suite de la bénédiction du nouvel édifice en 1884, la première chapelle et sa sacristie sont vendues. Menacée de démolition en 1974, cette dernière est conservée en pièces détachées, jusqu'à sa reconstruction sur le terrain de la fabrique, à proximité de son emplacement d'origine, en 1982. La sacristie de la Première-Chapelle est l'un des plus anciens édifices subsistant à Saint-Éphrem et elle rappelle le développement de la municipalité dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

La sacristie de la Première-Chapelle présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale reposant sur sa représentativité comme édifice vernaculaire. L'architecture dite vernaculaire est celle qui est propre à une région, qui est réalisée à partir des ressources locales disponibles et qui perpétue les modes de construction traditionnels. La sacristie est représentative de l'architecture vernaculaire québécoise du milieu du XIXe siècle par son carré modeste, ses murs en planches verticales, son toit à deux versants à larmiers retroussés couverts de bardeaux de bois ainsi que par ses fenêtres rectangulaires à battants et à grands carreaux. La sacristie rappelle donc les modes de construction employés en milieu rural.

Source : Municipalité de Saint-Éphrem-de-Beauce, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la sacristie de la Première-Chapelle liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son implantation en retrait de la voie publique, sur un terrain au relief peu accusé;
- sa situation à proximité de l'église paroissiale et de sa sacristie, du presbytère, du monument au Sacré-Coeur, du premier cimetière et du cimetière actuel, au coeur du noyau institutionnel de la municipalité de Saint-Éphrem-de-Beauce;
- son volume, dont le plan rectangulaire de petite dimension, l'élévation d'un étage et le toit à deux versants à larmiers retroussés;
- les matériaux, dont les murs en planches verticales et la couverture en bardeaux de bois;
- les ouvertures, dont la porte à panneaux en bois et les fenêtres rectangulaires à battants et à grands carreaux;
- l'ornementation sobre, dont les chambranles menuisés ainsi que les planches de rive.

Haut de la page

Informations historiques

La sacristie de la Première-Chapelle est située dans le canton de Tring, ouvert en 1804. La colonisation de ce dernier ne s'amorce toutefois qu'au cours de la décennie 1840-1850. Une première chapelle est construite en 1855 pour la population majoritairement catholique et francophone de l'endroit. En 1866, la paroisse de Saint-Éphrem est érigée canoniquement et civilement. La sacristie de la Première-Chapelle est alors aussitôt bâtie et elle sert probablement de résidence temporaire au premier curé, l'abbé Pierre-Hubert Beaudet (1836-1888).

Par la suite, la sacristie devient plutôt lieu de culte en semaine et lieu de rencontre, notamment pour les marguilliers. Plusieurs décisions importantes dans l'histoire du développement de la communauté sont prises dans la sacristie, entre autres celle de remplacer le lieu de culte devenu trop petit par une nouvelle église, en 1874. À la suite de la bénédiction du nouvel édifice en 1884, la première chapelle et sa sacristie sont vendues. Cette dernière est menacée de démolition en 1974, à la suite de la vente du terrain. Pierre Mathieu s'en porte acquéreur et la conserve, en pièces détachées, dans sa grange. La sacristie est reconstruite sur le terrain de la fabrique, à proximité de son emplacement d'origine, en 1982, sous la supervision d'Alcide Lessard.

La sacristie de la Première-Chapelle est citée en 1991.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Beauce-Sartigan

Municipalité :

  • Saint-Éphrem-de-Beauce

Adresse :

  • route 108 Est

Lieux-dits :

  • Saint-Éphrem-de-Tring

Latitude :

  • 46° 3' 35.9"

Longitude :

  • -70° 57' 15.9"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Beauce Paroisse de Saint-Éphrem-de-Tring Absent 232 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • CARRIER, Daniel. Trésors religieux de la Beauce. Saint-Joseph-de-Beauce, Société du patrimoine des Beaucerons, 2003. 11 p.
  • MATHIEU, Hermann. Notes historiques sur la paroisse de St-Ephrem de Beauce et le canton de Tring. s.l. 1981. 310 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013