Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

1761, avenue de la Rivière-Jaune

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • 1761, avenue Notre-Dame

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • vers 1845 – vers 1873 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Inventaires associés (1)

Carte

Description

La maison sise au 1761, avenue de la Rivière-Jaune est une maison de ferme traditionnelle québécoise construite vers 1900. Le corps de logis de plan rectangulaire à un étage et demi est couvert de planches de bois verticales et horizontales. La demeure possède un toit à deux versants dont les larmiers recourbés protègent la galerie de la façade. Située en contrebas et à bonne distance de la voie publique, dans un environnement boisé, près d'un ruisseau, la maison se trouve dans le secteur Notre-Dame-des-Laurentides de l'arrondissement municipal de Charlesbourg de la ville de Québec.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Québec) 2000-08-08

Statuts antérieurs

  • Citation, 1989-10-16
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison sise au 1761, avenue de la Rivière-Jauneprésente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construite vers 1900, cette résidence est représentative de la maison québécoise d'inspiration néoclassique du XIXe siècle. Ce type d'architecture résidentielle résulte de l'évolution architecturale de la maison d'inspiration française couplée à l'influence de l'architecture néoclassique. Cette demeure de l'avenue de la Rivière-Jaune possède les principales caractéristiques de la maison québécoise d'inspiration néoclassique du XIXe siècle : soubassement en pierre, parement extérieur de planches de bois verticales et horizontales, disposition presque symétrique des ouvertures de sa façade principale, toiture à deux versants aux larmiers recourbés et galerie. Elle serait la plus vieille maison de Notre-Dame-des-Laurentides.

La maison sise au 1761, avenue de la Rivière-Jaune présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Elle est représentative de la maison rurale du XIXe siècle. Ce type d'habitat est caractérisé par son implantation en retrait de la voie publique dans un environnement naturel. Il s'agit généralement de maisons de ferme entourées de bâtiments secondaires à fonction agricole. La résidence du 1761, avenue de la Rivière-Jaune est située dans un environnement boisé, en contrebas et à bonne distance de la voie publique. En raison de son implantation et de son environnement, elle constitue un exemple de la maison traditionnelle en milieu rural.

Source : Ville de Québec, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison sise au 1761, rue de la Rivière-Jaune liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- le corps de logis de plan rectangulaire, à un étage et demi, coiffé d'un toit à deux versants aux larmiers recourbés couvert de bardeaux de cèdre;
- les caractéristiques de la maison québécoise d'inspiration néoclassique, dont le soubassement en pierre, le parement extérieur composé de planches de bois posées à la verticale au niveau du rez-de-chaussée, de planches de bois posées à l'horizontale dans le haut des murs-pignons et de planches cornières, la disposition des ouvertures presque symétrique en façade, comprenant la porte d'entrée en bois à panneaux, les fenêtres à battants à grands carreaux et les deux lucarnes à croupe, les chambranles en bois ainsi que la galerie en façade;
- la cheminée de pierre située à une extrémité de la maison;
- son implantation en contrebas et à une distance importante de la voie publique dans le secteur Notre-Dame-des-Laurentides de l'arrondissement municipal de Charlesbourg de la ville de Québec;
- son emplacement sur un terrain boisé de vastes dimensions, près d'un ruisseau.

Haut de la page

Informations historiques

La maison sise au 1761, rue de la Rivière-Jaune a été érigée vers 1900. Ce serait la plus vieille demeure de Notre-Dame-des-Laurentides. Elle est restaurée au début des années 1980 selon des méthodes traditionnelles. La galerie est alors entièrement reconstruite. Quatre ans plus tard, le recouvrement de tôle de la toiture et des lucarnes est remplacé par des bardeaux de cèdre.

La maison sise au 1761, rue de la Rivière-Jaune est citée en 1989.

