Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien presbytère de Saint-Samuel

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Presbytère de Saint-Samuel

Région administrative :

  • Estrie

Municipalité :

  • Lac-Drolet

Date :

  • 1912 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Mission curiale)
  • Patrimoine religieux (Vie quotidienne)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Voir la liste

Images

Carte

Description

L'ancien presbytère de Saint-Samuel est une résidence d'inspiration néo-Queen Anne construite en 1912. Cet édifice en bois, de plan carré à deux étages et demi, est coiffé d'un toit en pavillon. La façade comporte trois avant-corps surmontés d'un pignon, et une galerie arrondie ceinture le bâtiment. Une annexe de plan rectangulaire à deux étages est accolée à l'arrière de l'édifice. Le presbytère de Saint-Samuel est situé en retrait de la route, sur un terrain paysager planté d'arbres matures, au coeur du noyau institutionnel de la municipalité de Lac-Drolet.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Lac-Drolet) 1990-08-06
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancien presbytère de Saint-Samuel présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Il témoigne de l'influence du style néo-Queen Anne dans l'architecture domestique québécoise au tournant du XXe siècle. Vers 1875, certains architectes britanniques marient des caractéristiques du mouvement pittoresque à des éléments issus du classicisme géorgien. Ils nomment ce style en référence à Anne Stuart, souveraine d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande de 1702 à 1714. En effet, son règne coïncide avec une époque de transition entre l'architecture médiévale et l'architecture classique. La popularité du style gagne rapidement les États-Unis où la brique est souvent remplacée par des planches et des bardeaux décoratifs en bois. C'est cette variante américaine qui gagne le Québec à la fin du XIXe siècle. Les édifices néo-Queen Anne sont, entre autres, caractérisés par un plan irrégulier comportant de nombreuses saillies et un foisonnement de détails ornementaux. L'ancien presbytère de Saint-Samuel, construit en 1912, remplace le premier datant de 1887. Il est représentatif de ce style notamment par son plan carré comportant plusieurs saillies, ses avant-corps coiffés d'un pignon, sa galerie ceinturant tout le bâtiment, son parement en planche de bois posée à clins ainsi que par la richesse et l'abondance de son ornementation. L'architecture élaborée de l'ancien presbytère de Saint-Samuel évoque le prestige associé au rôle du curé dans la paroisse, un personnage influent et respecté, représentant de l'Église.

Source : Municipalité de Lac-Drolet, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'ancien presbytère de Saint-Samuel liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan carré, l'élévation de deux étages et demi ainsi que le toit en pavillon;
- sa façade composée de trois avant-corps coiffés d'un pignon et surmontés d'un épi;
- la galerie arrondie ceinturant le bâtiment ainsi que le balcon protégé, avec leurs piliers ouvragés et leurs aisseliers;
- les matériaux, dont le parement en planche posée à clins, la couverture en tôle à baguettes ainsi que les éléments de menuiserie;
- les ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires à guillotine surmontées d'une imposte à petits carreaux, la fenêtre en plein cintre, les lucarnes en oeil-de-boeuf, l'oculus du pignon surmontant le balcon, les portes en bois à panneaux et à imposte (dont une à double vantail) ainsi que les chambranles;
- l'ornementation, dont la menuiserie décorative, la corniche moulurée à consoles ainsi que les planches cornières;
- l'annexe à l'arrière du bâtiment.

Haut de la page

Informations historiques

L'ancien presbytère de Saint-Samuel est la seconde maison curiale construite à Lac-Drolet.

La première chapelle de Lac-Drolet est implantée en 1882, et le premier presbytère l'est en 1887. L'église actuelle remplace la chapelle en 1898. En 1907, la paroisse est érigée canoniquement et civilement. Rapidement, la construction d'un presbytère plus grand se décide, ce qui est réalisé en 1912. L'entrepreneur Edmond Audet, de Victoriaville, construit cette nouvelle maison curiale selon l'influence du style néo-Queen Anne. Ce style apparaît vers 1875 en Grande-Bretagne, alors que certains architectes décident de marier des caractéristiques du mouvement pittoresque à des éléments issus du classicisme géorgien. Ils donnent à ce style le nom de « Queen Anne », en référence à Anne Stuart, souveraine d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande de 1702 à 1714. En effet, son règne coïncide avec une époque de transition entre l'architecture médiévale et l'architecture classique. Le style néo-Queen Anne se caractérise par un plan irrégulier comportant de nombreuses saillies et un foisonnement de détails ornementaux. Sa popularité gagne rapidement les États-Unis où la brique est souvent remplacée par des planches et des bardeaux décoratifs en bois. C'est cette variante américaine qui est diffusée au Québec à la fin du XIXe siècle et qui touche essentiellement l'architecture domestique.

L'ancien presbytère de Saint-Samuel est cité en 1990. Il est vendu en 1996 et devient une résidence privée.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Estrie

MRC :

  • Le Granit

Municipalité :

  • Lac-Drolet

Adresse :

  • 677, rue Principale

Latitude :

  • 45° 43' 4.0"

Longitude :

  • -70° 50' 57.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Frontenac Canton de Gayhurst Absent 255 ptie

Haut de la page

Références

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013