Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Penniston

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Résidence Penniston

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • 1890 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Villas et maisons bourgeoises (domaine))

Éléments associés

Personnes associées (4)

Images

Carte

Description

La maison Penniston est une résidence bourgeoise d'inspiration néo-Queen Anne, érigée vers 1890. La demeure se compose d'un corps de logis en brique de plan irrégulier à deux étages, coiffé d'un toit à géométrie complexe couvert d'ardoise. Deux hautes cheminées, également en brique, surplombent la toiture. Implantée légèrement en contrebas du boulevard LaSalle, cette résidence est située sur un grand terrain boisé, face au fleuve Saint-Laurent, dans l'arrondissement municipal de LaSalle de la ville de Montréal.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Montréal) 1990-02-12
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Penniston présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construite vers 1890, elle s'avère un bel exemple des résidences d'inspiration néo-Queen Anne qui apparaissent au Québec dans le dernier quart du XIXe siècle. Ce style victorien naît en Angleterre vers 1860. Il est attribué à des architectes comme Richard Norman Shaw (1831-1913), inspirés par l'architecture vernaculaire anglaise de la fin du Moyen Âge. Le néo-Queen Anne tire son nom de la reine Anne Stuart, souveraine de l'Angleterre, de l'Écosse et de l'Irlande au début du XVIIIe siècle. Les demeures de ce style se distinguent notamment par leur plan asymétrique, leur toiture à géométrie complexe, leurs grands frontons triangulaires en saillie et leurs éléments décoratifs en bois menuisé. La maison Penniston est caractéristique de l'architecture néo-Queen Anne, notamment par sa structure en brique de plan irrégulier à deux étages, ses saillies, l'entrecroisement de ses toitures, la projection semi-conique du pignon de son fronton avant, ses hautes cheminées en brique, ses fenêtres surmontées d'un linteau semi-circulaire en brique, ses colombages insérés dans la maçonnerie de briques des frontons avant et arrière, ainsi que par ses nombreux éléments décoratifs en bois ouvragé. Cette demeure témoigne donc de la faveur du style néo-Queen Anne, inspiré de l'architecture vernaculaire anglaise, qu'adoptent plusieurs maisons bourgeoises de l'île de Montréal dans le dernier quart du XIXe siècle.

Source : Ville de Montréal, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Penniston liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- sa situation, légèrement en contrebas du boulevard LaSalle, sur un grand terrain boisé;
- l'orientation de la façade principale au sud;
- son volume, dont le plan irrégulier, l'élévation de deux étages et le toit à géométrie complexe;
- les matériaux, dont la maçonnerie en brique rouge, la pierre calcaire des fondations et le recouvrement d'ardoise noire de la toiture;
- les éléments menuisés, dont les colombages apparents des frontons, les quatre colonnes de la galerie en façade avec sa balustrade à barrotins, le balcon avant surmonté d'un toit semi-conique, le balcon latéral surmonté d'un fronton ouvragé et reposant sur des consoles ainsi que la galerie arrière surmontée d'un balcon à l'étage;
- les deux cheminées en brique rouge, dotées de décorations en bois menuisé à leur base;
- les ouvertures comprenant les lucarnes à croupes dotées de fenêtres à six carreaux, les fenêtres surmontées d'un linteau semi-circulaire en brique, les portes d'entrée avec leur chambranle en bois surmontées d'une imposte vitrée.

Haut de la page

Informations historiques

La maison est construite vers 1890 pour les quatre frères Penniston, soit Samuel, Albert, Francis Henry et Charles W. qui, au moment de la construction, exploitent une ferme d'élevage comptant 68 vaches laitières et 27 chevaux de course. Sur cette terre, les frères Penniston exploitent également une laiterie, la Penniston Dairy, de 1893 à 1901.

En 1929, les membres de la famille Penniston, y compris la veuve de Samuel, Marion Helen Gardner, et son fils Samuel, vivent toujours dans cette grande maison comprenant seize pièces réparties sur les deux étages, sans compter les salles de bains, les corridors et les halls. Cette maison est dotée de deux escaliers intérieurs, soit un premier réservé aux propriétaires occupants et un second, situé à l'arrière près des cuisines, destiné aux domestiques. Une chambre de domestiques, localisée au deuxième étage, atteste de la présence de domestiques dans la maison. Contrairement à la coutume de l'époque, les combles ne servent pas à la domesticité, mais plutôt comme grenier.

Même si aucun document ne permet à ce jour d'affirmer que cette résidence est l'oeuvre d'un architecte, la composition plutôt élaborée des façades laisse croire qu'elle aurait été dessinée par un architecte montréalais. De fait, Robert Findlay (1859-1951) et Joseph Honoré Macduff (1868-1918) ont déjà dressé les plans de maisons semblables sur l'île de Montréal. Cette maison, dont la toiture d'ardoise remonte à l'époque de la construction initiale, a subi peu de modifications au fil des ans.

Vers 1930, la maison des Penniston possède un appentis sur toute sa largeur à l'arrière. Cet appentis, aujourd'hui démoli, figure notamment sur le plan de R. Fetherston, dressé le 21 juin 1929 et attaché à l'acte de servitude de la Montreal Light Heat & Power Co. Quant à l'escalier extérieur donnant accès à l'étage, il date d'une époque plus contemporaine, probablement des années 1950, où la résidence unifamiliale a été subdivisée en quatre logements. Des traces encore apparentes sur la brique laissent supposer que la menuiserie de la galerie avant a subi certaines modifications lors de sa réfection. Tout porte à croire que les colonnes et les barrotins d'origine étaient beaucoup plus raffinés que ceux actuellement en place et qu'ils s'harmonisaient davantage avec le style de la maison.

La maison Penniston est citée en 1990.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Arrondissement municipal :

  • LaSalle

Adresse :

  • 7525, boulevard LaSalle

Lieux-dits :

  • LaSalle

Latitude :

  • 45° 26' 1.5"

Longitude :

  • -73° 35' 15.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Portneuf Canton de La Salle Absent 999 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Beaupré et Michaud, architectes. Étude sur les bâtiments cités par la municipalité dans le cadre de la Loi sur les biens culturels. Montréal, Ville de LaSalle, 1996. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013