En 1991, les fenêtres sont remplacées, de même que le revêtement des murs extérieurs. Un solarium a été aménagé contre la façade arrière en 1993. Depuis, un second volume annexe est venu s'ajouter à l'ensemble. Situé dans le prolongement longitudinal de la maison, cet agrandissement reprend les caractéristiques traditionnelles des cuisines d'été.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Inventaire patrimonial de l'arrondissement de Charlesbourg de la ville de Québec, à l'extérieur du site patrimonial déclaré de Charlesbourg (2018)
    Ville de Québec


  • La maison Villeneuve, implantée au 1761, avenue de la Rivière-Jaune, possède une valeur patrimoniale exceptionnelle qui repose surtout sur son ancienneté, son intérêt architectural et son authenticité.

    La maison possède une valeur d'âge supérieure. La maison a été citée immeuble patrimonial par la Ville de Charlesbourg en 1989. Elle a fort probablement été construite entre 1845 et 1873. Plusieurs représentants de la famille Villeneuve y ont vécu.

    La maison présente une valeur architecturale exceptionnelle en raison de sa très grande représentativité par rapport à la maison néoclassique québécoise. Ce style incorpore des éléments de l'architecture du Régime français et du style néoclassique importé par les Britanniques au lendemain de la Conquête. Elle se répand tout au long du 19e siècle au Québec, particulièrement entre 1830 et 1880, autant dans les régions rurales qu'urbaines. On la reconnait par la symétrie de la composition de la façade, une toiture à deux versants courbés et un surhaussement par rapport au sol. Les deux versants recourbés de la toiture forment en effet de généreux larmiers autant à l'avant qu'à l'arrière, ce qui permet d'abriter des galeries. Les ouvertures disposées presque symétriquement percent le carré de cette maison construite en bois pièce sur pièce. La façade ouest de la maison possède une annexe en bois de même style que le corps principal. Enfin, la demeure repose sur des fondations en pierre.

    La maison possède une bonne valeur d'usage. Cette ancienne maison de ferme possède toujours un usage résidentiel. Les anciens bâtiments secondaires agricoles, dont une grange et un poulailler, ne sont plus en place.

    La maison présente une valeur d'authenticité exceptionnelle en raison de son excellent état d'authenticité. L'extérieur du bâtiment est entièrement composé de matériaux traditionnels. La porte à panneaux et les fenêtres à battants en bois à grands carreaux sont ornées de chambranles en bois. Deux lucarnes à croupe et une cheminée en pierre percent la couverture de bardeau de cèdre. Les quatre côtés de la maison sont revêtus de planches de bois verticales et le haut des pignons sont quant à eux recouverts de bardeaux de bois. La galerie a été reconstruite en 1980 et la couverture du toit et des lucarnes en tôle a été remplacée par du bardeau de bois en 1984. Les fenêtres et leurs boiseries ont toutes été remplacées en 1991 tout comme les revêtements de planches sur les quatre faces de la maison. En 1993, un solarium a été construit sur la façade arrière. Même si ces éléments ne sont pas d'origine, ils ont été réalisés de façon harmonieuse en respectant l'apparence traditionnelle de la maison.

    La maison possède une valeur de position supérieure. Elle se trouve sur une grande parcelle gazonnée et boisée, en retrait de l'avenue de la Rivière-Jaune, une artère ancienne, aménagée en 1829 pour joindre le rang Saint-Pierre au canton de Stoneham. Sa façade principale s'élève vers le sud, à l'instar des plus anciennes maisons de ce secteur. Elle est positionnée dans un creux de vallon, avec les montagnes laurentiennes en arrière-plan. Son environnement est resté à l'état naturel, avec ses pâturages et ses boisés, ce qui est très rare à Charlesbourg.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Capitale-Nationale

    MRC :

    • Québec

    Municipalité :

    • Québec

    Arrondissement municipal :

    • Charlesbourg

    Adresse :

    • 1761, avenue de la Rivière-Jaune

    Localisation informelle :

    L'adresse était autrefois 1761, avenue Notre-Dame.

    Latitude :

    • 46° 55' 14.5"

    Longitude :

    • -71° 20' 54.6"

    Désignation cadastrale

    Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
    Québec Paroisse de Charlesbourg Absent 30 ptie

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • Patri-Arch. Patrimoine de l'arrondissement historique de Charlesbourg. Charlesbourg, Ville de Charlesbourg, Gestion du territoire, 1999. 105 p.
    • s.a. Biographies et histoire des gens de Charlesbourg. Québec, 1990. 3646 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013