Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancienne église anglicane Saint-Saviour

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • 7, rue de l'Église Nord
  • Saint Saviour Church

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Lacolle

Date :

  • 1880 – 1882 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Anglicanisme)

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (6)

Images

Carte

Description

L'ancienne église anglicane Saint-Saviour est un lieu de culte de tradition anglicane érigé de 1880 à 1882. Le bâtiment en brique de plan rectangulaire est coiffé d'un toit en tôle à deux versants droits muni d'une croupe à l'arrière. La façade, aménagée sur l'un des murs pignons, est flanquée au nord d'une tour-porche. Une sacristie est adossée au mur latéral nord. L'ancienne église est située à une intersection, dans le noyau villageois de la municipalité de Lacolle.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment. L'ancienne église anglicane Saint-Saviour abrite un orgue classé.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Lacolle) 1991-03-19
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancienne église anglicane Saint-Saviour présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Ce bâtiment témoigne de l'influence du style néogothique dans la conception des lieux de culte anglicans au Québec dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Ce style préconise un retour à l'architecture médiévale. Il fait son apparition à la fin du XVIIIe siècle en Angleterre, et l'Église anglicane l'utilise fréquemment après 1820. L'architecture gothique est considérée comme une expression de l'identité britannique, convenant particulièrement aux institutions nationales. De plus, elle est associée au christianisme, alors que les formes classiques trouvent leur origine dans l'ère préchrétienne. Adopté par l'Église d'Angleterre, le néogothique est diffusé rapidement dans les communautés anglicanes d'autres pays, dont le Canada. Cet ancien édifice religieux se rattache à une phase plus tardive du néogothique, influencée notamment par les écrits de John Ruskin (1819-1900). Celle-ci se distingue par un certain éclectisme formel et par une utilisation plus marquée des effets pittoresques comme l'asymétrique et la polychromie. L'édifice présente certaines caractéristiques de ce style par ses ouvertures dites en arcs en mitre, qui constituent une simplification des arcs brisés typiques de l'architecture gothique, par l'asymétrie de sa façade marquée par sa tour-porche et le contraste créé par le parement en brique et les chaînes d'angle en pierre. Cet ancien lieu de culte est un bon exemple de l'adaptation de l'architecture néogothique aux savoir-faire locaux.

L'ancienne église anglicane Saint-Saviour présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. L'édifice témoigne de l'établissement d'une communauté anglicane dans la seigneurie de Beaujeu. Après la guerre anglo-américaine de 1812-1814, plusieurs immigrants d'origine britannique s'installent dans la région. En 1840, la paroisse anglicane de Lacolle est créée pour répondre aux besoins de la communauté. Cette dernière acquiert la même année un terrain pour y construire un premier lieu de culte. Il est érigé entre 1843 et 1846 et remplacé par une église plus grande entre 1880 et 1882. Le bâtiment évoque donc l'importance de la communauté anglicane dans le développement de la municipalité de Lacolle.

Source : Municipalité de Lacolle, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancienne église anglicane Saint-Saviour liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- sa situation à une intersection, au coeur du noyau villageois;
- son volume, dont le plan rectangulaire, le toit à deux versants droits muni d'une croupe à l'arrière, la tour-porche et la sacristie en saillie adossée au mur latéral nord;
- les matériaux, dont le soubassement en pierre, les murs en brique rouge, la pierre de taille et le bois des éléments ornementaux et architecturaux et la couverture en tôle à baguettes;
- les ouvertures, dont des fenêtres en arc en mitre jumelées ou groupées par trois (dont certaines subdivisées en deux baies surmontées d'un oculus), les fenêtres en arc brisé, la rose inscrite dans un arc brisé, la porte en bois, les plates-bandes et les appuis;
- les éléments ornementaux, dont les chaînes d'angle et la corniche moulurée;
- les souches de cheminée en brique.

Haut de la page

Informations historiques

L'ancienne église anglicane Saint-Saviour est érigée dans l'ancienne seigneurie de Beaujeu, acquise en 1765, par un militaire d'origine écossaise, Gabriel Christie (1722-1799). Après la guerre anglo-américaine de 1812-1814, plusieurs immigrants d'origine britannique s'installent dans la région. En 1840, à la suite de la visite d'un représentant de l'évêque George Jehoshaphat Mountain (1789-1863), la paroisse anglicane de Lacolle est créée. Un terrain, vraisemblablement donné par le seigneur William Plenderleath-Christie (1780-1845), est acquis pour y construire un lieu de culte. La première église Saint-Saviour, érigée à partir de 1843, est consacrée par l'évêque George Jehoshaphat Mountain le 28 juillet 1846.

Moins de 40 ans après sa construction, l'édifice n'est déjà plus sécuritaire et doit être démoli. Une souscription est organisée par le révérend Robert Acton pour financer la construction d'un nouveau lieu de culte sur le même emplacement. Le bâtiment actuel est ainsi érigé de 1880 à 1882 par l'entrepreneur Samuel Roy, de Sabrevois. L'évêque William Bennett Bond (1815-1906) le consacre, le 5 novembre 1882.

Au cours du XXe siècle, la décroissance progressive de la communauté anglicane force la fermeture du lieu de culte, le 20 décembre 1979. L'édifice est acquis en 1980 par un particulier qui le transforme en restaurant. C'est après cette date que la partie supérieure de la tour-porche est supprimée et qu'une annexe en bois est ajoutée sur le mur latéral sud. En 1981, l'orgue de la maison Casavant Frères que l'édifice abrite est classé.

L'ancienne église anglicane Saint-Saviour est citée en 1991. Le bâtiment est toujours utilisé comme restaurant.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Le Haut-Richelieu

Municipalité :

  • Lacolle

Adresse :

  • 7, rue de l'Église Nord

Latitude :

  • 45° 4' 54.7"

Longitude :

  • -73° 22' 24.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Saint-Jean Paroisse de Lacolle Absent 231 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BERGEVIN, Hélène. Églises protestantes. Montréal, Libre Expression, 1981. 205 p.
  • RAUDSEPP, Karl J. « Orgue de l'ancienne église St. Saviour ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Biens mobiliers du Québec. Tome III. Québec, Les Publications du Québec, 1999, p. 244.
  • ROMME, Jules. Beaujeu: Saint-Bernard-de-Lacolle (1843), Notre-Dame-du-Mont-Carmel (1913), Lacolle (1920). Lacolle, Municipalité du village de Lacolle, 1993. 290 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013